Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SICA : Après Brittany Ferries, le défi du rail

19 Janvier 2011 , Rédigé par Letelegramme.com Publié dans #ACTU

logo-ecr.gif FRANCE - Cinquante ans exactement après sa création, la coopérative légumière de Saint-Pol-de-Léon (29), se lance un nouveau défi. C'est l'un des fils spirituel d'Alexis Gourvennec, le président-fondateur de la Brittany Ferries, Jean-François Jacob, un producteur saint-Politain de 43 ans, qui préside Combiwest, le nouvel opérateur breton de transport combiné (rail-route). Même volonté farouche et même détermination que son aîné. Il est également le vice-président de la Brittany Ferries.

 

Demain matin à 16h, Combiwest, dont la Sica finistérienne est le principal actionnaire, va exploiter pour la première fois le sillon réservé auprès de Réseau ferré de France (RFF) sur la ligne Rennes-Macon-Lyon. Pour tracter le convoi, l'opérateur a choisi Euro Cargo Rail (ECR), la filiale française du groupe allemand DB Schenker Rail. Le train, chargé de caisses mobiles, devrait arriver à Macon vers 4h et demi et à Lyon vers 6h et demi. Les caisses seront rechargées sur des camions pour les acheminer vers leur destination finale. À partir du 7 février, la fréquence passera à cinq rotations hebdomadaires avec un chargement d'une trentaine de caisses.

 

À terme, les wagons polyvalents devraient recevoir non seulement des caisses et des conteneurs, mais aussi des semi-remorques. «Il n'est pas question de faire de l'ombre aux transporteurs routiers, ces derniers adhèrent au contraire à notre démarche, ce sont nos clients, explique Jean-François Jacob. En prenant en compte le seul trajet, le coût du transport ferroviaire au km est 50% moins cher que la route». La Sica de Saint-Pol-de-Léon, qui a investi 350.000euros dans le projet et détient 45,28% du capital de la société, s'est engagée aux côtés de partenaires complémentaires: la coopérative costarmoricaine Gouessant (16,99% du capital) de Lamballe, le groupe finistérien Pré Vision (15,09%) de Tréflévénez, la société Feronia (15,09%) et Bretagne Courtage.

 

La SNCF, qui avait délaissé le frêt ferroviaire en Bretagne depuis l'ouverture à la concurrence en 2006, ne voit guère d'un oeil apaisé l'arrivée du nouvel opérateur breton. «Comme par hasard», la filiale rail-route Novotrans de la compagnie nationale, a décidé de mettre un train sur la même destination et quasiment aux mêmes heures. «Nous avons le droit d'avoir un projet stratégique pour l'économie bretonne, pour transporter les produits agricoles, agroalimentaires et industriels régionaux vers les grands centres de consommation», lance Jean-François Jacob.

 

Combiwest prévoit une liaison entre Saint-Martin-des-Champs et Rungis en 2012, et envisage deux nouveaux terminaux, l'un dans les Côtes-d'Armor (à Saint-Brieuc ou Guingamp), l'autre en Ille-et-Vilaine à Vitré (35), en complément de celui de Rennes. À terme, la société projette de desservir d'autres régions françaises et des villes européennes.

 

 

Après avoir créé la Brittany Ferries en 1973, la Sica légumière de Saint-Pol-de-Léon (29) s'attaque au transport ferroviaire. Le nouvel opérateur breton Combiwest va tester son premier train de marchandise demain entre Rennes et Lyon. Bienvenue à ce nouvel OPFP !

Commenter cet article