Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

GESTION : RFF choisit Nexity et Adyal pour la gestion de son patrimoine

31 Mai 2007 , Rédigé par businessimmo.info Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-rff.jpg FRANCE - anti_bug_fckRFF vient de confier au réseau Adyal et au groupe Nexity la gestion de son patrimoine immobilier et foncier (qui contient entre autres 21 000 bâtiments, 4,85 millions de m², 24 000 terrains, et 108 000 hectares). 

Ces contrats, d’une durée de 5 ans (prorogeables en deux périodes de trois ans) et d’un montant de plus de 70 M€, portent sur :

- la gestion et l’exploitation du référentiel patrimonial pour la France entière. Ce contrat a été conclu, dans son intégralité, avec un groupement constitué du réseau Adyal et de la Compagnie IBM France. 

- la gestion de son patrimoine foncier et immobilier couvrant environ 60% du territoire français. Cette opération constitue la plus importante mission de gestion patrimoniale jamais passée en France. Ce contrat couvre les régions Ile-de-France, Centre-Limousin, Pays de Loire-Bretagne, Aquitaine-Poitou Charente, Rhône Alpes-Auvergne, Franche Comté-Bourgogne. 

Pour ce faire, le réseau Adyal a constitué une équipe dédiée pluridisciplinaire de spécialistes. Michel K. Moubayed, président des Réseaux Urbania & Adyal, a placé cette équipe dédiée à la gestion de ces contrats stratégiques sous l’autorité de Salah N. Slim, président d’Urbania Adyal Développement, qui a confié cette importante mission à Adyal Grands Comptes, présidé par Philippe Bauchot, « principal promoteur de ce projet au sein du réseau ». 




RFF délègue la gestion de ses actifs... "On en a trop : on arrivait plus à gérer notre portefeuille tout seul..."

ECONOMIE :Deutsche Bahn va prendre des participations en GB et en Espagne

31 Mai 2007 , Rédigé par Agefi.com Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-db.gif anti_bug_fckALLEMAGNE - La compagnie ferroviaire allemande Deutsche Bahn va "prendre des participations" dans des compagnies de fret en Espagne et en Grande-Bretagne avec lesquelles elle envisage une "étroite coopération", a dit mercredi son patron Hartmut Mehdorn à des journalistes.

Interrogé sur des informations du Financial Times Deutschland selon lesquelles Deutsche Bahn serait prête à dépenser 500 millions d'euros au total pour la compagnie britannique EWS (English Welsh & Scottish Railway), leader du transport de marchandises au Royaume-Uni, et pour la compagnie espagnole Transfesa, M. Mehdorn a dit: "Il est trop tôt pour un rachat.". Il a toutefois assuré qu'une acquisition "n'est pas à exclure" dans le futur.

Ces achats sur un marché plus prometteur que celui du transport de personnes ont pour but d'attirer les investisseurs alors que la Deutsche Bahn doit rentrer en Bourse en 2008. M. Mehdorn a réaffirmé mercredi sa confiance dans cette privatisation, qui ne cesse d'être retardée: "Je suis sûre que nous aurons une décision (au niveau politique) avant la fin de l'année."

Dans le viseur de la compagnie allemande se trouve également le marché français, d'où l'intérêt d'une coopération avec la compagnie EWS qui possède déjà grâce à sa petite compagnie Euro Cargo Rail (ECR) des licences de transport de marchandises en France, explique le FTD.

La Deutsche Bahn n'ose pour l'instant pas fonder de filiale en France pour ne pas froisser la SNCF, dont la division fret est dans le rouge. M. Mehdorn a d'ailleurs assuré mercredi ne pas vouloir concurrencer la société française: "Tant que cela fonctionne, nous restons fixés sur la coopération" avec la SNCF.
 



La DB renforce sa coopération en Grande-Bretagne et en Espagne par le biais de prise de participation. dans le colimateur d'Helmut Mehdorn : EWS, et Transfesa... "Les mecs, je vois briller les étoiles... à nous l'international avant l'entrée en Bourse : on va faire du pognon..."

