Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

Articles avec #loisirs-foires-expos tag

EXPO : Salon du modélisme à la Cité du Train les 25 et 26 septembre 2010

15 Septembre 2010 , Rédigé par jds.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - A Mulhouse le 25 septembre prochain, C’est tout un monde en miniature qui s’agitera au milieu de la prestigieuse collection de la Cité du Train... Des voies ferrées qui traversent des paysages soignés dans leurs moindres détails pour relier d’adorables petites villes, véritables oeuvres de démiurges qui fascineront toujours petits et grands ! D’autant plus que c’est la fine fleur du modélisme, des passionnés venus de loin, qui présentent ainsi leurs réseaux pour la cinquième année consécutive.

 

Loin de se limiter au monde ferroviaire, l’exposition comprend également des maquettes motorisées de voitures, de camions, d’hélicoptères, de bateaux, de sous-marins : autant de véhicules que l’on pourra voir en action grâce aux démonstrations sur circuit et bassin. Il sera même possible de s’initier au maniement des hélicos, et, pour les enfants, d’embarquer sur un véritable petit train à vapeur.

 

 

 

Des exposants venus de l’Europe entière se retrouveront les 25 & 26 septembre pour présenter leurs modèles et leurs réalisations extraordinaires. Pour cette cinquième édition du Salon international du Modélisme à Mulhouse, tous les modes de transport seront à l’honneur.. A voir !

SALON : Alstom Transport présente ses dernières innovations à Berlin

11 Septembre 2010 , Rédigé par Llalsace.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

logo-alstom.gif ALLEMAGNE - A l’occasion du salon ferroviaire Innotrans qui se tiendra à Berlin du 21 au 24 septembre, Alstom Transport présentera ses dernières innovations dans les domaines du matériel roulant, des services, de la signalisation et des infrastructures.

 

Le stand Alstom s’articulera autour de son offre de produits et services d’une part, de son partenariat avec TMH d’autre part. Les visiteurs auront ainsi l’opportunité de mieux connaître Alstom sur les différents corners dédiés au matériel fret (locomotive Prima II fabriquée à Belfort), urbain et suburbain (tramways Citadis, tram-trains Citadis Dualis, système APS, supercondensateurs), régional (train Coradia polyvalent), grande et très grande vitesse. C’est sur ce dernier corner que seront présentés l’AGV.Italo de NTV, le New Pendolino et également la nouvelle plate-forme très grande vitesse. Entièrement interopérable, un niveau et de grande capacité, cette dernière s’appuie selon ses concepteurs « sur le meilleur de la technologie Alstom, avérée par 30 ans d’expérience sur les plates-formes articulées très grande vitesse (TGV, TGV Duplex et AGV) et les plates-formes grande vitesse non articulées (Pendolino) ».Les solutions de signalisation (Atlas et Urbalis), les services, infrastructures et projets clés en main (TrainTracer, Appitrack, Hesop) feront l’objet d’un autre corner spécifique.

 

Philippe Mellier, président d’Alstom Transport, tiendra une conférence sur le thème Bilan, perspectives et évolution de l’offre d’Alstom Transport. Deux ateliers thématiques animés par François Lacôte, conseiller technique du président, auront lieu à l’issue de cette conférence. Ils seront l’occasion d’exposer aux médias le savoir-faire Alstom et ses solutions en matière de train à deux niveaux et de « tropicalisation/winterisation ».

 

Les responsables de la marque précisent : « Promoteur de la mobilité durable, Alstom Transport développe et propose la gamme de systèmes, d’équipements et de services la plus complète du secteur ferroviaire. Alstom Transport gère l’intégralité des systèmes de transport, dont le matériel roulant, la signalisation et les infrastructures, et propose à ses clients des solutions clés en main ».

 

Alstom Transport a enregistré un chiffre d’affaires de 5,8 milliards d’euros pour l’exercice 2009-2010 et une hausse des commandes de 9 % par rapport à l’année précédente. Alstom Transport est présent dans plus d’une soixantaine de pays et emploie quelque 26 000 personnes.


