Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SECURITE : Surveillance accrue dans les trains et les gares du sud-est pour le réveillon

31 Décembre 2008 , Rédigé par Associated Press Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE  - Plus de 200 hommes, policiers et gendarmes, seront mobilisés sur les liaisons des trains express régionaux TER entre Nice et Lyon au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, a-t-on appris mercredi auprès de la préfecture de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Cette mise à disposition vise à prévenir de nouveaux incidents comme ceux survenus le 1er janvier 2006, au cours desquels près de 600 passagers d'un train Nice-Lyon avaient été victimes de violences et dégradations à l'occasion de l'opération "Billet à 1,20 euro" initiée par le Conseil régional. Vingt-deux personnes, qui avaient embarqué à Marseille, avaient été interpellées et placées en garde à vue.

Dans les trains, près de 150 fonctionnaires de la Police aux frontières (Paf) et une compagnie républicaine de sécurité patrouilleront sur la ligne Nice-Avignon. Près de 70 agents SNCF seront associés au dispositif de surveillance mis en place. Dans les gares des Bouches-du-Rhône, il faudra en outre compter sur la présence de gendarmes mobiles pour assurer la sécurité des voyageurs. L'ensemble du dispositif sera coordonné depuis un poste de commandement installé à Marseille.

Le trafic SNCF sur les lignes des Alpes-Maritimes devait en outre être perturbé, les agents de conduite des TER de Nice ayant décidé mardi de reconduire mercredi leur grève entamée le 9 décembre pour réclamer du personnel supplémentaire. Le trafic devait donc être perturbé sur les lignes Les Arcs-Vintimille, Cannes-Grasse et Nice-Breil, avec un TER sur trois ou quatre.

Selon la SNCF, le trafic sera par ailleurs légèrement perturbé sur le reste de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, du 31 décembre au 2 janvier, avec quatre trains sur cinq, en raison de deux autres préavis de grève déposés par FO pour les conducteurs de Marseille et par Sud-Rail pour les contrôleurs de la région. La préfecture de région a également interdit la vente de carburants au détail dans tout récipient transportable sur l'ensemble du département des Bouches-du-Rhône jusqu'au vendredi 2 janvier à 8h.



Ah ouais.... chauds les contrôles dans les TER entre Nice et Lyon au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre ! la police.... met "le paquet" : "Ladies and gentemen, don't be afraid : this is the french police... vos papiers, and happy new year..."

CATENAIRES : Trafic perturbé sur la ligne Namur-Bruxelles

31 Décembre 2008 , Rédigé par rtlinfo.be Publié dans #FLASH INFO

 BELGIQUE - Le trafic ferroviaire entre Namur et Bruxelles a été fortement perturbé mardi après-midi. Deux trains ont passé deux heures bloqués près de Gembloux, suite à la rupture d'une caténaire. Le retour à la normale sur la ligne devrait s'opérer mercredi matin.

La SNCB entreprendra les réparations nécessaires durant cette nuit, précisait une porte-parole. Une caténaire a été arrachée sur un kilomètre à hauteur du passage à niveau numéro 58 de Bovesse (entre Gembloux et Rhisnes) mardi vers 16h. Les voyageurs occupant les deux trains circulant sur la ligne à ce moment là, respectivement 250 et 100 personnes, ont été privés de chauffage et d'électricité avant d'être rapidement évacués en bus, indiquait la SNCB. Aucun blessé n'est à déplorer.

Un problème de pantographe, lié au fait que la caténaire était probablement gelée, est la cause du problème. Une déviation a été mise en place via les lignes 144 (Gembloux-Jemeppe-sur-Sambre) et 130 (Floreffe-Jambes), mais certains trains seront supprimés.

IVRESSE : Ivre, il grille trois feux rouges et heurte... un aiguillage ferroviaire

31 Décembre 2008 , Rédigé par laprovence.com Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - La scène s'est passée hier vers 4h. Une patrouille de police prend en chasse un véhicule utilitaire Mercedes Vito qui vient de griller un feu rouge au niveau du croisement de la route de Montfavet et du boulevard Capdevila. Une course-poursuite s'engage alors, le conducteur du fourgon refusant obstinément de s'arrêter malgré les injonctions des policiers grillant par trois fois des feux rouges, jusqu'à la zone de Font couverte où son conducteur perd le contrôle. Le véhicule s'est alors immobilisé... contre un aiguillage ferroviaire appartenant à la société Berton-Sicard.

