Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SOCIAL : Eurotunnel , ou la grève qui fait pschit

28 Août 2011 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

LogoEurotunnel t EUROTUNNEL - Les salariés d'Eurotunnel réunis ce samedi matin à Calais ont finalement décidé, après concertation, de ne pas faire grève au lendemain de l'échec de négociations sur les salaires, et le trafic des navettes était "normal", a-t-on appris de source syndicale et auprès de la direction.

 

"La décision a été prise de na pas faire appel à la grève, de faire des actions ponctuelles, ce week-end", a indiqué Stéphane Lepoutère, délégué syndical FO et membre de l'intersyndicale CGT-FO-CFDT, qui réclame un 14e mois de salaire. "On ne veut pas que les salariés perdent de l'argent, pour un résultat nul", a expliqué le délégué syndical en indiquant que plus d'une centaine de personnes ont participé à l'assemblée générale, samedi, avant de manifester autour des locaux de l'entreprise.

 

"La grève est un échec patent pour les syndicats, le trafic Eurotunnel fonctionne normalement", selon une porte-parole de la direction, qui évoque de "sérieuses dissensions syndicales" et affirme qu'il n'y avait pas plus de 25 personnes lors de l'assemblée générale, puis une quarantaine de manifestants. Le préavis menaçait le trafic des navettes ferroviaires d'Eurotunnel qui relient Calais (Pas-de-Calais) à Folkestone (Grande-Bretagne). Les trains Eurostar (gérés par la SNCF) qui relient notamment Paris à Londres, n'étaient pas concernés.

 

Des négociations entamées entre la direction d'Eurotunnel et les syndicats avaient échoué vendredi soir. Les syndicats ont refusé une prime de 200 euros proposée par la direction qui se déclarait également prête à "revoir le dispositif de rémunération variable".

 

Eurotunnel - PKW

 

Marche arrière pour les syndicats d'Eurotunnel : le trafic des navettes était "normal", ce week-end a-t-on appris de source syndicale et auprès de la direction. Pour un 14e mois, c'est mal barré...

INSOLITE : En Suisse, le même train laisse à quai un bébé... puis une contrôleuse

28 Août 2011 , Rédigé par 20Minutes.ch Publié dans #INSOLITE

logo-sbb.gif SUISSE - La situation prête à sourire après coup. Mais le lundi 15 août, Tania a ressenti un certain stress. Comme relaté hier sur les ondes de RSR La Première, son époux l’a accompagnée sur les quais de la gare de Morges afin qu’elle prenne le train avec leur deux adolescents et leur nouveau-né.

 

Le temps pour Tania de poser les bagages près du siège où se sont assis les deux enfants qu’elle retourne à la porte pour saisir la poussette avec bébé que s’apprête à lui tendre son mari. Mais la porte se referme soudain et le train s’ébranle, laissant à quai époux et landau. Oups! La maman se précipite vers la cabine du conducteur mais celui-ci ne peut l’aider. Tania appelle alors son époux sur son portable pour lui dire de la rejoindre en gare d’Yverdon où elle descendra.

 

Mais la mésaventure continue: sur le quai en gare yverdonoise, la contrôleuse du train pressé s’excuse auprès de Tania et ses deux ados. Et, juste avant de remonter à bord, l’employée CFF lui offre un bon d’une valeur de 10 fr. C’est alors que le convoi part, laissant en rade la contrôleuse cette fois-ci, surprise par le départ qu’elle avait cependant demandé en activant un voyant lumineux.

 

La contrôleuse a alors accompagné la maman et ses enfants au buffet de la gare et leur a offert des boissons, comme l’a souligné Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF. Quant au frein d’alarme, il n’est à tirer qu’en cas de grave urgence uniquement rapelle Jean-Philippe Schmidt.

