Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ANALYSE : La tarification du TGV souffre d'une opacité croissante

7 Avril 2011 , Rédigé par Reuters.com Publié dans #SOCIETE

logo SNCF FRANCE - Le TGV fête ses 30 ans. Toujours plus vite, toujours plus loin, mais aussi toujours plus de problèmes de trafic comme sur la ligne du Paris-Tours et des tarifs toujours en hausse. Du côté de la SNCF, l'heure est à la fête, pas question d'aborder les questions qui fâchent. L'évolution des tarifs depuis 1981 ? Mission impossible selon le service de presse de l'entreprise jeudi 7 avril : "Ces données n'ont pas été informatisées, nous n'avons pas de base nous permettant de vous répondre".

 

La société nationale tente même de nous persuader du non-intérêt de la question : "Ce n'est plus le même système, ces prix ne sont donc pas comparables." La SNCF évoque la création de RFF en 1997 et l'apparition du système de péage. Combien paie la SNCF aujourd'hui pour faire rouler un TGV sur la ligne Paris-Lyon ? "Ces données sont confidentielles", coupe le service de communication. Difficile alors d'aborder la question des tarifs… Plus encore celle de leur évolution. Selon l'UFC-Que choisir, les péages représentent aujourd'hui entre 30 et 40% du prix d'un billet de TGV. L'UFC précise que, de son côté, RFF prend un malin plaisir à signaler que la SNCF réalise une marge d'environ 25% sur le TGV. De plus, le service de communication de la SNCF oublie de préciser que cette dernière récupère une part des péages puisque RFF lui a confié l'entretien du réseau…

 

Le prix du TGV serait donc un sujet sensible. L'Etat maintient  un contrôle sur la fixation des tarifs, contrôle dont la SNCF aimerait bien se débarrasser, explique l'UFC. Les associations de consommateurs se plaignent régulièrement de l'opacité de la politique tarifaire de la SNCF et dénoncent des hausses déguisées. Selon Les Echos du 16 novembre 2010, le prix moyen du TGV a augmenté deux fois plus vite que l'inflation depuis 2002. Le quotidien s'appuie sur un audit du cabinet Boston Consulting Group qui a obtenu le prix moyen par kilomètre, indicateur sur lequel la SNCF communique au minimum : entre 2002 et 2009, ce prix moyen a subi une hausse de 3,4% en moyenne par an contre une inflation à 1,7% par an.

 

Le 26 janvier dernier, les usagers du TGV se sont indignés d'une hausse moyenne des tarifs de 2,85%. Dans un communiqué, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports dénonçait à son tour une évolution tarifaire obscure.

 

En 1981, combien coûtait un billet de TGV Paris-Lyon ? Plus cher, moins cher qu'aujourd'hui, comparé à l'évolution du pouvoir d'achat sur la même période ? Pas mesurable selon la SNCF. De son côté, l'Insee ne dispose pas non plus de données pour TGV mais propose un tableau de l'indice des prix pour les transports ferroviaires de voyageurs. Entre 1990 et aujourd'hui, le prix figurant sur un billet de train a tout de même augmenté de 59%.

 

30 ans après la mise en service de la ligne, combien coûte un billet de TGV Paris-Lyon ? Débusquer la hausse dans le maquis tarifaire n'est pas chose aisée. Selon le service de presse de la SNCF, il n'existe que trois tarifs. Une fois sur le site du TGV, les choses se compliquent. Sur la page des repères tarifaires, un aller en Prem's est "à partir" de 22 euros. Un tarif Loisir est compris entre 42 et 66,5 euros. Le tarif Pro est à 72 euros. Les cartes, Ecapades, Senior ou Enfants font elles aussi bouger les tarifs, entre 25,5 et 49 euros.  Ca, c'est sur la page informations. Passons à la réservation ! Jeudi 7 avril, pour réserver un aller Paris-Lyon pour le lendemain autour de 8 heures, pour un adulte sans carte spécifique, le site propose un départ à 7h54 à 66,5 euros mais aussi un départ à 11h54 pour 118,8 euros !

 

 

 

30 ans après la mise en service du train à grande vitesse, l'évolution des prix reste un tabou pour la SNCF. 30 années de revolution dans la vitesse, mais pas dans la politique tarifiaire...

Commenter cet article