Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

CHIFFRES : Deutsche Bahn affiche de bons résultats 2007 malgré la grève

31 Mars 2008 , Rédigé par AFP Publié dans #CHIFFRES

STRATEGIE : La SNCF tisse sa toile pour le fret en Europe

31 Mars 2008 , Rédigé par enviscope.com Publié dans #ACTU

 FRANCE / EUROPE - Dès 2007, Fret SNCF a accentué l’internationalisation de son activité. La division de la SNCF a réalisé 38,4% de son activité sur des flux à caractère international, que ce soit pour l’exportation de produits fabriqués en France, pour l’importation, ou pour le transit. Plus de la moitié du trafic a été représentée par des wagons isolés, 22% par du transport combiné et à  25% par des trains massifs.  En 2008, l’objectif de fret SNCF est d’atteindre 50% de trafic à l’international. Pour Guillaume Pepy, président de la SNCF, le transport ferroviaire est le moyen de développer des transports adaptés à l'environnement à l'échelle contientale. 

Le bilan carbone du fret ferroviaire est positif pour les flux massifs : l’émission de carbone est de 6 gramme par tonne-kilomètre pour un train entier, de 10 grammes pour un train de wagons isolés sur des liaisons massifiées, et 80 grammes pour des zones peu denses. Pour les poids lourd, le bilan est de 133 grammes , et de 1200 grammes pour un avion cargo.

Pour s’adapter à cette demande,l’entreprise a fait des efforts : elle possède des certificats de sécurité pour cinq pays ( Belgique, Pays bas, Italie, Luxembourg, Grande Bretagne) et devrait obtenir le certificat de sécurité pour l’Allemagne. Deux cent quatre agents volontaires ont été formés à la conduite de trains dans les réseaux étrangers . Fret SNCF possède 164 locomotives interopérables et un investissement va être réalisé pour acquérir 85 locomotives  interopérables capables de circuler jusqu’à Anvers et Rotterdam, qui restent les destinations de bien des marchandises.

Pour 2008, l’innovation viendra su système SWING ( Service Wagon Isolé de Nouvelle Génération.) La gestion des wagons isolés sera adaptée  à l’évolution du marché où  45% des transports de fret ont une origine ou destination étrangère.  Le système va  mettre en place un acheminement plus rapide, garanti, de wagons  isolé vers de grandes plates formes, vers les   « hub » SNCF ( dont Sibelin dans le Rhône) vers de grandes zones industrielles européenne. 
Tout cela se passera  dans le cadre d’une coopération XRail  capable d’acheminer un wagon isolé à travers une toile de grands centres économiques urbains. SNCF coopère avec Railion ( Allemagne), B-Cargo ( Belgique), Green Cargo ( Suède), CFF Cargo ( suisse), Rail Cargo Austria ( Autriche).

Sur ces marchés, la SNCF ne fait pas que coopérer, l’entreprise transporte, elle aussi. En 2007, l’entreprise a multiplié par 10 le nombre de trafics en Belgique et vise 200 trains par semaine en 2010. En Italie,  SNCF a réalisé 70 trains pas semaine à fin 2007. En Allemagne enfin, Fret SNCF va intervenir comme transporteur unique au second semestre de 2008.



Le transporteur français déploie des coopérations, des alliances, forme ses personnels et investi dans des locomotives interopérables pour faire circuler des trains en effaçant les frontières. Une stratégie payante à terme ? Affaire à suivre...

INCENDIE : La ligne CFF Berne-Thoune interrompue suite à un incendie dans un poste d'aiguillage

31 Mars 2008 , Rédigé par laliberte.ch Publié dans #FLASH INFO

 SUISSE - Le trafic ferroviaire entre Berne et le Valais a été perturbé pendant toute la journée de dimanche suite à un incendie survenu samedi soir dans un poste d'aiguillage à Gümligen. Aucun train n'a pu relier Berne à Thoune (BE) par l'itinéraire habituel dimanche.

Les autres convois du trafic longue distance se sont par contre arrêtés à Berne. Quant aux Cisalpino à destination de l'Italie, ils ont été déviés par Lausanne et le Valais central, ce qui a prolongé leur parcours de 60 minutes environ. Enfin, le trafic régional entre Berne et Thoune a été assuré par un service de bus.