 

 

Une mésaventure cocasse s’est produit le matin du 15 août avec le même convoi CFF dans deux gares vaudoises... Après avoir laissé un nourisson dans les bras de son père sur les quais, le train récidive u peu plus loin et laisse cette fois-ci une contrôleuse en rade à la gare... Speedy était il aux commandes ?

SERVICE : Un point de vente de billets SNCF au tabac dans les Ardennes

28 Août 2011 , Rédigé par Lunion.presse.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Dans le cadre de la prochaine remise en service de la gare de Poix-Terron, prévue pour le lundi 29 août à 7 h 14, arrêt du premier train, la SNCF vient de procéder à l'ouverture d'une billetterie au tabac Le Pixien, 36 Grand-Rue à Poix-Terron (Tél. 03.24.35.60.31). Cette billetterie est ouverte du lundi au samedi de 7 h 30 à 19 h 30 et le dimanche de 9 à 13 heures.

 

C'est afin de faciliter la vie aux futurs voyageurs que ce point de vente permet désormais d'acheter des billets pour les réseaux TER. Grâce à ce nouveau réseau de distribution on peut maintenant se procurer à l'avance son billet en allant faire ses courses. Seuls les billets TER sont disponibles : normal, abonnement de travail Pass'Actif et Pass'Actif Reims, Châlons et Épernay, les abonnements Libres Etudes, les billets Pass'Etudes, les billets Pass'Solidaire et les billets Pass'Champagne-Ardenne Liberté. Les cartes d'abonnements ne sont pas délivrées sur ce point de vente et doivent être souscrites auprès d'une gare ou des services spécialisés de la SNCF.

 

Jean-Luc Parickmiler, responsable TER Ardennes, et Valérie Malherbe, vendeuse de Nathalie Rabiniaux, propriétaire du tabac, ont procédé aux premiers essais qui se sont révélés concluants. Un nouveau service de proximité à la disposition de tous en plein centre du village.

 

Christian Lebreton, victime d'une attaque à main armée, hier dans son bureau de tabac, rue d'Agen.Photo DDM, F. P.

"... et pour Monsieur ce sera quoi ? un gitane mais ? des gauloises blondes ? un billet de TER ?"

(cherchez l'intrus...)

POLEMIQUE : A Leipzig, un tunnel ferroviaire... en or massif

28 Août 2011 , Rédigé par myeurop.info Publié dans #ACTU

logo DB ALLEMAGNE - La Deutsche Bahn n’a décidément pas la côte en Allemagne… et ce n’est pourtant pas à cause des nombreux retards et annulations de trains subis par les passagers. A Leipzig, l’entreprise ferroviaire est à l’origine d’un projet pharaonique: le City-Tunnel qui consiste à relier la gare centrale à la Bayerischer Bahnhof, la gare historique située au Sud de la ville, par un tunnel de 1 438 mètres de long. L’objectif est de densifier le réseau ferroviaire de la région avec plus de 10 S-Bahn [l'équivalent des RER parisiens] par heure, deux trains régionaux et un train longue distance. Selon le ministre des transports Sven Morlok, "maintenant la transparence prime. Les coûts en hausse et la prolongation du chantier ont caché trop longtemps ce qui est réellement essentiel: le tunnel est un important projet de transport".

La population, elle, nomme ce tunnel "le trou noir".

 

Voté en 2002 par le gouvernement régional, le chantier devait être fini en 2009 et coûter 571 millions d’euros. A l’origine, les plus gros investisseurs étaient l'Etat fédéral, le Land de Saxe et l’Union Européenne. Pourtant auteur du projet, la DB ne devait le financer qu'à hauteur de 16 millions. Mais le chantier déjà pris quatre ans de retard et le coût des travaux avoisine désormais le milliard d'euro. De plus, devant ces échéances non respectées, l’Union Européenne a retiré ses billes et réduit sa contribution de 168 à 127 millions d’euros. Objet de discorde au sein de l’actuel gouvernement régional, ces surcoûts devront être financés par le Land et la ville de Leipzig, la contribution de l’Etat fédéral étant limité par la loi.

