Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TER : En voulant se faire pardonner des retards de trains, la SNCF et la Région Nord / Pas-de-Calais laissent des usagers à quai

24 Août 2010 , Rédigé par lavoixdunord.fr Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

logo-sncf FRANCE -  Depuis cinq ans, le conseil régional propose aux usagers des trains express régionaux (TER) de les dédommager...  pour les retards subis pendant l'année. Ceux ayant un abonnement travail, Fidéli'TER ou TER'Étude (hors étudiants boursiers) reçoivent ainsi dans leur boîte aux lettres une demande de dédommagement à remplir et à renvoyer en échange d'un bon de voyage de 15 E à valoir sur l'achat de billets de TER. L'an dernier, sur 40 000 clients « dédommageables », plus de 20 000 ont ainsi bénéficié de ce geste commercial. Lequel a tout de même coûté la somme de 364 000 E à la Région et à la SNCF !

 

Le dispositif est reconduit cette année : 28 078 abonnés ont reçu le document. Flavie Dupagny, abonnée elle aussi, n'a pourtant rien vu venir. La jeune femme emprunte la ligne Dompierre-sur-Helpe - Lille (ligne 17), en passant par Aulnoye-Aymeries. Étonnée de ne rien voir venir, elle a écrit à la SNCF : « Nous subissons les mêmes retards que les personnes empruntant la ligne 16 (Aulnoye - Lille), si ce n'est plus, puisque lors de grèves ou autres problèmes, nous devons emprunter un autobus (qui, par ailleurs, ne fait même pas d'arrêt à Dompierre !). Les correspondances sont aussi parfois parties, nous obligeant à attendre le train suivant, qui dans vos statistiques, sera parti à l'heure. »

 

Contacté à ce sujet, le conseil régional explique que l'envoi des courriers est « basé sur l'origine et la destination des personnes et en fonction des statistiques de régularité » des lignes. Plus précisément, si la régularité est inférieure à 91,2 % (c'est le chiffre exact), alors les clients de la ligne en question sont dédommagés.

 

Là, se trouve toute la subtilité du problème que rencontre Mlle Dupagny. Car pour aller de Dompierre-sur-Helpe à Lille, on a le choix : soit on emprunte le train direct (ligne 17), soit on fait un arrêt à Aulnoye (c'est son cas). Or, la SNCF calcule la régularité en se fondant uniquement sur la gare de départ et celle d'arrivée. Et il se trouve que les trains de la ligne directe ont tenu leurs horaires. La régularité estsupérieure au fameux taux de 91,2 %. Donc pas de dédommagement !

 

Très fair-play, la Région propose toutefois à la jeune femme de réparer ce « malentendu » dès réception d'un courrier que celle-ci à d'ores et déjà préparé. C'est promis : « Elle recevra sa demande de dédommagement au même titre que les autres usagers. »

 

 Tous les ans, les clients concernés reçoivent cette demande de dédommagement dans leur boîte aux lettres. 

 

Tous les ans, les clients concernés reçoivent cette demande de dédommagement dans leur boîte aux lettres... sauf Mlle Dupagny, qui s'est retrouvée marron cette année à cause des statistiques de "régularité" des lignes. Pas bégueule, la SNCF va régulariser... un point à son crédit !

Commenter cet article