Le conducteur, un homme âgé de 18 ans, a été soumis à un contrôle d'alcoolémie qui a révélé un taux de 1,30 g/l. Placé en garde à vue, il a été laissé hier en fin de journée. Il répondra de cette conduite en état d'ivresse et du refus d'obtempérer à la barre du tribunal d'Avignon le 3 mars prochain.



Voilà l'exemple même ce qu'il ne faut pas faire quand on prend le volant, et que les lecteurs de Passion-Trains ne suivront sans doute pas en ce 31 décembre 2008 (ou bien ?). Boire ou conduire ? il faut choisir !

TESTS : L'AGV, le futur TGV d'Alstom, testé à plus de 360 km/h

31 Décembre 2008 , Rédigé par techno-science.net Publié dans #ACTU

 FRANCE - L'AGV (Automotrice à Grande Vitesse) a achevé en ce moisde décembre 2008 son programme d'essais. Le véhiculetesté n'est autre que la rame dévoilée lors d'une grande cérémonie médiatisée en présence du Président de la République en février dernier dans les usines de La Rochelle. La rame a ainsi roulé sur un anneau de test en République Tchèque avant de faire des tests à grande vitesse sur la LGV (Ligne à Grande Vitesse) Est Européenne.

Si l'industriel français a pour habitude d'utiliser des lignes du réseaufrançais de chemin de fer pour effectuer ses tests, ce ne fût pas tout à fait le cas pour l'AGV. Après une série d'essais statiques menés à La Rochelle, une série d'essais en vitesse standard a été menée sur le circuit de Velim, en République Tchèque. Là, l'AGV a été testé sur des vitesses de 60 à 200 km/h. Afin de parfaire les tests, l'AGV a ensuite rejoint la LGV Est Européenne.

Les essais sur la LGV Est Européenne ont eu lieu sur un tronçon comprenant la portion de voie du record d'avril 2007. Les ingénieurs d'Alstom ont effectué une série de tests de montée en vitesse sur 12 nuits, de 22h à 7h du matin afin de ne pas perturber le trafic commercial de la SNCF. L'AGV a d'abord été progressivement menée à des vitesses de 200 à 340 km/h avant d'être poussé à 360 km/h, sa vitesse commercialemaximale.

Cette dernière série de tests a permis d'évaluer le comportement aérodynamique, électrique et acoustique de l'AGV en condition réelle de circulation. Les turbulences provoquées lors des passages d'ouvrage d'art comme les ponts et les tunnels auront été particulièrement étudiées. Il en a été de même pour la liaison entre le pantographeet la caténaire. Les interactions électromagnétiques du trainont eux aussi fait l'objetde mesures poussées, particulièrement les impacts avec les ondes de radio et télévision. Lors des essais, la vitesse maximale effectivement atteinte a été de 364 km/h.

Avec cette dernière campagne de test, l'AGV est prêt à être produit en série pour une mise en circulation commerciale. Contrairement au TGV, la SNCF n'est pas le clientde lancement, c'est NTV (Nuovo Trasporto Viaggiatori), un opérateur italien privé qui aura le privilège d'être la première compagnie à faire circuler ce bijou de technologie. C'est en tout 25 rames qui circuleront à 300 km/h sur les lignes transalpines à partir de 2011.



Phase d'essais sur la LGV Est terminée pour l'AGV d'Alstom : place maintenant à la production en série pour NTV (Nuovo Trasporto Viaggiatori), un opérateur italien privé qui aura le privilège d'être le premier client à recevoir les nouvelles rames... en attendant peut être demain la SNCF ?

EMPLOI : Accord de collaboration entre ACTIRIS et la SNCB

30 Décembre 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #EMPLOIS

 BELGIQUE - La SNCB Holding et ACTIRIS (office régional bruxellois de l'emploi) vont accorder une attention particulière aux chercheurs d'emploi bruxellois grâce à l'accord de collaboration 2009. Présélection, formation linguistique, diffusion d'offres d'emploi, offre de stage sont quelques uns des outils mis en place pour faire connaitre la SNCB.