 

Représentant du parti de gauche Die Linke en Saxe et membre du Parlement régional, Volker Külow est la figure de proue de l’opposition au projet. Selon lui, "il n’y a aucun rapport entre le coût (de 960 millions) et l’utilité qu’il en ressortira". Il appelle, pour sa part, le projet "le tunnel vers l’Absurdistan". De fait, Leipzig n’en est pas à son premier chantier grandiloquent. Ainsi, alors que l’aéroport avait été construit pour faire voyager 4,5 millions de passagers par an, il n’en accueille que 2,5. De même, le nombre de personnes susceptibles d'emprunter la ligne ferroviaire qui passe par le tunnel, aurait été largement surestimé.

 

Volker Külow explique au Stuttgarter Zeitung que Leipzig était auparavant une grande et riche ville avant de devenir plus pauvre: "avant on était en Champion's League, maintenant on joue en deuxième division. Mais certains ne veulent pas l’accepter". Pour illustrer ces propos, le Stuttgarter Zeitung assure que les bus hybrides très modernes de Leipzig ne circulent pas car les routes de la ville sont en trop mauvais état.

 

Cher, lent et à l’efficacité douteuse, le projet du City-Tunnel se rapproche de celui de la grande gare de Stuttgart. D’ailleurs, Antje Hermenau, chef de fil des Verts de Saxe, le parallèle est tout trouvé : "Leipzig et Stuttgart devraient tous les deux ouvrir les yeux", déclare-t-elle au Financial Times Deutschland. Selon cette figure politique régionale, "faire confiance naïvement à la Deutsche Bahn pour ses grands projets est complètement mal-venu". De fait, les Verts sont d’avis que l’auteur de ces mauvaises estimations de coûts n’étant autre que l’entreprise ferroviaire, c’est elle qui doit en payer le sur-coût.

 

Cependant, le chantier de la Saxe n’a suscité aucun mouvement de contestation canalisé et organisé comme celui de Stuttgart. Ainsi, mise à part quelques curieux touristes, personne ne fait même plus attention au container jaune placé devant la gare centrale et à l’intérieur duquel on trouve des informations sur le chantier et ses avancées. Selon Volker Külow, la différence avec Stuttgart est qu’"il manque l’émotionnel comme les arbres [beaucoup ont été arrachés à Stuttgart] ou une gare mutilée". Pourtant, la station Bayerischer Bahnhof, gare historique construite en 1842, a dû être déplacée de 30 mètres pour être dans l'axe du tunnel. Un exploit technique qui émerveille sans doute les ingénieurs, mais pas le grand public pour qui cela n'a fait qu'augmenter un coût jugé pharaonique.

 

 

A Leipzig, le chantier tunnel long de 1,5km a pris quatre ans de retard et coûtera au moins deux fois plus que prévu. S’il y a des similitudes avec la gare de Stuttgart, le fiasco ne fait pas bouger les foules en Saxe.... Stoiques, les saxons ?

SERVICE : En gare de la Ciotat, un service de conciergerie à votre écoute

28 Août 2011 , Rédigé par Laprovence.com Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

logo SNCF FRANCE - Vous prenez le train le matin à La Ciotat pour vous rendre à votre travail ? Alors le guichet mobile "Question de temps", installé dans le hall de la gare, n'a pas pu échapper à votre curiosité. Depuis début juillet, ce service de conciergerie s'est installé dans plusieurs gares du Sud-Est pour vous simplifier la vie en vous proposant toute une panoplie de services pour quelques euros seulement. Plus besoin de chercher un pressing à l'autre bout de la ville ou une bonne couturière, il se charge de tout pour vous. "Les demandes les plus courantes sont les retouches vestimentaires, le pressing, le repassage et lablanchisserie ou la cordonnerie, explique Michèle Guillard, directrice de cette société basée à Ollioules et qui emploie sept salariés. C'est en voyant un reportage à la télévision que j'ai appris que ce concept existait déjà dans certaines grandes villes mais surtout dans les grandes entreprises. Il y a un an et demi, j'ai rencontré la direction régionale "Gare et connexion" de la SNCF. Je leur ai expliqué à quel point les gares étaient des lieux stratégiques pour développer des services. Ils sont montrés très intéressés d'autant plus qu'ils recherchent toujours à en proposer davantage à leurs clients."