Conséquence de tous ces chamboulements: les places assises se sont faites chères tout au long de la journée, particulièrement dans les Intercity qui ont relié Berne à Thoune par le Gürbetal. Ces convois ont en effet dû absorber à Berne une bonne partie des passagers d'autres trains.

Les retours de vacances ont encore accentué le problème, et cerise sur le gâteau, de nombreux fans bernois des Young Boys avaient prévu de se rendre à Thoune en train pour y voir leur favoris affronter l'équipe locale. Il a fallu affréter trois trains supplémentaires pour eux, a précisé M. Ginsig. Selon le porte-parole des CFF, le trafic devrait revenir à la normale dès lundi matin.

 

La ligne ferroviaire Berne-Thoune est rouverte au trafic depuis ce lundi matin, et ce malgré un incendie survenu dans un poste d'aiguillage. Les travaux de réparation du dit poste ont en effet achevés dans la nuit de dimanche à lundi, ont annoncé les CFF...

INSOLITE : Un TGV percute... un nain de jardin !

31 Mars 2008 , Rédigé par AFP Publié dans #INSOLITE


 FRANCE - Un TGV reliant samedi soir Paris à Strasbourg a du s'immobiliser vers 22H30 près de Saverne (Bas-Rhin) après avoir heurté du ballast déplacé sur les rails mais également un nain de jardin, a-t-on appris dimanche auprès de la gendarmerie.

Le conducteur du TGV Est qui ne circule pas à pleine vitesse sur la portion alsacienne du trajet a constaté que le train n'avait pas de dégâts avant de repartir pour Strasbourg où il a accusé un retard d'environ 50 minutes.

Les gendarmes appelés sur les lieux continuaient leur enquête ce dimanche...



Une tentative de vol de Ballast qui tourne mal dans l'Est : son auteur, un nain de jardin, a été percuté par un TGV. L'identité exacte de la victime n'a pas encore été révélée...

FERROVIAIRE : Des travaux perturbent la route du Rhin

31 Mars 2008 , Rédigé par 20 Minutes.fr Publié dans #FLASH INFO

 
FRANCE / ALLEMAGNE - Entamé aujourd'hui, le chantier de modernisation du chemin de fer à la frontière franco-allemande perturbe la circulation routière sur la route du Rhin. Outre le doublement du pont ferroviaire de Kehl, les travaux consistent à modifier l'infrastructure située en amont afin de relever la vitesse des trains à 160 km/h. Dans ce cadre, le pont Desaix enjambant la route du Rhin doit lui aussi subir des modifications, d'où la réduction de la circulation à une file dans chaque sens.

Pour éviter les bouchons, il est conseillé de franchir la frontière au nord de Kehl en passant par les écluses de Gambsheim (RD 2). Il est également possible d'emprunter le pont Pierre-Pflimlin situé dans le prolongement de la rocade sud de Strasbourg (N 353).

Les travaux se poursuivront jusqu'au 20 juin. Ensuite, les deux voies de circulation seront rétablies pendant une période intermédiaire qui prendra fin le 12 janvier 2009. A cette date, la circulation se fera à nouveau sur une seule voie dans chaque sens pendant trois mois, le temps de terminer les travaux.

DEBRAYAGE : Retour à la normale à la gare Saint-Lazare

31 Mars 2008 , Rédigé par Europe1.fr Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Le trafic SNCF au départ de la gare Saint-Lazare à Paris a repris peu à peu vers 18h30 ce dimanche, après avoir été interrompu durant toute la journée. Les lignes du réseau Transilien étaient "très perturbées" (Paris-Mantes-la-Jolie via Poissy, Paris-Mantes-la-Jolie via Conflans, Paris-Versailles et Paris-Saint Nom la Bretêche). Mais la circulation devrait être normal lundi matin.

Dimanche, des débrayages des agents de conduite ont eu lieu après deux agressions de conducteurs de train samedi soir. L'une s'est déroulée sur la ligne Paris-Mantes-la-Jolie vers 21h30, où un conducteur aurait reçu "un coup de poing dans la figure".

Les organisations syndicales ont été reçues dimanche par la direction régionale de la SNCF. Le syndicat Sud-Rail a exprimé le "ras-le-bol d'organisation du travail toujours plus dégradée dans des conditions de sécurité toujours plus précaires". Il a demandé dans un communiqué "une présence cheminote dans les gares et sur les quais, jusqu'au dernier train" et des renforts de sécurité.
 