 

La futur star du salon de Berlin : Fabriquée à Belfort, la locomotive Prima II, sera présentée du 21 au 24 septembre au salon ferroviaire Innotrans. Super ! Mais à quand la même machine, mais au 1/87e ?

JOURNEES DU PATRIMOINE : Les trains à vapeur, un vrai patrimoine !

8 Septembre 2010 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - A l'occasion des Journées du patrimoine, dimanche 19 septembre, à Longueville, en Seine-et-Marne, pour une visite du dernier dépôt de machines à vapeur en France. Toutefois, le déplacement en bus qui avait été envisagé n'aura pas lieu.

 

Jacques Ricart, secrétaire du club et ancien conducteur de locomotives à vapeur à Arras, a répondu à l'invitation de l'AJECTA, association gérant ce musée vivant de la vapeur, pour présenter au public la traction 230 D 116, ex-pensionnaire du dépôt d'Arras sur plaque tournante.

 

Lors de ces Journées du patrimoine, les visiteurs découvriront un atelier de restauration de locomotives à vapeur, des démonstrations de locos et de voitures et une exposition de différents types de matériels ferroviaires, dont une grue vapeur. Ils pourront aussi effectuer un baptême en train touristique à vapeur entre Longueville et Provins, et retour.

 

 

Adepte des vieilles hurlandes plein de suie et de vapeur ? alors cet événement est pour vous : Dimanche 19 septembre, à Longueville en Seine-et-Marne aura lieu une visite du dernier dépôt de machines à vapeur en France. Avis aux accros du genre !!!

NOSTALGIE : À la Station de Bac-Saint-Maur, dormir dans un train à l'ancienne...

28 Août 2010 , Rédigé par Lavoixdunord.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE -  "On est tombé sur le site Internet on pensait y passer la nouvelle année mais c'était complet " : Stéphanie, Benoît et leur jeune fils, Marius, Belges de Limoges (à côté de Dinan) sont friands d'hébergements insolites. Ils ont testé la cabane dans les arbres en Belgique avant de rallier Saint-Malo. Marius a cru sentir le train rouler dans la nuit... C'est dire s'il a vécu l'aventure ! « Les chambres sont impeccables et ça doit être du sport à nettoyer », ajoute sa maman. Cécile sourit. C'est elle qui s'y colle. Changer les draps des sept chambres est effectivement un exercice qui demande de l'agilité dans cet espace relativement restreint mais aussi confortable que possible.

 

Cette voiture 1930 de fabrication Ocem a servi dans les années 70 à transporter des hommes d'affaires. Des douches orange et vert pomme ont été ajoutées à la décoration d'origine en bois marquetté. Stores et rideaux, en orange « Hermès » seront rafraîchis. Cela fait partie des projets d'Éric, 46 ans, le maître des lieux depuis un an. Avec sa femme Valérie, qui tient le Bistrot d'Angèle depuis 8 ans à Armentières, il forme un couple de restaurateurs. De bons professionnels. « M'amuser dans mon métier, faire voyager, donner du rêve », tel est son but. Et c'est rentable. Il a enregistré plus de 2 000 nuitées depuis un an. Et embauché trois personnes. Cécile, en salle, Farid et Maryline, en cuisine. La salle chaleureuse aux murs rouge bordeaux a été redécorée « années folles ». Éric chine souvent chez Emmaüs et les « voyageurs » lui donnent des objets. Comme cette jolie lampe ferroviaire qui vient de Bretagne. Bientôt il y aura un afficheur à rouleau, une récupération de la SNCF. Les cabines porteront des noms : la Belle Otero, Mistinguette, Agatha Christie... Les clients recevront leur billet de train en guise de réservation.

