Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

IMPRUDENCES : Des promeneurs risquent leur vie entre l'Estaque et Carry

30 Juin 2008 , Rédigé par La Provence.com Publié dans #ACTU

  FRANCE -  E pericolo sporgesi : Mais pas seulement. Il est tout aussi dangereux, sinon plus, d'emprunter à pied la voie ferrée sur la ligne de la Côte Bleue, de Marseille à Martigues et plus particulièrement entre l'Estaque et Carry-le-Rouet.

Avec l'arrivée des beaux jours, c'est reparti de plus belle. Les promeneurs, baigneurs et autres pêcheurs imprudents, circulant quelquefois en famille, se rendent dans les calanques ou au bord de mer en prenant le chemin le plus court : la voie ferrée. Le plus court, peut-être. Mais certainement le plus potentiellement risqué. Avec quelquefois des morts, "des drames de l'inutile", comme l'explique Olivier Bancel, le directeur régional infrastructure à la SNCF.

C'est précisément pour tenter de lutter contre ce type de phénomène, que la SNCF et Réseau Ferré de France ont décidé de tirer de nouveau le signal d'alarme en organisant une campagne de prévention, de sensibilisation et d'information sur le thème: "un coin de paradis, c'est encore mieux d'en profiter quand on est encore en vie…".

Pour Michel Croc, le directeur régional de RFF, c'est simple : "ces personnes ignorent trop souvent les dangers qui existent lorsqu'on circule au bord des voies. Un train arrive très vite et ne s'entend qu'au dernier moment. Il y a tous ces tunnels qui aggravent les risques. Et puis, il ne faut pas oublier le danger lié aux caténaires qui sont alimentées en 1 500 volts continus ou 25 000 volts alternatifs qui peuvent provoquer la mort par électrocution même à distance par temps humide".

Bien entendu, la SNCF et RFF investissent beaucoup pour lutter contre cette insécurité. En 2006, un mur de 220 mètres a ainsi été érigé le long de la voie du Rove et cette année, c'est un projet de 2 900 m qui est programmé. Sans parler de toutes ces clôtures rigides de 2,4 mètres, ces barbelés qui sont installés ici et là. La SNCF met également en place de nombreux panneaux d'interdiction et d'information le long des voies et dans les gares. Les équipes de la police ferroviaire sont aussi présentes que possible. Et la SNCF intervient régulièrement en milieu scolaire pour sensibiliser les jeunes.


 

Pois chiche à la place du cerveau : Sur la ligne de la Côte Bleue, entre l'Estaque et Carry-le-Rouet, des imprudents circulent sur les voies ferrées afin de se rendre plus vite dans les calanques... et risquent ainsi leur vie ! Les chiffres parlent d'eux même : Malgré les mesures prises, 11 accidents, dont 5 mortels, ont été recensés depuis 2003. Qu'on se le dise : pour profiter des calanques, c'est mieux d'être encore en vie....

Commenter cet article