Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TUNNEL : Les accès français dans l'attente de l'enquête publique pour la liaison Lyon-Turin

26 Mai 2011 , Rédigé par enviscope.com Publié dans #ACTU

logo SNCF logo-fs.gif FRANCE / ITALIE - La réalisation des accès français au tunnel de base international de la liaison Lyon-Turin est un projet qui se rapproche. En effet, du côté du tunnel de base international qui passe sous la partie centrale des Alpes, les descenderies sont achevées du côté français alors que la descenderie unique du côté italien, celle de la Maddalena est en cours de creusement.

 

La réalisation du tunnel de base franco-italien sera possible lorsque les deux gouvernements auront signé un avenant au traité qui a posé les bases du projet. Il faudra aussi créé l’entité qui portera le projet. Le Comité pour la Transalpine rappelle que les deux ministres des transports "se sont formellement engagés auprès du Vice-président européen de la commission transports, Siim Kallas, pour donner un feu vert politique en vue d’une signature d’ici la fin de ce semestre".

 

Le projet d’accès du côté français n’a pas provoqué de réaction notables pour le moment, en raison de l’échéance lointaine qui semble être celle du projet Lyon-Turin. L'enquête publique pourrait réveiller des oppositions locales. Le projet est celui d'un tracé mixte entre Saint-Exupéry et la vallée de la Maurienne, arrêté lors du comité de pilotage tenu en Préfecture de Région en juin 2010.

 

Le tracé partirait de Grenay, à l’est de Lyon, où serait réalisé la connexion avec le Contournement ferroviaire de l’Agglomération Lyonnaise CFAL) dont l’enquête publique pour la partie nord va être achevée le 3 juin.La future ligne suivra au nord la ligne actuelle, passant au nord de Bourgoin-Jallieu, avant de s’engager dans un premier tunnel. La ligne réapparaîtrait en surface avant de passer en tunnel au sud de La Tour du Pin. Après un court passage en surface, la ligne s’enfoncerait dans un troisième tunnel pour arriver près d’Avreissieux.

 

Une bifurcation sera alors construite. D’Avreissieux, la ligne voyageurs empruntera un tunnel passant sous le massif de Dullin-L’Epine, pour desservir l’agglomération de Chambéry mais aussi au-delà, le sillon Alpin en direction d’Aix les Bains et d’Annecy. La liaison aurait un intérêt pour desserrer la desserte Lyon-Sillon alpin aujourd'hui très difficile, tributaire de la voie unique qui passe au sud du lac d'Aiguebelette, ou au nord par Ambérieu et la Cluse des Hopitaux.

 

La ligne fret traversera Chartreuse par u tunnel comportant un seul tube, pour traverser la partie nord du Grésivaudan, au sud de Montmélian et de l’échangeur A 41-A 43. pour traverser le Nord de Belledonne par un premier tunnel, puis par un second tunnel sous le Glandon, avant d’arriver en Maurienne, à Saint Jean de Maurienne, et s’approcher de Modane et du tunnel de base.

 

Le coût de la première partie entre Grenay et Chambéry, pour la ligne voyageur a été estimé à 4 milliards d’euros lors du comité ministérielle de janvier 2007. La deuxième partie, avec le tunnels sous Chartreuse, et les deux tunnels sou Belledonne est chiffrée à 2,6 milliards d’euros. Le coût total du projet s’élèverait à 6 milliards d’euros, soit le coût moyen de deux lignes à Grand Vitesse comme il s’en réalise actuellement en France.

 

tunnel

 

L’enquête publique sur les accès français au tunnel de base de la liaison Lyon Turin va être lancée d’ici à la fin de l’année. L'avancement global de la liaison dépend aussi du creusement du tunnel de base qui attend le feu vert de Paris et de Rome. Administration ! quand tu nous tiens...

Commenter cet article