 

Depuis le 7 juillet dernier, une salariée de Question de temps prend en compte les demandes de voyageurs de 6h30 à 8h30 le matin et de 17h30 à 19h30, du lundi au vendredi. C'est le cas d'Hélène, une jeune femme qui prend le train tous les matins pour se rendre à son travail à Marseille. Elle serait intéressée par le service repassage dans un premier temps. Michèle Guillard lui explique qu'elle récupèrera ses affaires dans les 48h en général. Concernant les modalités de paiement, il y a deux possibilités : à la prestation ou par abonnement. Dans le premier cas, en prenant l'exemple d'un chemisier, elle paiera 1€ (conciergerie) + 2,20€ (prestatataire). Dans le second cas, par abonnement, elle paiera 3€pour le mois (conciergerie) + 2,20€ (prestatataire). "L'abonnement est vraiment plus intéressant, explique Michèle Guillard, mais les gens sont encore un peu réticents à s'engager. Ce service est encore récent." Ce qui marche bien aussi, c'est le service "panier fraîcheur" avec 4 ou 5 kg de légumes de saison : tomates, aubergines, poivrons et pastèques, entre autres, pour 7,50€. Les clients peuvent le commander du lundi au jeudi. Ensuite ils le récupèrent en fin de semaine, le vendredi soir.

 

Michèle Guillard se rappelle aussi quelques demandes de clients plus insolites auxquelles il a fallu répondre : nettoyer une maison quatre jours avant un mariage; un cadeau (un parfum) à trouver rapidement ou encore un animal à faire garder pendant une absence. "Nous avons plus d'une cinquantaine de services à proposer, mais autant que possible nous sommes à l'écoute du client pour toute leur demande." D'ailleurs, la directrice en profite pour lancer un appel: "Il nous manque des prestataires de services à La Ciotat. Contactez-nous."

 

Intéressé(e) ? Rens: 06 34 15 46 74ou 04 42 44 06 92 www.question-de-temps.net.

 

 

Nouveautée à la Ciotat : le guichet mobile "Question de temps", installé dans le hall de la gare depuis début juillet, ce service de conciergerie ambitionne de vous simplifier la vie en vous proposant toute une panoplie de services pour quelques euros seulement. Plus besoin de chercher un pressing à l'autre bout de la ville ou une bonne couturière, il se charge de tout pour vous ! (Le service escort girls, en revanche, n'est pas prévu...)

NOMINATION : Un ancien syndicaliste nommé directeur général à la SNCB Holding

28 Août 2011 , Rédigé par RTLinfo.be Publié dans #FLASH INFO

logo sncb BELGIQUE - Le conseil d'administration de la SNCB Holding a avalisé vendredi la proposition de nommer Michel Bovy, ancien responsable syndical, et Sven Audenaert, en qualité de directeurs généraux, a-t-on appris vendredi auprès de la SNCB Holding.

 

Michel Bovy, 59 ans, a débuté sa carrière à la SNCB en 1971 avant de s'engager dans le syndicalisme chrétien. Michel Bovy deviendra même président de la CSC-Transcom, à la tête de laquelle il restera 20 ans. Michel Bovy a également représenté pendant plusieurs années le syndicat chrétien des cheminots au sein du conseil d'administration de la SNCB. L'homme quittera finalement le syndicat pour rejoindre en 2007 la SNCB, où il occupe la fonction de "General Manager".