BOURSE : Colas rachète 100 % des actions de Spie Rail

31 Mai 2007 , Rédigé par Lci.fr Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-seco-rail.gif FRANCE - anti_bug_fckColas, leader mondial de la construction et de l'entretien de routes, et sa filiale Seco-Rail ont acquis ce jour la totalité des actions de Spie Rail, cédées par Spie, dont l'actionnaire principal est PAI Partners. Spie Rail est une société spécialisée dans les travaux ferroviaires en France et à l'international.

Cette acquisition constituant une opération de concentration nécessitait l'accord de la DGCCRF. Celui-ci a été obtenu le 14 mai 2007. Dans le cadre de cet agrément, Colas s'est engagé à céder la participation de 50 % que Spie Rail détenait dans la société Européenne de Travaux Ferroviaires (ETF).

L'ensemble acquis, après neutralisation de la participation dans ETF, représentera pour la totalité de l'exercice 2007 un chiffre d'affaires d'environ 310 millions d'euros. 

Colas explique dans son communiqué que les activités de Spie Rail exercées par Seco-Rail et sont "complémentaires". Le chiffre d'affaires 2007 de Seco-Rail devrait excéder 200 millions d'euros. "Grâce à cette acquisition, Colas constitue un pôle ferroviaire complet, apte à répondre aux investissements importants prévus dans ce secteur en France et à l'international", conclut le groupe.
 



Un peu plus dans le ferroviaire... Le groupe Colas, spécialisé dans la construction et l'entretien de routes, et sa filiale Seco-Rail ont acquis la totalité des actions de Spie Rail, une société spécialisée dans les travaux ferroviaires en France et à l'international. Du goudron au rail, il n'y a décidément qu'un pas...

ACTU : Des progrès dans les études techniques du tunnel de Gibraltar

31 Mai 2007 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

logo-renfe.gifanti_bug_fck  MAROC / ESPAGNE - Dans un entretien au journal "Al Hayat" publié mercredi au Caire, M.Ghellab a précisé que les études techniques relatives à ce projet, qui ont coûté près de 30 millions de dollars, ont permis de connaître les spécificités physiques et géologiques des profondeurs de la Méditerranée et révélé des données sur la possibilité de creuser un tunnel sous-marin d'une profondeur de 300 à 400 mètres pour la construction d'une double voie ferroviaire reliant les continents africain et européen, à l'instar du tunnel sous la Manche qui joint la France à la Grande-Bretagne. 

Le ministre a indiqué qu'il est encore trop tôt pour fixer une date pour le lancement du projet, évoquant toutefois les progrès réalisés au niveau des études, la volonté de l'Europe pour la réalisation de ce projet, ainsi que l'enthousiasme des parties marocaine et espagnole de concrétiser cette oeuvre grandiose.

Des pays et des groupements économiques et financiers, dont la Banque Mondial, la Banque européenne d'investissements, des Fonds arabes de financement et le Fonds Africain pour le Développement (FAD) souhaitent contribuer au financement de la construction de ce tunnel, a fait savoir M.Ghellab. Le Maroc et l'Espagne, a-t-il dit, sont d'accord pour la création d'un consortium qui sera ouvert aux bailleurs de fonds internationaux.

Le journal rappelle que lors de sa visite au Maroc, en mars dernier, le chef du gouvernement espagnol Jose Luis Rodriguez Zapatero avait souligné que ce projet figurait parmi les priorités de son Gouvernement. Le tunnel de 40 km, qui comprendra une double voie ferroviaire et une galerie de service de 38,7 km de long, dont 27,7 km sous la mer Méditerranée à une profondeur de 400 m, sera construit dans une zone située entre la ville marocaine de Tanger et celle de Tarifa en Espagne. 
 
 


Les études techniques pour la réalisation d'un tunnel sous-marin reliant le Maroc et l'Espagne à travers le Détroit de Gibraltar ont franchi d'importantes étapes, a déclaré le ministre de l'Equipement et du Transport, M. Karim Ghellab, soulignant que la prochaine phase exige la recherche des financements nécessaires pour la réalisation de ce projet qui est soutenu par... l'Union européenne.

NEWS : Inauguration à Louvigny de la gare Lorraine en pleine controverse

31 Mai 2007 , Rédigé par Edicom / AFP Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg anti_bug_fckFRANCE - La gare Lorraine du TGV Est européen, très conversée à l'échelon politique local, a été inaugurée mercredi matin à Louvigny (Moselle), entre Metz et Nancy. Construite à proximité de l'autoroute A31 et de l'aéroport régional Metz-Nancy-Lorraine, cette gare d'interconnexion destinée aux voyageurs effectuant des liaisons province-province sans passer par Paris, devrait accueillir 600.000 passagers chaque année.

