Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FABRICATION : Les robots ABB peignent les voitures de la SNCF

30 Mars 2008 , Rédigé par industrie-technologies.com Publié dans #TECHNOLOGIE

 FRANCEEn octobre 2007, la SNCF passe une commande de plus de 2,3 millions d’euros pour la fourniture d’une ligne complète de peinture de voitures pour son site de Périgueux. ABB assure la maîtrise d’œuvre de l’ensemble de la ligne, qui se compose d’une zone de préparation, d’une cabine de peinture et de sa broierie, ainsi que d’une étuve de cuisson.

Le challenge est important dans ce projet comme l'indique Alain Praxmarer, Directeur du Technicentre de Périgueux de la SNCF : « Ce projet est important pour nous. Il est principalement motivé par les exigences qualitatives de plus en plus strictes, les normes environnementales et la vétusté de l’installation existante. Ce nouveau tunnel de peinture est pour nous l'occasion de moderniser notre outil de production afin d'avoir une application régulière et précise du produit, d'augmenter notre capacité de production, et d'être en capacité de traiter des caisses à 2 niveaux. Enfin, l’engagement du Technicentre dans une démarche environnementale motivée est illustré dans ce projet par la volonté d’utiliser des peintures hydrosolubles à la place des solvantées. C’est là l’occasion de s’inscrire dans la notion de développement durable affichée par la SNCF ».

La solution envisagée se compose d’une cabine de peinture équipée de 2 robots IRB 5400 ayant un grand rayon d’action, leur permettant de peindre la totalité des surfaces du véhicule, retour et toit compris, ce qui n’était pas le cas du portique de la solution existante. De plus, la cabine est bien plus petite que celle d’origine (80 m² contre210 m²) car les robots sont fixes et peignent au défilé pendant que la voiture se déplace, d’où un gain énergétique important puisque cela diminue d’autant la ventilation. L’utilisation des robots, associée à une maîtrise de l’application apportent une meilleure qualité de dépose – maîtrise des épaisseurs – ainsi qu’un gain en consommation de produit. En effet, le coefficient de transfert (peinture déposée sur la pièce/peinture pulvérisée) est bien meilleur avec un robot, d’où moins de perte de produit et une réduction de l’impact sur l’environnement.

Pour la préparation et la distribution de peinture bi-composant, ABB a proposé, avec son partenaire CLID, une solution automatique qui permet d’une part, de préparer le juste nécessaire à l’application et d’autre part de diminuer les pertes de produit au changement de teinte, d’où un gain important de consommation de produits comparé à la solution manuelle mise en place à l’origine. Trois types de peinture sont utilisées – première couche en fausse teinte, puis les bases et enfin le vernis et la gestion de nombreuses teintes.

Afin d’effectuer une cuisson de qualité avec des peintures hydrosolubles, la société Sunkiss a proposé un four Thermogaz qui assure une évaporation complète de l’eau contenue dans les peintures avec un temps de cuisson.

« La démarche mise en œuvre par la Commission Peinture de la SNCF a permis d’anticiper, du point de vue toxicologique et écologique, les directives européennes en travaillant sur la composition des peintures hydrosolubles. De plus, la solution retenue fait de la SNCF un pionnier en Europe, en combinant robotisation et application de peinture hydrosoluble » explique M. Guénard, Animateur de la Commission Peinture de la SNCF.
  


C'est l'aire des machines aussi à la SNCF : La mise en place d’une cabine robotisée peignant les voitures au défilé réduit la consommation de peinture, la surface du poste de travail et la consommation énergétique. Has been, l'époque du pot de peinture...

Commenter cet article