Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TRANSMANCHE : les Français d'Ashford (G-B) adhèrent au projet d'un métro Transmanche

23 Octobre 2011 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #ACTU

LogoEurotunnel t EUROTUNNEL - 2015 : comme chaque matin, une centaine de salariés boulonnais de la Société boulonnaise d'électronique quittent leurs foyers, empruntent l'A 16 en covoiturage avant de grimper à Fréthun dans l'une des rames NOL, autrefois propriété d'Eurostar, qui font la navette, toutes les 36 mn aux heures de pointe, entre Fréthun et Ashford.

 

Scénario futuriste ? Ou vision prémonitoire ? Car l'objectif de voir circuler sous la Manche un « métro » n'a jamais paru aussi proche de la réalité. « Le 22 novembre à Lille, on connaîtra les résultats de l'étude de faisabilité, déclare à ce sujet Thaddée Ségard, président d'Opale link. Il n'y a plus d'obstacle majeur à sa réalisation. Tout le monde le réclame : Eurotunnel, qui augmenterait son trafic, la Région, l'Europe et, surtout, la société civile. » Preuve de cet engouement, la conférence de l'Union des Français de l'étranger, qui s'est tenue cette semaine à Ashford et qui avait retenu le thème du métro transmanche comme moyen de dynamiser l'emploi... en France.

 

Aujourd'hui, plusieurs dizaines de personnes installées dans le Boulonnais ou le Calaisis empruntent quotidiennement la navette d'Eurotunnel pour travailler en Grande-Bretagne. L'exemple le plus souvent cité est celui des cadres de la filiale anglaise de la Société boulonnaise d'électronique (lire ci-dessous). Mais quand on sait que la petite ville d'Ashford, elle-même reliée en 37 mn au coeur de Londres, est aujourd'hui devenue une terre d'asile pour les investisseurs français, il y a là sans doute un potentiel d'emplois et des perspectives pour les demandeurs d'emploi inscrits dans les Pôles emploi de Boulogne ou de Calais. « Recruter des chômeurs français pour les entreprises du Kent, faire venir des cadres anglais sur la Côte d'Opale qui choisiront d'habiter ici... On est au bord d'un profond bouleversement », pronostique Thaddée Ségard.

 

L'économie résidentielle est fortement créatrice d'emplois. Le bilinguisme est donc plus que jamais d'actualité, si on ne veut pas rater... le métro !

 

 

Quatre ans après avoir lancé l'idée d'un métro sous la Manche, Opale link et son président Thaddée Ségard peuvent se vanter d'avoir fait bouger les choses. Aujourd'hui, on n'a jamais été aussi près de le voir circuler entre Ashford et Calais-Fréthun. Rêve, ou bientôt une réalité ?    

Commenter cet article