Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TGV : Deux sœurs handicapées obligées de voyager... séparément

29 Mars 2010 , Rédigé par lefigaro.fr Publié dans #REPORTAGE

logo-sncf.jpg FRANCE - La règle, c'est la règle ! Laetitia et Céline, deux sœurs de 27 et 25 ans, handicapées depuis toutes petites par une maladie génétique, viennent d'en faire l'amère expérience. Alors qu'elles cherchaient à acheter deux billets de train pour se rendre à Paris, depuis Albertville, et assister au concert de Mika le 27 avril prochain, les deux jeunes femmes se sont heurtées de plein fouet à la rigidité du règlement de la SNCF : un seul fauteuil électrique par rame de TGV, alors que celle-ci comporte plus de 400 places.

Les deux sœurs devront donc prendre deux trains distincts, à deux horaires différents. «Il me paraissait évident de pouvoir partir avec ma sœur dans un même train, s'indigne Laëtitia
au micro de RTL. Et bien non je n'en ai pas le droit parce que je suis une personne handicapée.» Cette discrimination déçoit aussi beaucoup Céline qui se faisait une joie de voyager avec sa sœur : «Ça me révolte, ça nous remet encore une fois en face de la maladie qui est là et passe avant le reste», témoignait-elle sur la même radio.

A la SNCF, on assure toutefois être en présence d'un «malheureux concours de circonstances». Sur les rames de TGV rénovées, il y aurait maintenant deux places réservées aux personnes en fauteuil électrique. Et même trois sur les TGV estampillés «Lacroix» (rouge et violet). Seules les rames non-rénovées, dont on assure qu'elles sont en voie de disparition, poseraient encore problème. Il serait d'ailleurs impossible de chiffrer leur nombre «dans l'immédiat».

«Nous reconnaissons que sur ce trajet particulier, nous ne pouvions rien faire. Nous nous engageons à essayer de trouver une solution. A une autre heure peut-être, ou la veille s'il le faut, auquel cas nous prendrions en charge les frais d'hébergement», promet-on pieusement à la SNCF. Mais du côté de Laëtitia et Céline, on attend maintenant du concret avant de pouvoir profiter pleinement du concert.

L'affaire survient deux jours seulement après
l'histoire de cette jeune paraplégique débarquée de son avion par la compagnie à bas prix EasyJet sous prétexte qu'elle n'avait pas d'accompagnateur. La succession de ces deux affaires met en lumière de vrais dysfonctionnements dans la prise en charge des personnes à mobilité réduite. Le président de l'Association des paralysés de France, invité ce midi sur RTL, ne décolérait pas après cette nouvelle affaire : «J'ai écrit ce matin à Dominique Bussereau (ministre des Transports, ndlr) pour lui demander de réunir les dirigeants des sociétés de transport afin que ce genre de choses s'arrête dés maintenant.»



Retranché derrière le réglement... Le train que les deux jeunes femmes voulaient prendre ne peut accueillir qu'un seul fauteuil électrique. «Malheureux concours de circonstances», se défend la SNCF... Bétise réel, plutôt ! Sitôt la place réservée, les handicapés devrait donc rester à quai  jusqu'à ce qu'une train avec une place de libre se présente ?!? voilà qui est profondément inhumain ! 

Commenter cet article