Sa construction à Louvigny, pour un coût total de 30 millions d'euros, a donné lieu à de vives polémiques, la gare Lorraine n'étant joignable que par la route.Une autre gare d'interconnexion, accessible par le rail, est en projet sur le viaduc de Jaulny, près de Vandières (Meurthe-et-Moselle), dont le coût est évalué à 108 millions d'euros.

"La gare Lorraine est une belle petit gare qui a un rôle important à jouer pour le développement économique de notre région. Elle est légitime depuis plus de 11 ans", a rappelé Philippe Leroy, président du conseil général de Moselle (UMP), partisan de Louvigny.

Le président du conseil régional de Lorraine, Jean-Pierre Masseret (PS) a de son côté fait référence à un protocole signé en novembre 2000 par les collectivités lorraines, la SNCF et l'Etat, qui stipule que "la gare d'interconnexion sera réalisée à Vandières" "compte tenu des avantages que représente l'interconnexion TGV-TER". "Ce document a été signé. Je n'y peux rien. Il faut respecter la parole donnée", a déclaré M. Masseret durant l'inauguration.

La gare Lorraine, avec son intérieur en bois "moderne et convivial" développe une "nouvelle conception du voyage" pour les passagers, selon la SNCF. Huit lustres de cristal sont fixés à son plafond, pour affirmer l'ancrage lorrain de l'édifice.
 
 


La gare de Louvigny construite pour un coût total de 30 millions d'euros, a donné lieu à de vives polémiques, la gare Lorraine n'étant joignable que par la route. ça fait désordre...

NEWS : Un train spécial anti-G8 partira vendredi de Bâle pour Rostock avec 700 personnes à son bord

30 Mai 2007 , Rédigé par ATS Publié dans #FLASH INFO

logo-db.giflogo-sbb.gif  SUISSE / ALLEMAGNE - anti_bug_fckUn train spécial pour les militants opposés au G8 partira vendredi de Bâle pour Rostock. Les 700 places disponibles dans le train ont été vendues, selon Attac-Suisse. Deux autres trains sont organisés vendredi par Attac Allemagne à partir de Strasbourg et Bonn. 

Les militants anti-globalisation convergent de toute l'Europe vers le sommet des 8 pays les plus industrialisés, non seulement en train mais aussi à pied. Une marche a démarré à Genève et traversé plusieurs villes suisses. 

Une semaine de manifestations est prévue avant le début du sommet, qui se tiendra du 6 au 8 juin à Heiligendamm.
 



Les anti-G8 prennent le train vendredi prochain pour aller manifester à Rostock. Un tabac : Les 700 places disponibles dans le train ont en effet  toutes été vendues. "T'énerve pas Lucette, toi ausi tu en auras un de billet de train..."

NEWS : La SNCF laisse les industries ferroviaires à quai

30 Mai 2007 , Rédigé par usinenouvelle.com Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg FRANCE - anti_bug_fckLa « Journée de présentation et d’échanges autour de la nouvelle LGV Est » laissera un goût amer à son organisateur, la Fédération des industries ferroviaires (FIF), et à ses participants, industriels et journalistes. Prévu pour rallier Metz à 11 heures du matin, le 29 mai, après une heure et demie de trajet à grande vitesse depuis Paris, le TGV affrété tout spécialement pour l’occasion était toujours en gare de l’Est deux heures après l’heure de départ théorique... 

« Panne d’alimentation électrique », a invoqué la SNCF, avant d’expliquer que le TGV ne serait tout bonnement pas en mesure d’aller jusqu’à Metz. Ricanements dans l’assistance au moment où le train revient à son point de départ, quelque 100 mètres en arrière… Au lieu de se dérouler dans les salons d’un restaurant messin, les échanges se seront finalement tenus sur le quai parisien. 

L’ouverture de la ligne au service commercial est, parait-il,  maintenue au 10 juin. 
 



Oups.... alors qu'il devait rallier Metz depuis Paris, un TGV spécialement affrété pour la « Journée de présentation et d’échanges autour de la nouvelle LGV Est » tombe en rade moins de 100 m après avoir quitter les quais. Une tuile pour la com...

