Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SALON INNOTRANS : Siim Kallas présente une vision très libérale des chemins de fer européens

22 Septembre 2010 , Rédigé par Romandie.com Publié dans #ACTU

EUROPE - Le commissaire européen chargé des Transports, Siim Kallas, a présenté mardi une vision très libérale de l'Europe ferroviaire, un marché totalement ouvert à la concurrence qu'il voit dominé par quelques opérateurs paneuropéens privés et coupés de l'influence des Etats. "Mon rêve ferroviaire pourrait s'appeler un espace ferroviaire paneuropéen unique en 2050", a lancé le commissaire européen, dans son discours d'inauguration du salon spécialisé InnoTrans.

 

Cet espace ferroviaire paneuropéen doit être selon lui offrir un service de qualité et des prix concurrentiels. Côté fret, les trains de marchandises doivent l'emporter sur les camions sur les trajets supérieurs à 300 km. "Nous allons parachever l'ouverture du marché pour les transports de passagers en 2012", a-t-il rappelé, sans préciser à quelle échéance seraient effectivement ouvertes à la concurrence les relations intérieures, les seules qui peuvent encore actuellement rester un monopole des compagnies historiques. "La structure de la branche est obsolète. Nous avons besoin de managers internationaux plutôt que nationaux. Nous avons besoin d'opérateurs paneuropéens libérés des pouvoirs politiques", a-t-il souligné.

 

"Il faudra démanteler les liens très forts avec les lobbies politiques", a répété à ce sujet Siim Kallas, notant qu'"un tel réseau ne saura exister que sous la surveillance du régulateur européen". Pour parvenir à ce "réseau fonctionnant correctement, et attrayant", le commissaire a cité plusieurs éléments nécessaires: un fort soutien politique, moins de bureaucratie, des investissements massifs --notamment pour la suppression des goulots d'étranglement--, des privatisations permettant de dégager des ressources et l'appel à des capitaux privés.

 

Présent à ses côtés, le ministre allemand des Transports Peter Ramsauer a à nouveau demandé "la rapide mise en oeuvre de l'ouverture des accès aux réseaux", citant la France, la Pologne et l'Italie. L'Allemagne a en effet ouvert son marché intérieur de son plein gré, si bien que sa compagnie historique, la Deutsche Bahn (DB), est maintenant concurrencée sur ses terres par la SNCF, alors qu'il lui est impossible de faire rouler ses trains sur les voies françaises. Le patron de la DB, Rüdiger Grube, a affirmé lors de la même cérémonie que "dans cinq ans, nous serons libéralisés" dans toute l'Union européenne.

 

 

The Liberalisator : Le commissaire européen chargé des Transports, Siim Kallas, a présenté mardi une vision très libérale de l'Europe ferroviaire : "Mon rêve ferroviaire pourrait s'appeler un espace ferroviaire paneuropéen unique en 2050" a t'il déclaré. Oui.... rêve, Siim, rêve.... ça ne coûte pas cher.

Commenter cet article