 

Entre 2008 et 2010, Michel Bovy est à la tête de la cellule "Entreprises publiques" dans les cabinets des ministres Vervotte, Vanackere et, à nouveau, Vervotte. Début 2011, il revient finalement à la SNCB. A partir du 1er septembre, M Bovy rejoindra le top-management de la SNCB Holding, en qualité de directeur général "Stratégie et Coordination".

 

Quant à Sven Audenaert, 58 ans, il a effectué la majeure partie de sa carrière dans les ressources humaines et a notamment été actif de nombreuses années chez Belgacom. A partir du 1er octobre, il rejoindra le top-management de la SNCB Holding en tant que directeur général "Human Ressources".

 

Les deux nouveaux directeurs généraux succèdent respectivement à Alex Migom, directeur général Stratégie et Coordination, et à Tony Van den Berghen, directeur général Human Resources, qui accèdent à la retraite. MM Bovy et Audenaert rejoignent ainsi les directeurs généraux Vincent Bourlard (Stations) et Michel Allé (Finances) au sein du comité de direction de la SNCB Holding, présidé par l'administrateur-délégué Jannie Haek.

 

Un ancien syndicaliste nommé directeur général à la SNCB Holding

 

... Eh ouais...c'est moi le patron, maintenant...

HI-TECH : Eurostar lance une application iPhone, Android et un site web mobile

28 Août 2011 , Rédigé par mobileguide.be Publié dans #TECHNOLOGIE

logo Eurostar EUROSTAR - Le train à grande vitesse qui relie Londres à Paris et Bruxelles se lance dans deux applications mobiles. Une pour l'iPhone, l'autre pour Android.
 
L'application permet tout d'abord de réserver des billets via son smartphone pour Paris, Lille, Bruxelles et Londres. La réservation effectuée, vous obtenez un QR Code (code-barres) qui devra simplement être scanné pour être validé en voyage.
 
Eurostar pour iPhone et Android vous donne également accès en direct à l'état du trafic des trains à grande vitesse. Si vous êtes membre d'un programme de voyageur fréquent (Eurostar Plus, par exemple), vous aurez également accès à votre compte. Pour les utilisateurs de la classe «Business Premier», l'échange de billets devient possible depuis le téléphone.
 
Vous pouvez télécharger Eurostar pour Android ou iPhone sur les boutiques d'Apple et Google. Si avez un BlackBerry ou un autre téléphone, il existe un site web mobile. Tous les détails ici. Pour accéder au site mobile, c'est sur m.eurostar.com !

PERTURBATIONS : Il se jette sous un train… et s’en sort avec quelques blessures

28 Août 2011 , Rédigé par ledauphine.com Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Dans une petite commune comme Crest, le passage des trains TER est marqué par un bruit régulier lorsque le convoi traverse la Drôme sur le pont métallique. Mais lorsque ce convoi est immobilisé sur le pont, c’est qu’il se passe quelque chose d’anormal. Surtout si les trois passages à niveau du quai Reynier, de la rue Maurice-Barral et de l’avenue Agirond sont au rouge.

 

Hier, vers 11h35, le TER quittant la gare de Crest en direction des Alpes (ligne Valence-Briançon) s’élançait à peine lorsqu’un homme, âgé de 52 ans, a tenté de mettre fin à ses jours en se jetant sous le train au niveau du passage à niveau du quai Reynier. Le train circulait encore à petite vitesse, lorsque l’homme a percuté la machine qui l’a rejeté sur le ballast. Le quinquagénaire s’en sort finalement avec quelques blessures. Les pompiers de Crest, avec Jean-Marc Seguin, chef de colonne, et Pierre-Jean Chavarot, chef de groupe, ainsi que le Samu, sont intervenus pour secourir le malheureux transporté sur Valence avec un pronostic vital non engagé au moment de son transfert.

 

Manifestement cette personne avait passé la nuit dans un établissement hôtelier de la ville et faisait les cent pas depuis quelques heures devant les établissements Vinay tout proches.