 

Cette nuit de mercredi à jeudi, quatre couples de Belges et une famille de Béthune ont dormi là. Cabines communicantes et même chambre nuptiale avec un grand lit les attendaient. Éric accueille son monde à 18 h : « Souvent les gens font connaissance et dînent ensemble. » Au petit déjeuner, ils peuvent se retrouver dans une salle au décor ferroviaire, sous les porte-bagages. Toute une ambiance pour ceux qui ont connu cette époque des compartiments ! La lampisterie abrite même une chambre de plain-pied d'accès plus facile que la voiture. Éric envisage de redécorer la terrasse, le long des voies... où passe toujours un train de marchandises, le Transcéréales de Roquette, douze fois par jour, rompant le silence, avec les champs de maïs pour horizon. « Il ne faut surtout pas que ce soit parfait, aseptisé », remarque Éric. Il connaît sa clientèle amoureuse de cette petite gare des années vingt qui a cessé son activité en 1958 et retrouvé une nouvelle jeunesse au charme d'antan.

 

 

Stéphanie, Benoît et Marius, des passagers belges, viennent de passer la nuit dans la voiture du train Paris-Lyon-Méditerrannée des années 30, installée à Bac- Saint-Maur. Cette ancienne petite gare de campagne est devenue un hôtel restaurant insolite. Et vous ? vous y allez quand ???

EXPO : Miniatures... et grands enfants !

18 Août 2010 , Rédigé par lyonne.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - Partir à la découverte des trains miniatures, telle est l'ambition de l'exposition organisée par l'association Rail 89 à Migennes. Des passionnés de modélisme ferroviaire, de 16 à 78 ans, qui se réunissent pour faire rouler leur matériel sur les circuits installés au local.

 

Une passion transmise bien souvent de père en fils. « Je suis tombé dans l'univers ferroviaire tout petit. Un héritage familial », reconnaît en souriant Rémy Celdran Ruiz. Et pour cause : son père a fondé dans les années 1980 l'association migennoise Rail 89. Car ces férus de trains ne font pas que les regarder passer, ils les fabriquent également et se réunissent tous les samedis après-midis. Création de décors, pose de voies, entretien des réseaux, confection des plans de A à Z, la fabrication des circuits reste artisanale.

 

« L'exposition organisée en partenariat avec la ville allemande de Simmern est l'occasion pour nous de montrer nos réalisations, notamment nos trois circuits, et de les faire tester », explique le président de Rail 89. Et les enfants sont ravis, bien souvent. « Nous possédons trois réseaux de trains en permanence dans nos locaux, deux à l'échelle HO, soit au 1\87e, et un autre à l'échelle N, soit au 1\160e », poursuit André Prévoteaux. Et le top du top, petit dernier arrivé, « un nouveau réseau en mode digital », commente Patrick Lapointe. « L'objectif consiste tout de même à se faire plaisir et se divertir. Nous sommes tous de grands enfants. » Chaque adhérent apporte son matériel ferroviaire (wagons, locomotives) et a à sa disposition les réseaux. Avec un petit plus pour cette exposition : une maquette de train dans la cour.

 

 

 

Créée il y a vingt-cinq ans, l'association Rail 89 regroupe 17 passionnés de modélisme ferroviaire. Ils organisent, dimanche 22 août, leur « Expotrains », et accueilleront leurs homologues allemands de Simmern. Une expo à ne pas manquer !

TRAINS TOURISTIQUES : Le train à vapeur de la Furka reprend vie

16 Août 2010 , Rédigé par lenouvelliste.ch Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

logo-sbb.gif SUISSE - Voilà, nous y sommes enfin: la ligne sommitale de l'ancien train à vapeur de la Furka est complètement rétablie. Rappelons que la ligne quotidienne passe sous la montagne entre le Valais et Uri: c'est le fameux ferroutage de la Furka entre Oberwald et Realp. La première course officielle du train à vapeur avec voyageurs a eu lieu vendredi passé. Et tout s'est bien passé. Pourtant la pente est impressionnante à certains endroits. Mais la crémaillère remplit son rôle à la perfection.

