Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TARIFS : Le train sera plus cher de 5,9% dès décembre en Suisse

19 Août 2010 , Rédigé par tdg.ch Publié dans #ACTU

logo-sbb.gif SUISSE - Les usagers des transports publics suisses débourseront en moyenne 5,9% de plus dès le 12 décembre, au lieu des 6,4% prévus. Les prix des billets et abonnements de parcours augmenteront moins qu’annoncé en début d’année. Mais ceux des abonnements demi-tarif et généraux des CFF connaîtront une forte hausse.  Après six mois de négociations, le surveillant des prix Stefan Meierhans et l’Union des transports publics (UTP) ont trouvé un accord, qu’ils ont détaillé mercredi devant la presse à Berne. Cette augmentation globale des tarifs de 5,9% sera valable dès le changement d’horaire le 12 décembre.

 

«Cette hausse, la première depuis trois ans, est très modérée», a estimé Peter Vollmer, directeur de l’UTP. L’offre a été augmentée, ce qui a fait croître les coûts du personnel, de la sécurité et de l’énergie, notamment.  Monsieur Prix a obtenu une hausse de tarifs moins forte que prévu pour les billets et abonnements de parcours. Ceux-ci coûteront 2,4% plus cher au lieu des 3,4% annoncés en janvier. Cette diminution représentera 10 à 11 millions de francs de recettes annuelles en moins pour l’UTP. «Cela sera douloureux», a concédé Peter Vollmer.

  

Chez les CFF, l’abonnement demi-tarif passera comme prévu à 165 francs suisses pour un an (+10%), 300 francs suisses pour deux ans (+20%) et 400 pour trois ans (+14%). L’augmentation de la carte de réduction annuelle est la première depuis 17 ans. L’abonnement général (AG) coûtera en moyenne 6,7% plus cher. Un adulte devra débourser 3300 francs suisses en 2e classe (+6,5%) et 5100 francs suisses en 1ère (+6,2%). Le prix d’un AG senior augmentera de 8,5% en 2e classe et de 8,1% en 1ère. Celui de l’abonnement pour les handicapés, les enfants ou les familles reste en revanche inchangé. Malgré la hausse, cette carte reste avantageuse, estime l’UTP. Le kilomètre coûte en moyenne 10 centimes aux détenteurs de ce type d’abonnement.

 

Les cartes journalières «normales» des CFF coûteront en moyenne 6,6% de plus. Le prix des cartes journalières pour les communes augmentera de 15%, mais ce type de billet pourra toujours être utilisé toute la journée. L’UTP et l’ex-régie fédérale voulaient que ces sésames soient valables seulement dès 09h00 en semaine.  «De nombreux citoyens et associations ont fait part de leur mécontentement», a dit Peter Vollmer. L’UTP a décidé de maintenir cette offre, tout en prenant différentes mesures pour «stopper la canibalisation».  Ainsi, un intermédiaire ne pourra plus vendre ces cartes journalières. Il ne sera possible de prendre et rendre ce sésame que dans la commune concernée et le nombre maximal de cartes journalières pouvant être achetées par une commune dépendra de son nombre d’habitants.

 

Enfin, Monsieur Prix s’est réjoui d’avoir obtenu de l’UTP qu’elle pratique à l’avenir une politique des tarifs plus transparente. «Les clients ont le droit de comprendre pourquoi le trajet entre Berne et Zurich coûte plus cher que celui entre Berne et Genève», même si la capitale est plus éloignée de la Cité de Calvin que de Zurich, a-t- il souligné.  «Nous voulons que nos clients comprennent que notre système de prix est juste», a répondu Peter Vollmer. L’UTP s’est engagée à soumettre à Stefan Meierhans d’ici avril prochain une vue d’ensemble sur les «suppléments de distance» et à mettre en place un système d’offre basé sur des paramètres concrets de coûts, comme la densité et la qualité de l’offre ou les capacités disponibles.

 

 

 Stefan Meierhans et l’Union des transports publics (UTP), alias "Monsieur prix" (pas évident à porter, comme étiquette) l'a copnfirmé : les prix des transports publics augmenteront en Suisse, mais un peu moins que ce qui était prévu initialement. Les abonnements demi-tarif et généraux subiront une forte hausse. Trop fort, ce monsieur prix... On veut le même à la SNCF.

Commenter cet article