 

Le train avec 68 personnes à bord a été immobilisé sur le site durant une heure puis, étant encore proche de la gare de Crest, a été autorisé exceptionnellement à faire marche arrière afin que les passagers puissent être débarqués. Quelques-uns ont pu prendre le car mis à disposition, direction Gap et Briançon. Les autres devant attendre le prochain train…

 

Vers 15 heures, les deux rames ayant été mises sur une voie de garage, la gare de Crest avait retrouvé son calme habituel. On aura noté également sur les lieux la présence de gendarmes de la communauté de brigade de gendarmerie de Crest, des membres de la police municipale, du député-maire Hervé Mariton et de son adjoint en charge de la sécurité Yvan Lombard.

 

Le train express régional vintimille-Mandelieu a percuté un homme en pleine voie, à hauteur de l'entrée de Cannes, ce jeudi matin. 

 

Suicide raté... mais tout le monde descent ! same player, try again...

LGV : La SNCF veut rapprocher Moscou et Saint-Pétersbourg

24 Août 2011 , Rédigé par french.ruvr.ru Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF logo-rzd-_russie_.jpg FRANCE / RUSSIE - La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) a l'intention de participer à l'appel d'offres pour la construction d'une ligne ferroviaire à grande vitesse Moscou - Saint-Pétersbourg, a fait savoir au quotidien russe Vedomosti le président de la société française, Guillaume Pepy. "Nous sommes prêts à partager nos connaissances et notre expérience", a déclaré M.Pepy. "Et s'il est nécessaire que la SNCF prenne part aux appels d'offres pour la construction de chemins de fer à grande vitesse, nous y sommes également prêts".

 

La SNCF s'ajoute ainsi à la liste des cinq groupes qui ont déjà exprimé leur volonté de participer à l'appel d'offres pour la construction d'une ligne de train à grande vitesse reliant Moscou à Saint-Pétersbourg: l'allemand Deutsche Bahn, les chinois CNCR et CSNN, le sud-coréen Hyundai construction et l'espagnol ADIF.

 

L'appel d'offres sera lancé en décembre 2011. Le volume total des passagers transportés sur la ligne, qui devra être opérationnelle en 2017 et permettre de relier les deux villes en 2h40, s'élèvera à 14 millions de personnes par an.

 

Prochainement à la gare de l'Est ??? Affaire à suivre...

ACQUISITIONS : Des locomotives chinoises vont entrer sur le marché de l'UE !

24 Août 2011 , Rédigé par french.peopledaily.com.cn Publié dans #FLASH INFO

ESTONIE / CHINE : La Chine fournira à l'Estonie, d'ici deux ans, 16 locomotives d'une puissance de 5 500 CV chacune, selon un accord signé à Tallinn le 18 août, a rapporté l'Agence de presse Xinhua. L'accord a été signé par Ma Zhiwu, PDG de la Société générale de la Coopération économique de Chine avec l'étranger, et un représentant du Conseil d'administration de la Société du trafic-marchandises par chemin de fer (STMCF) d'Estonie.

Les locomotives de construction chinoise entreront ainsi pour la première fois en Estonie, et aussi sur le marché d'un pays de l'Union européenne (UE). Selon M.Ma, autrefois c'était la Chine qui importait des locomotives en provenance de pays de l'UE et cette fois-ci c'est un pays de l'UE qui importe des locomotives en provenance de Chine.
 
Au cours des appels d'offres lancés par la STMCF d'Estonie, grâce à "leur bel aspect extérieur et à haute puissance de leurs moteurs" (sic), les locomotives chinoises ont battu celles des autres soumissionnaires de trois pays de l'UE, a dit le représentant de la partie estonienne.

 

Le péril jaune débarque en Europe : L'estonie s'est en effet offert des motrices de l'empire du milieu. Alstom, Siemens et Bombardier bientôt sur le flanc ?!?