La SNCB-Holding et ACTIRIS entendent ainsi intensifier leur collaboration pour l'année 2009 dans le cadre d'actions visant spécifiquement le public bruxellois (qui représente un peu moins de 10% de l'ensemble du personnel travaillant au sein du Groupe SNCB en région de Bruxelles-Capitale).

L'enjeu est important puisque le groupe SNCB est à la recherche d'environ 1.800 nouveaux collaborateurs alors que, dans le même temps, la Région de Bruxelles-Capitale accuse un taux de chômage de 19,6% (chiffres ACTIRIS de novembre 2008). Faire se rencontrer le premier employeur du pays avec les chercheurs d'emploi bruxellois, en particulier les jeunes et les personnes moins qualifiées, est un défi stimulant. Outre le fait de communiquer systématiquement à ACTIRIS une liste de profils recherchés, le Groupe SNCB offrira, par exemple, des possibilités de stage pour les étudiants de dernière année provenant de centres de formation bruxellois.

Cet accord de collaboration permettra également à ACTIRIS de travailler en amont du processus de recrutement du Groupe SNCB. Les engagements d'ACTIRIS vont de la présélection de candidats à la diffusion d'offres d'emploi en passant par le financement de la formation linguistique à l'aide du chèque langue. Avec cet accord, la SNCB-Holding et ACTIRIS renforcent leur partenariat et l'intensifie pour pouvoir réussir au mieux la détection, la sélection et l'intégration de chercheurs d'emploi bruxellois au sein du Groupe SNCB.



La SNCB Holding l'office régional bruxellois de l'emploi (l'équivalence de l'ANPE en France) vont accorder une attention particulière aux chercheurs d'emploi bruxellois grâce à un accord de collaboration renforcé en 2009.
"- Candidat suivant !"
"- Euh oui, c'est moi, Marcel Pignon, je postule parce que j'aime les trains et que..."
"- ok : embauché !"

STATISTIQUES : Les passages à niveau suisses moins dangereux qu’avant

30 Décembre 2008 , Rédigé par 20minutes?ch Publié dans #CHIFFRES

 SUISSE - Le nombre d'accidents qui surviennent à une intersection avec une ligne de train ou de tram sont passés de 238 accidents en 2007 contre 368 en 1992, ce qui correspond à une baisse de 35%, a indiqué mardi le service d'information pour les transports publics (LITRA). Si les décès diminuent clairement, le nombre des blessés graves restent relativement constants (34 en 1992 et 31 en 2007 avec un pic à 53 en 1997).

L'assainissement des passages à niveau est pour beaucoup dans cette accalmie. Les plus dangereux d'entre eux, soit 183 sur 190 ont été rénovés, a indiqué mardi à l'ATS un porte-parole de l'Office fédéral des transports (OFT). Les passages à niveau les plus dangereux sont ceux où l'on aperçoit le train moins de six secondes avant son passage.

Les CFF suppriment de leur côté les passages à niveau. Il en reste un millier contre 4000 au début des années soixantes. La tendance va vers leur remplacement par des passages dénivelés (le train pouvant circuler normalement et les voitures sur un pont ou l'inverse). Mais leur coût «exorbitant» pose la question de leur financement.




Grâce à l'assainissement des passages à niveau, les collisions entre une voiture et un train ou un tram ne cessent de diminuer depuis 15 ans. Un exemple à suivre pour RFF ?

DECES : Le cheminot décédé, pas mort de froid ?

29 Décembre 2008 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le décès d'un agent SNCF retrouvé mort ce matin à la gare Saint-Lazare n'est pas lié au froid, a affirmé la direction de la SNCF en Ile-de-France, en précisant que la victime avait été trouvée dans un local chauffé servant de cuisine aux cheminots.

"La victime n'est pas un SDF et n'est pas morte de froid, la cause de sa mort doit maintenant être déterminée par l'enquête, mais a priori c'est une mort naturelle", a déclaré un responsable du réseau Transilien. "La victime a été retrouvée dans une cuisine, et cette pièce qui sert de réfectoire aux cheminots est chauffée", a-t-on indiqué de même source.

Un agent de la SNCF âgé de 53 ans avait en effet été retrouvé mort vers 11h00 à la gare Saint-Lazare à Paris. Une première information de source policière avait fait état d'un homme sans domicile fixe retrouvé mort dans un local de service de la gare Saint-Lazare. Sur la base des premiers éléments de l'enquête, la police a ensuite expliqué que le cheminot avait dormi dans ce local "en raison de problèmes familiaux".
 
