Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SOCIAL : le nouveau système salarial fait grogner les employés des CFF

24 Octobre 2011 , Rédigé par lematin.ch Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - La tension monte entre les CFF et leurs collaborateurs. Plusieurs milliers d'entre eux boycottent un nouveau système salarial. Par ailleurs, le Syndicat du personnel des transports (SEV) refuse que l'ancienne régie fédérale pratique de nouvelles coupes dans les salaires pour poursuivre l'assainissement de la caisse de pensions.

 

Alors que le délai pour souscrire au nouveau système salarial des CFF, point central de la nouvelle convention collective de travail, a échu à mi-septembre, quelque 5700 employés ont refusé de donner leur accord, selon la "Handelszeitung". Ce nouveau système remplace 29 échelons de fonctions par 15 niveaux d'exigences. Un porte-parole des CFF précise qu'environ 3000 collaborateurs ont demandé une injonction. L'hebdomadaire économique zurichois affirme que l'insatisfaction touche tous les groupes professionnels.

 

Le SEV dénonce pour sa part de nouvelles réductions de prestations voulues par la caisse de pensions des CFF en raison de l'augmentation de l'espérance de vie et le mauvais rendement des marchés financiers. Le syndicat demande que l'employeur verse une contribution supplémentaire afin d'éviter que les nouvelles rentes ne doivent encore être baissées. Cette revendication constitue une partie intégrante des revendications salariales des syndicats à l'attention des CFF. Le SEV rappelle que le personnel a déjà participé maintes fois à l'assainissement de l'institution.

 

   

 

Pas contents, les cheminots suisses : Des milliers de collaborateurs des CFF boycottent le nouveau système salarial, point central de la nouvelle convention collective de travail. Le syndicat SEV monte au front... et demande que l'employeur verse une contribution supplémentaire afin d'éviter que les nouvelles rentes ne doivent encore être baissées. Affaire à suivre...

Commenter cet article