Après un trafic très perturbé ce dimanche sur les lignes du Transilien au départ de la gare Saint-Lazare à Paris, la circulation des trains devrait revenir à la normale lundi matin. Suite à des agressions de conducteurs samedi, de nombreux agents de conduite avaient débrayé spontanément dimanche.

TECHNOLOGIE : L'internet à bord du Thalys

30 Mars 2008 , Rédigé par datanews.be Publié dans #TECHNOLOGIE

 THALYS - Les personnes voyageant à bord des trains à grande vitesse Thalys pourront bientôt disposer d'une connexion internet permanente à haut débit. Voilà ce qu'a annoncé un porte-parole de Thalys, mercredi, le jour où la société des chemins de fer français, la SNCF, a réalisé un test de l'internet rapide dans les TGV.

"A bord des trains Thalys reliant Amsterdam à Paris, les voyageurs pourront bientôt travailler en ligne et en continu sur leur ordinateur portable", a déclaré le porte-parole de Thalys. D'ici six semaines, les premiers trains à grande vitesse intégreront une connexion internet permanente. "Et fin de cette année, l'ensemble des 26 trains Thalys disposeront d'une connexion Wi-Fi."

On ne sait pas encore combien le passager devra payer pour surfer sur le net à bord du Thalys. Le porte-parole n'a en effet fourni aucun détail à ce sujet, mais a néanmoins expliqué que les voyageurs pourront probablement acheter une carte incorporant un code de connexion.

A la SNCB, il existe depuis assez longtemps le projet d'intégrer l'internet aux trains nationaux. Aujourd'hui déjà, les voyageurs peuvent surfer sans fil avec leur ordinateur portable dans une quarantaine de gares et ce via le fournisseur internet Telenet, mais cette connexion disparaît dès que le train quitte la gare. Comme un nombre sans cesse plus grand de voyageurs emportent leur ordinateur portable, il serait intéressant de prévoir cette connexion en permanence.

"Il y a clairement une demande dans ce sens", déclare Jochem Goovaerts, porte-parole de la SNCB. "Nous sommes en train d'effectuer une étude, dans laquelle nous déterminerons sur quelles lignes ferroviaires ce genre de connexion internet pourrait s'avérer intéressante, dans quelles plages horaires, à quel prix,... Mais nous n'avons encore pris aucune décision quant à sa mise en œuvre."
 


Les personnes voyageant à bord des trains à grande vitesse Thalys pourront bientôt disposer d'une connexion internet permanente à haut débit. Voilà qui devrait réjouir Ginette, sécrétaire de direction stressée en permanence sur le Paris-Bruxelles : "Viiiiiite... pendant que le patron regarde les cours de sa boite à Wall Street, je vais en profiter pour aller faire un petit surf sur http://passion-trains.over-blog.com/"

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Voyage Au pays de Lilliput !

30 Mars 2008 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

On quitte (provisoirement)  le monde du train réel cette semaine pour celui du train miniature… je vous propose en effet cette vidéo d’une ballade « en cabine » à bord d’une locomotive à l’échelle HO équipée d’une caméra embarquée, et réalisée en 2007 lors de la manifestation Rail-Expo de Nyon en Suisse. Un voyage surprenant,  et particulièrement  criant de réalisme !

Tout en effet sur ce réseau fait penser à un véritable trajet en cabine. Les décors extérieurs comme les voies, les maisons, les animaux, mais aussi les trains croisés sur le parcours… sans compter les signaux, les franchissements de ponts, les tunnels… Un petit film qui assurément en fera rêver plus d’un, et donnera sans doute l’envie à des jeunes passionnés de se lancer dans le modélisme ferroviaire !

Bonne vidéo, et à la semaine prochaine pour un retour à la vie réelle    ;-)

Eric 
 

FABRICATION : Les robots ABB peignent les voitures de la SNCF

30 Mars 2008 , Rédigé par industrie-technologies.com Publié dans #TECHNOLOGIE

 FRANCEEn octobre 2007, la SNCF passe une commande de plus de 2,3 millions d’euros pour la fourniture d’une ligne complète de peinture de voitures pour son site de Périgueux. ABB assure la maîtrise d’œuvre de l’ensemble de la ligne, qui se compose d’une zone de préparation, d’une cabine de peinture et de sa broierie, ainsi que d’une étuve de cuisson.