 

Le client peut donc prendre son train à vapeur à la gare d'Oberwald, à côté du petit train rouge du chemin de fer Matterhorn Gotthard Bahn (MGB) et passer par le col. Mais attention, il s'agit d'une compagnie autonome de chemin de fer, celle du Train à vapeur de la Furka ou Dampfbahn Furka-Bergstrecke - DFB. Une compagnie presque entièrement bénévole. Le rétablissement des voies, des ponts et des tunnels s'est fait sur base volontaire. Ce sont également des bénévoles qui gèrent l'exploitation de la ligne.

 

Les premières croyants furent ceux qui ne lâchèrent jamais la ligne, même lorsque l'Etat décida de la fermer définitivement au début de la décennie 1980. Ils se mirent immédiatement à l'oeuvre. Première étape: récupérer les anciennes locomotives vendues au Vietnam dans les années 1940. Les contacts commencèrent dès 1986 et se conclurent en 1990 par l'expédition au Vietnam. Bruno Rütti fut l'un des «douze apôtres» qui partirent tout au nord du pays des Viets, à la frontière birmane. Les locomotives étaient en dépôt sur les voies dans une petite ville nommée Da Lat. Elles rouillaient tranquillement sous un climat tropical, entourées de végétation.

 

Bruno Rütti fait maintenant des expositions sur cette expédition. Il était à Gletsch, vendredi. L'une des photos, retravaillée par un peintre, démontre bien l'état de la locomotive en 1990 à Da Lat: «Nous sommes restés six semaines et demie, du 25 juillet au 10 septembre.» Six semaines et demie pour ramener six locomotives de 50 tonnes chacune à travers un Vietnam qui avait bien des ressemblances avec la Birmanie actuelle. De Da Lat, elles ont pris la direction de Tap Cham et de Phan Rang situés à une centaine de kilomètres au bord de la mer. De là, elles ont été acheminées jusqu'à Ho Chi Minh Ville (Saïgon), 250 kilomètres plus loin. Enfin, elles ont pris le bateau jusqu'à Hambourg et la Suisse. Au départ, on avait réussi à charger les locomotives sur des ponts de semi-remorques. Une fois, il a fallu renforcer un pont avec des poutrelles de chemin de fer pour faire passer les monstres.

 

Il faudrait un livre pour raconter la vie au Vietnam en 1990, les affres du transport, les tractations avec une administration compliquée, la chaleur, l'humidité. La plupart de ces hommes n'étaient jamais sortis de Suisse auparavant. Et les voilà ces locomotives, toutes pimpantes dans leur ancien milieu naturel de la Furka.

 

 

La ligne est maintenant terminée. Les convois voyageurs de la Furka passent d'Oberwald à Realp par le col. C'est une attraction unique en Europe. Avis aux amateurs de vapeur....

EXPOSITION : Train miniature à Gaillac - que la montagne est belle...

23 Juillet 2010 , Rédigé par ladepeche.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - Depuis le 10 juillet et jusqu'au 23 août, le Train Miniature Gaillacois est ouvert tous les après midi, de 14h à 18h. L'intersaison a permis aux quelques mordus du modélisme ferroviaire de mettre la main à la pâte de plâtre. Un toilettage de fond en comble et un gros travail de finition sur le décor, notamment la montagne, du vert des alpages ou des sapins au blanc des cimes et aux chalets qui s'égrènent sur les versants, et même un chemin de fer touristique pour grimper jusqu'aux plus hautes altitudes. David Laire, le président, qui a succédé à Ghislain de la Serna ( actuellement secrétaire), et ses copains ont installé les premières caténaires du réseau et passé un à un les milliers de relais du TMG. «C'est un système traditionnel, d'avant le numérique».

 

Les accros du modélisme s'intéressent à ce mode de fonctionnement, qui permet quand même à 18 rames classiques et deux rames de TGV de circuler en simultané. «Cet été encore, on peut voir un train de légende, le premier TGV Orange Sud Est, le Jouef. Il est très populaire auprès des initiés». Les passionnés décoderont, à l'affût de la moindre imperfection. «Si une rame est mal composée, avec une machine qui n'est pas parfaitement adaptée aux wagons, ils nous le font aussitôt remarquer», ajoute David Laire. Les enfants se précipitent derrière les TGV, sur les 650 mètres de réseaux qu'ils suivent depuis les passerelles. Les mamans et mais (nombreuses) apprécient le décor et la climatisation de l'immense salle. On peut enjamber les voies, avoir une vision panoramique depuis les passerelles, s'intéresser au viaduc du Viaur, à la gare Matabiau et aux centaines de petits personnages (au 1/87ème).

