Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SECURITE : Préavis de grève maintenu dans le Nord suite à des agressions

18 Août 2010 , Rédigé par lavoixdunord.fr Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf FRANCE -  Hier soir, le préavis déposé par la CGT était maintenu, pour une grève qui doit débuter demain à 20 h, jusqu'à vendredi 20 h, s'agissant du trafic des trains express régionaux. ... Pourtant, plusieurs réunions ont été organisées hier à Lille, notamment une rencontre qui a placé autour d'une même table les représentants de la CGT et la direction des contrôleurs, dans l'après-midi. L'objet de la discorde ? Les conditions de sécurité sur la ligne SNCF Lille - Valenciennes - Aulnoye - Jeumont. Jeudi, quatre cheminots ont été pris pour cible (agressions, menaces, insultes) par des individus venant d'Hautmont, Maubeuge et Le Quesnoy, avec intervention des forces de l'ordre du côté de Valenciennes et Templeuve. Les agents ont fait valoir leur droit de retrait. Des plaintes ont été déposées. Mais un préavis de grève a également été déposé pour cette semaine.

 

À la sortie des réunions organisées hier, les représentants syndicaux faisaient état de leur « déception ». « Il n'y a eu aucune proposition de moyens supplémentaires pérennes », explique Bruno Wallard, délégué syndical CGT. Selon lui, la direction a proposé de mettre en place dix-huit nouveaux « emplois services », par équipes de six, pour l'accueil et le filtrage, dans les gares de Boulogne-sur-Mer, puis dans le Hainaut-Cambrésis, et enfin dans l'Artois-Douaisis. « On apprécie, ça reste des cheminots sur le terrain, mais ce qu'on apprécie moins, ce sont les manques de garanties sur la pérennité de ces emplois. Cela nous est présenté comme une expérimentation. » Les autres propositions ont laissé de marbre les délégués syndicaux : « On nous propose une charte entre les acteurs de la sécurité des forums pour discuter de sécurité... De la parlotte tout ça ! Nous, on demandait le renforcement des emplois qualifiés en matière de sûreté. » En clair, une hausse des effectifs de ce qu'on a coutume d'appeler la police ferroviaire. « L'accueil et le filtrage en gare ne doivent venir qu'en appui. » Et de dénoncer des « réponses données dans l'urgence » qui n'ont pas dissuadé la CGT de lever le préavis de grève, sauf si de « nouvelles données » devaient émerger aujourd'hui.

 

Personne, du côté de la SNCF, ne nous a confirmé la teneur des réunions d'hier. En revanche, on indique que si le préavis devait être maintenu, des solutions seraient mises en oeuvre et les usagers du rail en seraient avertis dès cet après-midi.  Hier, le syndicat FGAAC-CFDT, représentant principalement les conducteurs, a fait savoir qu'il « soutenait » le préavis lancé par la CGT, sans pour autant appeler ses membres à la grève. Une solidarité qui s'explique également par le fait qu'un conducteur a été agressé samedi, alors qu'il venait justement en aide à un collègue contrôleur, pris à partie dans un TER, au niveau de Loos-lez-Lille.

 

 

Les usagers de la SNCF devraient être informés dans l'après-midi des répercussions d'une grève qui, sauf événement de dernière minite, devrait affecter l'ensemble du trafic des TER en region Nord / Pas-de-Calais. En cause : l'agression de quatre cheminots sur la ligne SNCF Lille - Valenciennes - Aulnoye - Jeumont...

Commenter cet article