Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

LA VIDEO DE LA SEMAINE : On trouve de tout en gare de Mobéliard !

27 Mars 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

y8400.jpg On part dans l'Est cette semaine pour une petite fin d'après midi sympa en gare de Montbéliard... Tout d'abord avec des vues de locomotives ECR en gare, une Traxx (E 186 171-5) et une Class 66 (66246). Les deux livrées de l'entreprise privé cohabitent !

 

Vient ensuite un locotracteur Y7200 de l'entreprise VFLI avec un long train de porte-autos vide qui croise une rame grande ligne et un TER X73500 (73701).  Enfin la BB 466401 fret va chercher elle aussi une rame porte-autos vide, puis c'est au tour d'une UM d'AGC aux couleurs de la Bourgogne de faire une brève apparition. Vient alors le départ du TGV n° 61... et pour finir le départ de la Class 66246 de ECR. Parce qu'il n'a plus que la SNCF sur les rails !

 

Une vidéo intéressante et très diversifiée... et qui se laisse regarder vraiment sans modération !

 

Bonne vidéo, et à la semaine prochaine,   ;-)

 

Eric

  

 

MAGOUILLES : Passe-droits entre amis à la SNCF

27 Mars 2011 , Rédigé par Europe1.fr Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

logo SNCF FRANCE - Il  est encore possible de refuser une contravention à la SNCF en faisant jouer ses relations, rapporte vendredi La Provence.

 

Des fraudeurs, qui n'avaient pas validé leurs cartes Grands Voyageurs, ont reçu des contraventions le 11 mars dernier lors d'un trajet Marseille-Paris. Jusque là, rien d'inhabituel. La réaction des deux voyageurs pris en flagrant délit sera en revanche moins classique. Se présentant comme un "très bon copain" de Guillaume Pepy, le président de la SNCF, l'un d'eux, qui se révélera être Pierre Coppey, le P.-d.g. de Vinci Autoroutes, envoie un mail à "la direction" parisienne, relate le quotidien.

 

La direction de la SNCF réagit aussitôt et demande aux contrôleurs "de cesser d'importuner les contrevenants". Les voyageurs mis en cause ont plaidé de leur côté "une erreur informatique de la SNCF"...

 

 

 

Magouilleur... de première classe  : parce qu'il nétait pas en règle avec la SNCF et après avoir reçu une amende, le pdg de Vinci Autoroutes, Pierre Coppey, s'est plaint à la SNCF à travers un mail en se présentant comme un "très bon copain" de Guillaume Pepy, le président de la SNCF. Conséquences : La direction de la SNCF a réagit aussitôt en demandant aux contrôleurs "de cesser d'importuner les contrevenants" ; difficile ne pas être ecoeuré par cette attitude ! Le commun de la clientèle SNCF appréciera.

TRAVAUX : Le tunnel ferroviaire du Saint-Gothard est entièrement percé

27 Mars 2011 , Rédigé par TSR.ch / Diego B. Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - Un peu plus de cinq mois après son jumeau, le deuxième tube du Gothard est désormais entièrement percé. Les mineurs des deux tronçons se sont rejoints mercredi dernier sous les yeux de quelque 350 invités.

 

Le tunnel de base du Gothard est désormais entièrement percé. Le dernier mètre de roche de la galerie entre Faido et Sedrun a été abattu mercredi à 12h20, un peu plus de cinq mois après celui du tube est. L'exploitation du plus long tunnel du monde (57 km) devrait débuter en décembre 2016. "Avec la fin de l'excavation du St-Gothard, un autre important jalon de la construction du plus long tunnel ferroviaire du monde a été atteint", a déclaré Renzo Simoni, président directeur général de la société AlpTransit Gotthard SA, maître d'ouvrage.