NEWS : Le Gothard au centre d'une nouvelle polémique

30 Mai 2007 , Rédigé par letemps.ch Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif logo-fs.gif SUISSE / ITALIE - Les propos tenus par le patron de Trenitalia, Mauro Moretti, dans un documentaire diffusé jeudi soir sur les trois chaînes de la TV nationale (dans Temps Présent sur la TSR) ne manquent pas de susciter des interrogations à Berne. 

Dans ce reportage, le patron des chemins de fer italiens expliquait que la Suisse faisait fausse route en construisant une nouvelle ligne ferroviaire alpine au Gothard, car il faut éviter d'envoyer des trains de marchandises du côté de Milan. Ce nœud ferroviaire est déjà tellement surchargé qu'il faut plutôt viser Novare, plus à l'ouest. De ce point de vue, l'axe du Lötschberg est plus judicieux. Ou alors il faut construire un nouvel embranchement entre le Tessin et Novare le long du lac Majeur, ce qui entraînerait des coûts supplémentaires de plusieurs milliards.

Dans le SonntagsBlick, le chef de l'Office fédéral des transports (OFT), Max Friedli, reconnaît la nécessité de détourner le trafic marchandises de Milan. Mais il rappelle que l'axe du Lötschberg-Simplon ne saurait remplacer le Gothard en raison de sa forte déclivité du côté italien. 

Selon lui, l'Italie doit encore améliorer ses capacités ferroviaires. Il attribue les déclarations de Mauro Moretti «à la peine qu'il a à concrétiser et à financer ses projets». Ces propos seront discutés lors de la prochaine rencontre bilatérale consacrée aux NLFA. De son côté, le groupe parlementaire UDC a décidé de créer un groupe de travail interne pour se pencher sur les surcoûts des NLFA et sur la gestion de Moritz Leuenberger et de l'OFT.
 




Rififi chez les Helvêtes : nos voisins suisses sont tout énervés suite aux déclarations du patron de Trenitalia, Mauro Moretti (photo) : "Ma qué c'est oune connerie de construire une liaison alpine de plus vers Milano... c'est déjà trop bouché !" anti_bug_fck Paroles d'un  stratège dont la compagnie ferroviaire connait des moments difficiles... à déguster sans modération !

NEWS : Une quinzaine de TGV au ralenti à Montchanin...

30 Mai 2007 , Rédigé par creusot-infos.com Publié dans #FLASH INFO

logo-sncf.jpg anti_bug_fckFRANCE - Le trafic sur la ligne TGV Paris - Sud-Est est ralenti depuis le début de la matinée. Le TGV 6136, parti de Marseille à 6h27 pour être à Paris Gare de Lyon à 9h31, a stoppé en rase campagne, après un choc anormal ressenti par son conducteur.

Des vérifications techniques de sécurité ont été engagées de tous les TGV suivant circulant en direction de Paris et du nord de la France ont été ralenti. Les retards peuvent aller jusqu'à plus de 45 minutes. Une quinzaine de TGV sont concernés dans le sens Lyon-Paris.

Dans l'autre sens, pendant les opérations de vérifications, les TGV ont également passé le secteur concerné à vitesse réduite...

NEWS : Le vandalisme dans les gares belges diminue

30 Mai 2007 , Rédigé par advalvas.be Publié dans #FLASH INFO

logo-sncb.gif BELGIQUE - anti_bug_fckSelon des chiffres cités par le secrétaire d'Etat aux Entreprises publique, Bruno Tuybens, le vandalisme dans les gares de chemin de fer est en diminution. 

Ainsi, l'an dernier, 1.590 actes de vandalisme ont été constatés dans les gares belges, alors qu'on en recensait encore 1.905 en 2003.Ces actes consistent en dégradations, graffiti, effractions ou incendies volontaires, qui nécessitent des réparations. En 2004, on a compté 1.863 actes de ce type et 1.598 en 2005. 

Les frais occasionnés par ces faits à la SNCB sont passés de 1,73 million d'euros en 2003 à 1,48 million en 2006.

 


Baisse des actes de vandalisme dans les gares belges - premiers bénéficiaires, les usagers, mais aussi et surtout les contribuables...