 

Le cheminot retrouvé mort lundi serait décédé de cause naturelle, et non pas suite à la vague de froid. Pas de bol pour Chritine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, qui ne pourra pas comptabiliser ce décès dans ses chiffres pour demander u'on conduise les SDF en centre d'accueil au besoin par la force "Dommage... un de plus, ça m'aurait bien arrangé pour convaincre Nicolas..."

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Un voyage... au 1/87e !

28 Décembre 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

 Noel, trains miniature, jouets pour les grands et les petits.... C'est de saison en ce moment ! alors Passion-Trains vous propose cette semaine une très belle sélection de trains en HO circulant sur un des circuits  du club AFMC avec cette fois-ci des convois fret et passagers mettant en scène  des CC 72000, des BB 26000, des BB 36000 ou encore des Y8000, la petite loco emblèmatique du site !

Un plaisir pour les yeux pour certains et qui, je l'espère, donnera des idées à d'autres.... mais en tout cas une vidéo qui ne devrait pas laisser insensible les fans de modélisme ferroviaire en HO dont je fais partie ! Mais assez parlé : en voiture... et bone voyage à Liliput's land  ;-)

Bon film et à la semaine prochaine pour la première vidéo de l'année 2009 !

Eric

EDITO : Joyeux Noel 2008 à tous les lecteurs de passion-Trains !!!

25 Décembre 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #LE MOT DU CHEF DE GARE

 Comme chaque année, Passion-trains  fait relache ce 25 décembre.... mais n'en souhaite pas moins à tous ses lecteurs et aux passionnés du monde ferroviaire un joyeux Noel  2008 !

 

Amitiés ferroviaires,

 

Eric





A tous les fidèles lecteurs de Passion-Trains et fans du monde ferroviaire,  Je vous souhaite d'agréables et heureuses fête de Noël !

PERTURBATIONS : La SCNF refuse d’indemniser les voyageurs de Saint-Lazare

24 Décembre 2008 , Rédigé par Challenges.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - Face à la montée en puissance des conflits sociaux à la SNCF en cette fin d’année et compte tenu de la gène occasionnée pour les usagers des transports en commun, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) a décidé de monter au créneau. Ce puissant lobby qui a déjà obtenu gain de cause dans des conflits précédents a écrit au président de la SNCF, Guillaume Pépy ainsi qu’à son homologue du Stif, l’autorité organisatrice des transports publics de Paris et sa région.

"Le conflit actuel, notamment sur les lignes desservies par la Gare Saint Lazare perturbe sérieusement la bonne marche des trains. Il est temps d’étudier des compensations pour les usagers", explique un membre du bureau Ile de France de la FNAUT. La gare Saint Lazare, deuxième d’Ile de France (450.000 voyageurs transportés par jour) est en partie paralysée -56% du trafic était assuré le 23 décembre- depuis dix jours et le conflit devrait perdurer jusqu’à au moins jeudi 25 décembre compris.

De son côté, la SNCF déclare avoir "tout à fait conscience des difficultés rencontrées par les usagers", souligne un porte-parole de la société publique. Mais même après 10 jours de conflit "il est encore bien trop tôt pour étudier un quelconque dédommagement". En tout état de cause, une telle décision ne pourrait être prise qu’à l’issue du conflit. En outre, "ce type de mesure est très difficile à mettre en œuvre car elle ne doit pas être inéquitable", poursuit la direction de la SNCF.

Car même si les grèves affectent désormais d’autres lignes que Saint Lazare (la ligne E du RER et la partie nord du RER B), n’indemniser que les usagers de cette gare pose quelques problèmes techniques. "Il faut que le voyageur disposant d’un abonnement annuel (carte Intégrale) démontre qu’il est dépendant de la ligne Saint Lazare", souligne la SNCF. Les voyageurs de Saint Lazare devront donc encore s’armer de patience.




La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) a écrit à Guillaume Pépy au sujet de la grève qui affecte les lignes qui passent par la gare Saint Lazare... Mais pour la SNCF qui joue les pingres, il est trop tôt pour étudier un quelconque dédommagement des usagers.  Et pourtant ! tout service payé merite d'être rendu, non ? Espérons que la SNCF reverra sa position très vite !