 

Mais avant que les trains puissent rallier Zurich à Milan en 2h50 au lieu des 3h40 actuelles, les ouvriers devront encore bétonner les galeries, monter les équipements et finalement l'infrastructure ferroviaire. Ces travaux ont déjà commencé dans les tronçons du tunnel déjà terminés, a indiqué dans un communiqué AlpTransit Gotthard.

 

Les travaux de préparation ont débuté en 1996 et le percement proprement dit en septembre 2000. Environ 56% des 152 km au total de galeries ont été excavés au tunnelier tandis que pour 44%, l'avancement s'est fait à l'explosif, selon AlpTransit. Qui précise qu'en tout, plus de 28 millions de tonnes de roche et rocher ont été extraits de la montagne.

 

Mercredi, quelque 350 personnes ont assisté au percement des derniers mètres de roche par le tunnelier en provenance de Faido (TI). Comme le 15 octobre dernier devant de nombreuses personnalités et en direct à la télévision, les mineurs des deux tronçons se sont rejoints pour se serrer les mains.

 

Le dernier mètre de roche du tronçon Faido - Sedrun a été humidifié au moment de son percement mercredi à 12h20. [Arnd Wiegmann - Reuters]

 

Voilà, c'est fait : Le tunnel de base du Saint-Gothard est désormais entièrement percé. Une fois aménagé et mis en service, ce tunnel ferroviaire permettra aux trains de rallier Zurich à Milan en 2h50, contre 3h40 actuellement, en passant sous les Alpes suisses... Merci à Diego B. pour l'info !

COOPERATION : Le patron de la SNCF plaide pour un réseau ferré franco-allemand

27 Mars 2011 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #ACTU

logo SNCF logo DB FRANCE / ALLEMAGNE - Le patron de la  SNCF Guillaume Pepy a plaidé jeudi dernier pour une mise en commun des réseaux ferrés français et allemand. "Fusionner les réseaux français et allemand est un projet très prometteur. Cela serait une véritable idée stratégique pour l'Europe", a-t-il dit, selon un extrait de l'entretien.

 

M. Pepy critique par ailleurs le système allemand qui permet à la compagnie publique Deutsche Bahn de conserver sa mainmise sur le réseau, alors qu'en France l'infrastructure ferroviaire a été transférée au sein d'une entreprise publique séparée, RFF.

 

Le gouvernement allemand a confirmé récemment le contrôle de Deutsche Bahn sur le réseau, pourtant très critiqué par le parti libéral FDP, allié au gouvernement du parti conservateur CDU de la chancelière Angela Merkel. La Deutsche Bahn est régulièrement accusée de négliger l'entretien de son réseau, qui lui assure de confortables revenus. "Quand un opérateur ferroviaire conserve le contrôle du réseau ainsi que les recettes liées au réseau, et qu'il décide également de l'accès à ce réseau, il a un avantage injustifié", a estimé le patron de la SNCF, en qualifiant Deutsche Bahn d'"acteur dominant" en Europe.

 

Les deux compagnies coopèrent sur des liaisons transfrontalières, ce qui ne les empêche pas d'avoir un certain nombre de différends.Deutsche Bahn déplore ainsi régulièrement que le marché français lui reste fermé, alors que des compagnies françaises, dont une filiale de la SNCF, opèrent en Allemagne.

 

 

Le patron de la compagnie ferroviaire française SNCF, Guillaume Pepy, a plaidé pour une mise en commun des réseaux ferrés français et allemand, dans un entretien paru jeudi dernier dans le Handelsblatt. Par contre, pour la mise en commun du materiel, on attendra encore un peu... pas de précipitation...

