Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

VOLS DE CUIVRE : Des hélicoptères de la gendarmerie contre les voleurs de câbles à la SNCF

14 Février 2011 , Rédigé par Lesechos.fr Publié dans #FLASH INFO

Logo-RFF.jpg logo SNCF FRANCE - C'est une première en France : des hélicoptères de la gendarmerie vont désormais surveiller le réseau de RFF pour lutter contre les vols de câbles, particulièrement ceux en cuivre, et qui ont doublé avec l'envolée des cours, provoquant des retards pour les trains et un gros préjudice pour la SNCF.

 

L'envolée des vols du cuivre, qui a atteint pour la première fois le 3 février le seuil record de 10.000 dollars (7.420 euros) la tonne à Londres, suscite de plus en plus d'émules. En 2010, le nombre des vols de métaux à doublé par rapport à 2009. En septembre 2010, la SNCF dénombrait quarante vols de câbles par semaine et évaluait son préjudice à plusieurs dizaines de millions d'euros. Lundi, le lieutenant-colonel Jean-Marc Cruciani, conseiller gendarmerie du président de la SNCF Guillaume Pépy, a indiqué que "350.000 minutes (5.833 heures, ndlr) avaient été perdues en 2010 par les voyageurs du fait des vols de cuivre". Il y a une semaine, le trafic des TGV Nord et des trains Thalys entre la France et le Benelux a été perturbé en raison d'un important vol de câbles et de fibres optiques près de Paris. Du coup, la préfecture de police avait mis en place un important dispositif de surveillance des points sensibles et des réseaux en Ile-de-France à l'occasion des départs en trains du week-end.

 

La SNCF et la gendarmerie ont signé lundi une convention selon laquelle la gendarmerie - 3.600 brigades en France à rapprocher des 30.000 km de voies ferrées - met à la disposition de la SNCF ses moyens pour "surveiller les voies et les infrastructures pour détecter les vulnérabilités", explique le lieutenant-colonel Cruciani. Selon cette convention, la gendarmerie accorde un crédit de cent heures de vol de ses hélicoptères (48 en métropole). Parmi ces appareils, la gendarmerie dispose d'hélicoptères EC-135 qui emportent une puissante caméra. De jour, elle lit une plaque d'immatriculation à 1.000 mètres d'altitude ou identifie un visage à 500 mètres. De nuit, elle distingue un type de voiture à 700 mètres.

 

Mais, prévient cet officier, "l'hélicoptère n'est pas un moyen miracle" et la surveillance va aussi s'intensifier avec les moyens humains de la Surveillance générale (Suge) de la SNCF et des effectifs de gendarmerie. A l'Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), on souligne que si les vols de métaux toutes catégories ont explosé, le nombre des interpellations est également à la hausse, dont une majorité de voleurs présumés "itinérants étrangers". 40% des vols commis sont imputés à des "itinérants étrangers", 20% à des "itinérants français" et 40% à des malfaiteurs "locaux" principalement lors de vols "d'aubaine".

 

La première flambée des vols de métaux enregistrée en 2006 s'est pratiquement éteinte en 2008, relève Robert Lifchitz vice-président de la Fédération des entreprises du recyclage (Federec). "Mais comme il y a une corrélation évidente entre le cours des métaux et les vols, ceux-ci ont de nouveau augmenté en 2010", ajoute-t-il. Ces entreprises, rappelle M. Lifchitz, sont aussi la cible de vols de métaux. Des malfaiteurs armés attaquent les dépôts pour dérober des poids lourds avec lesquels ils peuvent emporter jusqu'à 25 tonnes de métaux.

 

La Federec compte parmi ses membres les entreprises collectant de 80 à 90% du tonnage des métaux collectés et "favorise tout un arsenal pour endiguer le phénomène", assure M. Lifchitz. Il cite notamment le récent décret qui fixe à 500 euros maximum (3.000 euros auparavant) les paiements en espèces de métaux ferreux et non ferreux mais regrette que ce décret ne parle pas de la répétitivité de ces dépôts de 500 euros.

 

 

Gedarmerie nationale contre voleurs de cuivre  : ça va chier ! l'armée met désormais à disposition des moyens aériens pour surveillers les cables de cuivre... Sitôt les voleurs repérés, les chiens seront lâchés ! ça ne rigole plus.

Commenter cet article