 

Les tarifs ne changent pas (3€, 1,5€ pour les enfants de 4 à 11 ans). Départ tous les jours à partir de 14h. Fermez les portières !

 

 

Envie de petit trains ? Alors le Train Miniature Gaillacois est fait pour vous : l'expo est ouverte tous les après midi, de 14h à 18h et ce jusqu'au 23 août. Avis aux mordus du modélisme ferroviaire, voici une visite à ne pas manquer. Un agréable moment de détente pour le bonheur des jeunes... et des moins jeunes !

SORTIR : Au Mans, la Transvap vous offre une balade à toute vapeur !

21 Juillet 2010 , Rédigé par Ouest-France.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

FRANCE - La Chéronne crache fièrement ses petits nuages de fumée grise depuis 1923. Alimentée au charbon, cette locomotive parcours chaque dimanche les 17 km de rails qui séparent Beillé de Bonnétable, offrant aux voyageurs une promenade au coeur de l'histoire locale, à une vingtaine de km/h. « Nous circulons sur une portion de la ligne qui a relié Mamers à Saint-Calais de 1873 à 1977 », explique Michel Louët, vice-président de l'association Transvap.

 

Créée à la fermeture de la ligne par un groupe d'amateurs de trains, la Transvap avait pour vocation de continuer à faire vivre la tradition des machines à vapeur. « A l'époque, il n'était plus question pour la SNCF de continuer à faire circuler ces véhicules archaïques ! », plaisante Michel Louët. Les bénévoles de l'association, épaulés par le conseil général, qui a mis les rails à leur disposition et leur octroie des subventions, se sont lancés dans une vaste entreprise de collecte et de réparation de trains anciens.

 

Aujourd'hui, les locaux de la Transvap - situés dans l'ancienne gare de Beillé - abritent une vingtaine de véhicules, à vapeur et à essence. Il s'agit en effet de préserver le patrimoine ferroviaire français dans son ensemble. « Nous possédons sûrement un des parcs de wagons les plus anciens de France », affirme le vice-président.

 

Tout au long de l'année, les 90 bénévoles entretiennent la ligne et les trains, collectent de nouvelles pièces et réparent le matériel défectueux à l'aide de machines anciennes. Ils sont épaulés par l'association Culture et liberté, qui s'occupe de la maintenance du site : « La ligne sert de chantier d'insertion pour des travailleurs en difficulté », indique Michel Louët. Les visiteurs sont invités à se rendre dans les ateliers pour y admirer les trains en état de marche et ceux en cours de restauration, comme la magnifique voiture à impériale. Datant de 1899 et comportant deux étages, celle-ci est classée monument historique. La Transvap possède également un petit musée dédié à l'histoire du rail.

 

Tous les dimanche de juillet et août, il est possible d'embarquer à bord d'un des trains de la Transvap, qui circulent de 10 h 30 à 18 h 30. Un même ticket permet de circuler à sa guise entre les sept gares jalonnant la ligne maintenue en service par la Transvap, de grimper dans les différentes voitures et de découvrir les villages environnants.

 

L'association organise également régulièrement des sorties à thème : ainsi, les « trains de la vallée de la Jousse » sont l'occasion de profiter de visites guidées du patrimoine local tandis que des ateliers artistiques s'installent dans les différentes gares lors du « train des peintres ». De quoi se sortir agréablement de son train-train quotidien !

 

 

L'association Transvap propose un voyage dansle temps à bord de ses authentiques trains à vapeur. En voilà une bonne idée de sortie pendant l'été ! alors pas d'hésitation : tous en voiture, et à pleine vapeur !!! Chauffe, Marcel, chauffe....