APPEL D'OFFRES : Keolis-SNCF est préqualifié pour la plus grosse franchise ferroviaire britannique

27 Mars 2011 , Rédigé par mobilicites.com Publié dans #ACTU

 logo SNCF ROYAUME-UNI - Ce serait le contrat du siècle pour le consortium Keolis-SNCF qui s'est préqualifié le 24 mars 2011 pour répondre à l'appel d'offres de West coast line, l'une des plus grosses franchises ferroviaires d'outre-Manche... "Un contrat de 12 ans, 700 millions de livres (près de 900 millions d'euros ndlr) pour un réseau qui transporte environ 75 millions de voyageurs par an ", commente un représentant du Departement for Transport (DfT) qui a retenu trois autres candidats, les NS (Pays-Bas), First Group et Virgin (GB), le candidat sortant.

C'est la première fois que le Français Keolis présente un dossier commun avec la SNCF dans le cadre d'un consortium à l'étranger, à 50-50. "Aujourd'hui, c'est logique d'y aller ensemble", commente-t-on chez Keolis, filiale de la SNCF. Pour rappel, Keolis exploite déjà outre-Manche les franchises ferroviaires Southeastern, Southern et London Midland, en joint venture avec le britaanique Govia. Et Transpeninne, en consortium avec FirstGroup, également britannique.

 

Les Intercity de la West Coast Line relient Londres à Birmingham, Manchester, Liverpool et Glasgow ainsi que de nombreuses petites villes intermédiaires. Le réseau est en sous-capacité et un rapport de Network Rail (le gestionnaire des infrastructures ferroviaires britannique) préconise la mise en service de trains à grande vitesse entre Londres et Manchester pour absorber la poussée de trafic estimée à + 60% d'ici à 2024 et pour desservir les sites olympiques en 2012.

 

La West Coast line absorbe aussi 43% du fret ferroviaire britannique, c'est le principal corridor de transport de marchandises entre le continent européen (via le tunnel sous la Manche) et la Grande-Bretagne. L'optimisation des capacités du réseau est l'un des volets importants du cahier des charges de l'appel d'offres qui doit être lancé en mai. Le choix de l'opérateur est attendu pour fin 2011, pour un démarrage du contrat le 1er avril 2012, jusqu'en 2024.

 

Le Department for Transport (DfT) a présélectionné quatre candidats pour l'appel d'offres de la West Coast Line, l'un des plus gros réseaux de trains intercités britanniques. Le consortium SNCF-Keolis a été retenu. Choix final à l'automne 2011 pour un démarrage du contrat de 900 millions d'euros le 1er avril 2012. On croise les doigts...

IDTGV : Concert, boîte de nuit, massage... et maintenant vous pouvez voir une voyante dans le TGV !

27 Mars 2011 , Rédigé par Lepost.fr Publié dans #INSOLITE

logo SNCF FRANCE - Avant, quand vous preniez le train, c'était assis dans un fauteuil à vous coltiner les gémissements de la mamie d'à coté, voir défiler le paysage ou plonger dans un livre ou dans un DVD... Maintenant, le train, ça vous permet aussi de tester pas mal de choses en voyageant : assister à un concert ou à un spectacle de magie, passer une soirée en discothèque, se faire masser... C'est le concept iDTGV. Dans certains trains, vers 30 destinations, cette filiale de la SNCF propose de voyager autrement, depuis 2004.

Sur certaines lignes, on trouve même... des voyantes. L'une, Stella, voyage régulièrement vers le sud-ouest. Sur France Info, elle explique que c'est en découvrant des séances de voyance lors d'un voyage vers La Rochelle qu'elle a eu l'idée de proposer ses services à la SNCF. En contrepartie de ses services, elle voyage gratuitement, explique-t-elle à la radio.

 

Une autre, Mylena, revendique être la première à avoir lancé le concept sur la ligne Paris-Aix en Provence. Contactée par Le Post, elle explique qu'elle a commencé en octobre 2009. Depuis, elle organise régulièrement des consultations gratuites, des "séances d'1/4h environ, dans la voiture-bar" des iDTGV. "Cela permet des rencontres intéressantes. Je vois souvent des novices, des gens qui ne se sont jamais interrogés sur la voyance mais qui sont curieux".

