Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TRANSPORTS : L'Espagne parie sur le ferroviaire pour sortir de la crise

23 Septembre 2010 , Rédigé par wk-transport-logistique.fr Publié dans #ACTU

logo-renfe.gif ESPAGNE - Après plusieurs mois d'attentes et d'incertitudes, le ministre espagnol de l'Équipement José Blanco a dévoilé, le 26 août 2010, la liste des huit premiers projets de trannsport qui seront réalisés sous la forme de concessions dans le cadre du Plan extraordinaire d'infrastructures (PEI), présenté par José Luis Rodriguez Zapatero en avril 2010. Les appels d'offres devraient être lancés d'ici la fin 2010. Sur ces huit projets, sept concernent le transport ferroviaire.

 

On y trouve ainsi : trois tronçons de TGV (Albacete-Alicante : équipements ; Olmedo-Santiago ; Saragosse-Teruel : électrification), les accès ferroviaires au port d'Algésiras et à l'aéroport d'Alicante, le centre logistique ferroviaire d'Aranjuez et la gare TGV de Vigo. Le huitième projet concerne le tronçon Benavente-Zamora de l'autoroute A66. Les investissements pour ces projets représentent 5,7 milliards d'euros sur un total de 17 milliards d'ici 2012 (au lieu de 2011 comme prévu auparavant).

 

Certes, l'Espagne a déjà une expérience des concessions dans le domaine autoroutier et portuaire. Mais le PEI étend, pour la première fois, les financements privés au secteur ferroviaire. Surtout, il traduit une évolution intéressante des mentalités. Jusqu'ici les responsables espagnols considéraient que l'impôt devait être la principale source de financement des infrastructures.

 

En même temps que l'annonce de ces projets, José Blanco a réduit la coupe prévue dans le budget des investissements en infrastructures, de 6,4 milliards à 5,7 milliards d'euros. Il a également précisé que 49 projets bloqués seraient réactivés. Cette concession de 700 millions d'euros, fruit de la pression conjointe des entreprises de la construction et de différents gouvernements régionaux, a été reçue comme une véritable aubaine. Un phénomène qui en dit long sur la dureté de la crise que vit l'Espagne actuellement.

 

 

 renfe-252.073.jpg

 

Le gouvernement espagnol a annoncé un "plan extraordinaire" de réalisation d'infrastructures de transport. Le ferroviaire s'y taille la part du lion et, pour la première fois, sur des fonds privés. ça roule...

Commenter cet article