SORTIR : Un feu d'artifice du 14 juillet à toute vapeur à Toulouse !

10 Juillet 2010 , Rédigé par Ladepeche.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

logo-sncf FRANCE - Le train à vapeur de Toulouse vous amène admirer le plus beau feu d'artifice du sud de la France, qui valorise la cité fortifiée de Carcassonne. Un spectacle grandiose mêlant émotions, suspens et sensations. Doublez votre plaisir en voyageant en train spécial à vapeur du siècle dernier et évitez ainsi les longs bouchons !

 

Départ de Toulouse-Matabiau le 14 juillet à 14 h 42, arrivée à Carcassonne pour 16 h 47. Le retour s'effectuera à 23 h 50. Arrivée à Matabiau à 1 h 26. Le train desservira les gares de Labège, Escalquens, Baziège, Villefranche-de-Lauragais, Castelnaudary, Bram.

 

Intéressé(e) ? Renseignements et inscriptions : 05 61 09 42 61. E-mail : contact@trainvapeur-toulouse.com, et site internet : http://www.trainvapeur-toulouse.com

SORTIR : Le technicentre SNCF de Romilly-sur-Seine à cœur ouvert

24 Juin 2010 , Rédigé par lest-eclair.fr Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

logo-sncf.jpg FRANCE - C'est un immense terrain d'une trentaine d'hectares, à quelques encablures seulement du centre-ville. Dissimulé derrière ses murs austères, le technicentre de Romilly a décidé d'ouvrir ses entrailles au grand public. Samedi devrait être une journée pas vraiment ordinaire pour l'établissement que dirige Charles Cressan. En effet, ce sont plusieurs milliers de visiteurs qui sont attendus pour l'heureuse occasion.

 

Soucieuse de répondre aux attentes légitimes du public, la SNCF a décidé de mettre les petits plats dans les grands, en ouvrant ce gigantesque chantier au public, invité à plonger dans les ateliers qui emploient jusqu'à 650 personnes. Fer de lance d'une technologie qui s'est formidablement étoffée avec les années, le technicentre s'appuie, aujourd'hui comme hier, sur une main-d'œuvre qualifiée pour mener à bien ses missions de maintenance.Si les progrès techniques et les schémas d'organisation ont entraîné une diminution constante de son personnel, l'établissement a su retrouver, ces dernières années, de nouvelles raisons d'espérer.

 

Aujourd'hui, le technicentre de Romilly-sur-Seine conserve une place de choix, parmi les établissements SNCF en France. Spécialisé dans la maintenance des TGV - il prend en charge actuellement et jusqu'en 2015 les rames du sud-est de la France -, l'établissement accueille dans ses murs centenaires quelque soixante-cinq corps de métiers différents. Des travailleurs de l'ombre qui s'activent, chaque jour de la semaine, pour répondre dans les meilleurs délais aux nécessités techniques du transport ferroviaire. « Un circuit a été organisé dans l'enceinte de l'établissement au cours duquel les visiteurs pourront découvrir tous les savoir-faire qui participent à la renommée de l'établissement », glisse Grégory Journot, chargé de communication au technicentre.« Il faudra deux heures environ pour cette visite. »
Même le pôle ingénierie de l'établissement a été sollicité pour cette journée.

 

Les visiteurs pourront découvrir sur grand écran, la transformation en trois dimensions d'une voiture. Une ancienne locomotive à vapeur et ses voitures d'époque viendront rehausser l'éclat de cette manifestation marquée également par la présence de nombreux modélistes, des passionnés des petits trains électriques !

 

Chacun l'aura bien compris : l'ouverture au public du technicentre devrait constituer un événement à part entière, samedi dans l'Aube tout entière. À ne pas manquer.

 

 

Envie d'une sortie SNCF ? Alors la visite du technicentre SNCF de Romilly-sur-Seine est faite pour vous: Portes ouvertes au technicentre samedi 26 juin, de 10 h à 17 h, entrée libre.Durée de la visite : deux heures de pur bonheur !