 

Pas de contrat de travail pour elle. Mais une convention signée avec iDTGV qui prévoit qu'elle réserve "du temps de trajet à ce service" en l'échange d'un voyage gratuit pour elle "et un accompagnant" qui se charge de la prise de rendez-vous au départ du train. Un deal gagnant-gagnant selon la voyante : "C'est un vrai plus en terme de communication et les voyageurs sont nombreux à me rappeler ensuite..." Et une animation à peu de frais pour iDTGV qui propose un service insolite.

Contacté par Le Post, le directeur marketing et communication d'iDTGV, Ludovic Bonnet, explique le concept de ces "voyageurs-acteurs". "En plus de musiciens, d'humoristes et de magiciens choisis par casting, et à qui nous offrons une visibilité, nous accueillons des personnes qui nous ont proposé des idées originales. Nous avons eu une association qui organise des randonnées-théâtre, les élèves d'une école de massage, des voyantes... Contre un billet de train à 0€, ils offrent une animation aux voyageurs et nous leur ouvrons nos outils de promotion dans le train et sur Internet pour se faire connaître", affirme M. Bonnet.

 

Des marques et des associations peuvent également investir le wagon-bar lors d'un trajet. Pour faire la promotion de leur produit ou de leur action... "Mais il faut que cela reste un atelier ludique et/ou éducatif. Il ne s'agit pas de distribuer des goodies ou des bons d'achat", prévient le responsable. "Pour les voyantes, pas question de faire du prosélytisme, on est plus dans l'idée d'une découverte de la cartomancie ou de la chiromancie, avec des séances courtes", assure-t-il.

 

Et si quelqu'un s'estimant bourré de talent venait à proposer ses services ? "Nous sommes ouvert à toute proposition", indique le responsable marketing. Mais tout n'est pas accepté, prévient-il. "Nous avons refusé des jongleurs (trop dangereux), des avaleurs de sabre, des coiffeurs qui n'avaient pas la place et la logistique nécessaire, des sous-branches de la Scientologie..."

 

 

Les trains iDTGV proposent des services insolites. Celui-ci paraît encore plus loufoque : désormais consultez votre avenir à 300 km/h !

 

- Oui toi aussi viens chercher bonheur auprès de madame Irma ; que veux tu savoir ? si toi avoir argent  bientôt ? si toi trouver jolie femme our garder travail ???

- Beuh, seulement savoir si le train ou je me trouve sera à l'heure...

- toi poser des questions compliquées : moi devoir me concentrer, ça pas être évident à répondre...

CONTRAT : Alstom continue de contester la commande d'Eurostar à Siemens

27 Mars 2011 , Rédigé par zonebourse.com Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-alstom.gif logo Eurostar FRANCE - Alstom a réaffirmé mardi dernier sa position selon laquelle l'appel d'offres lancé par Eurostar et remporté à l'automne 2010 par l'allemand Siemens n'était pas valable, après un avis rendu par l'Agence ferroviaire européenne.

 

La veille, l'Agence ferroviaire européenne avait  indiqué que "les exigences qui s'appliquent actuellement à l'autorisation de véhicules pour le Tunnel sous la Manche n'interdisent pas explicitement la motorisation répartie pourvu qu'un niveau de sécurité équivalent à celui de la référence (design Eurostar) soit démontré".

 

Les trains de Siemens font appel à la motorisation répartie, une technologie contestée par la France, qui considère qu'elle présente des risques accrus d'incendie. Dans un communiqué, Alstom souligne mardi que la démonstration du niveau équivalent de sécurité "implique la réalisation d'études et de tests de sécurité appropriés", ajoutant qu'il "n'a pas connaissance que de telles études aient été réalisées".  Dans ce contexte, "il n'était pas possible, comme l'a fait Eurostar, de mener un appel d'offres équitable et de sélectionner un train alors que le cadre technique des offres n'était pas et n'est toujours pas connu", conclut Alstom.