Le challenge est important dans ce projet comme l'indique Alain Praxmarer, Directeur du Technicentre de Périgueux de la SNCF : « Ce projet est important pour nous. Il est principalement motivé par les exigences qualitatives de plus en plus strictes, les normes environnementales et la vétusté de l’installation existante. Ce nouveau tunnel de peinture est pour nous l'occasion de moderniser notre outil de production afin d'avoir une application régulière et précise du produit, d'augmenter notre capacité de production, et d'être en capacité de traiter des caisses à 2 niveaux. Enfin, l’engagement du Technicentre dans une démarche environnementale motivée est illustré dans ce projet par la volonté d’utiliser des peintures hydrosolubles à la place des solvantées. C’est là l’occasion de s’inscrire dans la notion de développement durable affichée par la SNCF ».

La solution envisagée se compose d’une cabine de peinture équipée de 2 robots IRB 5400 ayant un grand rayon d’action, leur permettant de peindre la totalité des surfaces du véhicule, retour et toit compris, ce qui n’était pas le cas du portique de la solution existante. De plus, la cabine est bien plus petite que celle d’origine (80 m² contre210 m²) car les robots sont fixes et peignent au défilé pendant que la voiture se déplace, d’où un gain énergétique important puisque cela diminue d’autant la ventilation. L’utilisation des robots, associée à une maîtrise de l’application apportent une meilleure qualité de dépose – maîtrise des épaisseurs – ainsi qu’un gain en consommation de produit. En effet, le coefficient de transfert (peinture déposée sur la pièce/peinture pulvérisée) est bien meilleur avec un robot, d’où moins de perte de produit et une réduction de l’impact sur l’environnement.

Pour la préparation et la distribution de peinture bi-composant, ABB a proposé, avec son partenaire CLID, une solution automatique qui permet d’une part, de préparer le juste nécessaire à l’application et d’autre part de diminuer les pertes de produit au changement de teinte, d’où un gain important de consommation de produits comparé à la solution manuelle mise en place à l’origine. Trois types de peinture sont utilisées – première couche en fausse teinte, puis les bases et enfin le vernis et la gestion de nombreuses teintes.

Afin d’effectuer une cuisson de qualité avec des peintures hydrosolubles, la société Sunkiss a proposé un four Thermogaz qui assure une évaporation complète de l’eau contenue dans les peintures avec un temps de cuisson.

« La démarche mise en œuvre par la Commission Peinture de la SNCF a permis d’anticiper, du point de vue toxicologique et écologique, les directives européennes en travaillant sur la composition des peintures hydrosolubles. De plus, la solution retenue fait de la SNCF un pionnier en Europe, en combinant robotisation et application de peinture hydrosoluble » explique M. Guénard, Animateur de la Commission Peinture de la SNCF.
  


C'est l'aire des machines aussi à la SNCF : La mise en place d’une cabine robotisée peignant les voitures au défilé réduit la consommation de peinture, la surface du poste de travail et la consommation énergétique. Has been, l'époque du pot de peinture...

NEWS : Davantage de trains brûlent les signaux, malgré le drame de Pécrot

30 Mars 2008 , Rédigé par RTBF.be Publié dans #FLASH INFO

 BELGIQUE - Selon le député libéral flamand Geert Van Snick, les cas de non-respect de signaux ferroviaires par des conducteurs de trains ne cessent d'augmenter en Belgique, malgré les promesses faites à la suite de l'accident de Pécrot en 2001, qui avait fait 8 morts.

C'est en tout cas ce que ce parlementaire déduit de la réponse qu'il a reçue de la part de la ministre des Entreprises publiques Inge Vervotte à l'une de ses questions écrites. Alors qu'en 2005, on dénombrait sur les lignes principales 48 franchissements de signaux en infraction, il y en a eu 50 en 2007. Et la situation serait encore plus inquiétante sur les voies secondaires (10 infractions en 2006 et 18 en 2007), fait remarquer le député, estimant que les leçons de la catastrophe n'ont pas été tirées...
 


A croire que l'accident de Pécrot du 27 mars  2001 n'avait pas suffisamment marqué les esprits... les cas de non-respect de signaux ferroviaires par des conducteurs de trains ne cessent d'augmenter en Belgique. Alors qu'en 2005, on dénombrait sur les lignes principales 48 franchissements de signaux en infraction, il y en a eu 50 en 2007. Peut, et doit mieux faire...