 

La commande de dix trains Siemens par Eurostar, d'un montant d'environ 600 millions d'euros, avait été annoncée le 7 octobre. A cette date, Alstom avait affirmé que les trains de Siemens n'étaient pas conformes aux règles de sécurité du tunnel sous la Manche. Le ministère français de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la Mer avait également déclaré qu'Eurostar n'avait pas respecté les règles de sécurité dans le cadre de son appel d'offres.

 

 

"Non je refuse d'avouer que j'ai perdu... je veux ce contrat... mais si Eurostar ne veut pas de moi. Après tout, c'est pas à eux de décider ! j'impose et je vend mes trains à qui je veux... c'est moi le patron." Tssss, Tssss Tssss...

REGIMES SPECIAUX : L'âge de la retraite repoussé à la SNCF et à la RATP

26 Mars 2011 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

logo SNCF logo ratp FRANCE - Les décrets transposant la réforme des retraites de novembre 2010 aux régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP ont été publiés dimanche au Journal officiel (JO). Les salariés des deux groupes publics ne seront concernés qu'à partir du 1er janvier 2017 par le report de l'âge légal de la retraite.  Le recul de deux ans des bornes d'âge prévu par la réforme pour les porter à terme à 62 et 67 ans commencera à s'appliquer pour certains salariés du public (fonctionnaires) et du privé dès cette année.

 

Selon les décrets, s'agissant du départ légal, les derniers agents de conduite à pouvoir partir à 50 ans seront ceux nés avant le 1er janvier 1967. Progressivement, l'âge de départ sera reculé de 50 à 52 ans, et donc les agents nés après le 1er janvier 1972 partiront à 52 ans. De même, les cheminots non conducteurs verront l'âge d'ouverture des droits à la retraite passer de 55 à 57 ans. Outre le recul des bornes d'âge, les décrets prévoient "l'alignement du taux de la cotisation salariale sur celles applicables dans le secteur privé, le maintien provisoire du dispositif de départ anticipé des parents de trois enfants et la refonte du minimum garanti", indique le JO.

 

Pour les industries électriques et gazières, c'est-à-dire EDF, GDF et les entreprises locales de distribution d'électricité et de gaz, un décret modifie le statut national des personnels et stipule que "les premiers reports effectifs de l'âge de mise en inactivité interviendront pour les agents nés à compter de 1957". Un autre décret détaille le recul de deux ans des bornes d'âge. Les âges de départ à la retraite actuels varient de 55 à 60 ans selon les métiers et sous certaines conditions.

 

Les taux de cotisation pour la retraite des agents SNCF et RATP resteront à 7,85% jusqu'à la fin 2016 avant de monter progressivement jusqu'à 10,55% à compter du 1er janvier 2026 rejoignant ainsi ceux appliqués aux salariés du secteur privé. Certaines dispositions des décrets sont toutefois d'application immédiate, précise le JO: "condition de réduction d'activité pour bénéficier du dispositif de départ anticipé des parents de trois enfants ou d'un enfant invalide à 80%, possibilité pour les assurés de demander le remboursement du rachat des années d'études, service de la pension en capital (...)".

 

Pour la limite d'âge, un décret applique "les mêmes mesures que celles retenues pour les régimes spéciaux de retraite des fonctionnaires", selon le JO. Ainsi la limite d'âge pour travailler à la SNCF et à la RATP qui est de 65 ans va augmenter progressivement pour atteindre 67 ans pour les agents nés après le 1er janvier 1962. Les derniers à pouvoir partir à 65 ans, seront ceux nés avant le 1er janvier 1957.

 

 

Les décrets transposant la réforme des retraites de novembre 2010 aux régimes spéciaux de la SNCF et de la RATP ont été publiés dimanche au Journal officiel (JO). Pourtant, les salariés des deux groupes publics ne seront concernés qu'à partir du 1er janvier 2017 par le report de l'âge légal de la retraite.  Le village résiste encore... mais plus pour longtemps.

TRANSMANCHE : La Commission européenne se félicite d’une concurrence accrue dans le tunnel sous la Manche

26 Mars 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #ACTU

LogoEurotunnel t logo Eurostar EUROTUNNEL / EUROSTAR - La Commission Européenne se réjouit de l’avis formulé par l’Agence européenne ferroviaire : dans un communiqué publié lundi dernier, Siim Kallas, vice-président de la commission en charge des transports, évoque «une étape importante, qui va dans la bonne direction». L’ERA se dit favorable à une modification des règles en matière de sécurité, qui bénéficiaient jusqu’ici à Alstom, au détriment de Siemens.

 

Les trains qui fonctionnent actuellement dans le tunnel sous la Manche concentrent en effet leur système de propulsion et leur équipement électrique dans la voiture motrice : une règle de sécurité qui devrait évoluer selon les recommandations de l’Agence européenne ferroviaire, qui ouvrirait ainsi la voie au constructeur Siemens, qui répartit son système sur l’ensemble des wagons. «L’ERA a démontré que des trains de passagers différents de ceux qui circulent actuellement, devraient pouvoir circuler dans le tunnel sous la Manche, s’il assurent un niveau équivalent et important de sécurité, conforme aux éxigences de l’UE», indique Siim Kallas. Le vice-président ajoute : «C’est bon pour les passagers, qui bénéficient d’un meilleur niveau de service dans les trains à grande vitesse, bon pour l’environnement, et bon pour l’industrie».

 

Les règles de sécurité en vigueur dans le tunnel sous la Manche sont à l’étude depuis le mois d’août 2010, Eurostar prévoyant de recourir à un nouvel équipement Siemens, et Deutsche Bahn annonçant son intention de lancer ses trains dans le tunnel. Siim Kallas attend maintenant de la commission intergouvernementale franco-britannique, garante des règles de sécurité dans le tunnel, «prenne en compte l’opinion de l’ERA, et fasse évoluer en douceur les règles de sécurité».

ELECTIONS : La CGT toujours en tête, les syndicats "réformistes" progressent

26 Mars 2011 , Rédigé par Associated Press Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Les cheminots étaient appelés aux urnes jeudi toute la journée et les résultats ont été publiés vendredi matin. Selon les chiffres diffusés par la direction, 164.378 cheminots étaient inscrits sur les listes électorales et le taux de participation est de 73,86%.

 

Par rapport au scrutin du 24 mars 2009, le paysage syndical reste inchangé à la SNCF. La CGT garde la première place avec 37,37% des voix (-1,93 point), suivie de l'UNSA qui renforce sa deuxième place et gagne 3,41 points (21,46% des voix), puis de Sud-Rail qui obtient 17,38% (-0,29 point), et de la CFDT qui gagne 2,17 points à 13,76% des voix. Compte tenu des règles de représentativité (il faut notamment obtenir 10% des voix pour être considéré comme représentatif), FO (8,58% des voix), la CFTC (1,03%) et la CFE-CGC (0,42%), ne récupèrent pas leurs sièges au Comité central d'entreprise et ne sont pas représentatifs au niveau national à la SNCF.

 

La CFTC, qui totalisait 5,40% des voix en 2009, perd 4,37 points, conséquence d'une scission interne intervenue en 2010. FO et la CFE-CGC progressent respectivement de 0,6 point et de 0,42 point par rapport à 2009.

 

 

La CGT garde sa place de première fédération syndicale de cheminots tout en enregistrant un recul, tandis que les syndicats "réformistes" progressent, selon les résultats officiels des élections professionnelles 2011 à la SNCF, diffusés vendredi par la direction de l'entreprise. Le scrutin s'est bien passé, personne n'a contesté la présence des observateurs de la CGT au dépouillement des votes....