Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SORTIR : Un train à toute vapeur en région centre !

29 Septembre 2011 , Rédigé par newsauvergne.com Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

y8400.jpg FRANCE - L'Association des Anciens Amis de la Traction à Vapeur Centre Val de Loire a choisi cette année le territoire du Sancy et plus particulièrement les stations thermales de La Bourboule et du Mont-Dore pour organiser un voyage touristique en train à vapeur. 172 personnes ont choisi ce voyage dans le « temps » à toute vapeur !

 

Le train est en partie classé monument historique : 1 wagon des années 30, 1 wagon bar, 2 voitures des années 50 et 3 véhicules techniques. La locomotive de construction américaine (fabriquée dans les usines Baldwin Locomotive Works à Chester, Philadelphie), elle a été livrée avec 1340 autres machines en mars 1947 dans le cadre du plan Marshall. Elle pèse 192 tonnes ; roule à 100 km/h en vitesse de pointe et développe une puissance 2900 chevaux. Dernier haut fait d'armes à son palmarès : elle a tiré un train de marchandises de 1200 tonnes le 18 septembre dernier, c'était la première fois depuis l'arrêt par la SNCF de l'exploitation des trains à vapeur en 1974.

 

Ce train vapeur touristique circule régulièrement sur les chemins ferrés de France : il était dernièrement à Provins, et avant à Versailles ainsi qu'à Saumur. Il part soit d'Orléans soit de Bourges. Pour ce train-croisière des 1er et 2 octobre, le départ aura lieu en gare d'Orléans et l'entrée au Mont-Dore devrait s'effectuer entre 17h30 et 17h40 le 1er octobre. Au préalable, un arrêt technique aura eu lieu en gare de La Bourboule vers 17h15 d'environ 10 min.

 

Bien entendu, le public est invité à venir découvrir ce train à vapeur, souvenir grandeur nature des charmes de l'époque thermale (le train restera en gare du Mont-Dore jusqu'au dimanche matin, départ prévu vers 8h45). Une précision pour les passionnés et les néophytes : pour la montée finale au Mont-Dore, la locomotive à vapeur sera aidée par une locomotive diesel pour « donner la pousse ». Il faut rappeler que la voie ferrée entre Laqueuille et Le Mont-Dore présente les rampes parmi les plus fortes de France, spectacle assuré dans les montées !

 

 

... et les passionnés seront de la partie : la vieille en a encore dans la chaudière et sera au top !

STRATEGIE : Mais où la SNCF va-t-elle donc chercher tout ça ?

26 Septembre 2011 , Rédigé par Challenges.fr Publié dans #ACTU

logo SNCF logo DB FRANCE / ALLEMAGNE - Mercredi dernier a eu lieu le séminaire de presse de la SNCF. En clair : le comité exécutif s’enferme avec la presse nationale dans une cave, et enchaîne les exposés sur la stratégie du groupe, son bilan, ses grands axes de réflexion.

  

 C’est instructif, autant pour les informations que l’on y glane – la carte 12-30, la confirmation que le Francilien de Bombardier n’est pas prêt d’être livré - que pour les informations que l’on n’y glane pas –Les prix vont-ils augmenter ? Pas de réponse -.

  

 C’est aussi instructif de voir ce qui inspire les dirigeants de l’opérateur ferroviaire. Or, cette année, très clairement : pour la SNCF, c’est l’Allemagne qui a tout bon.

 

Dans l’ordre de mon carnet de notes :

 

David Azema, le directeur financier : « En Allemagne, le marché a été restructuré après la chute du Mur, puis a été ouvert à la concurrence. Et la Deutsche Bahn, désendettée, s’est constitué un empire en achetant des logisticiens, des transporteurs, des acteurs du transport public européen. Elle est de nouveau endettée, mais sa stratégie est solide ».

 

Guillaume Pepy, président : « La concurrence doit se faire sur le terrain du service apporté au client. Elle ne doit pas se faire sur le dos des salariés. La Deustche Bahn a négocié il y a 15 ans un cadre social harmonisé avec ses concurrents : l’écart de coûts salariaux ne peut pas être supérieur à 6% entre les différents opérateurs ferroviaires. Et elle ne s’en porte pas plus mal ».

 

Jacques Damas, directeur sécurité et qualité du service ferroviaire : « En Allemagne, un quart du marché régional est ouvert à la concurrence, de façon à gérer l’ouverture en toute sécurité »

 

David Azema, directeur financier : « le système allemand est ainsi fait que la Deustche Bahn a tout gardé : les gares, l’opérateur, la gestion du réseau. Et ça n’empêche pas la concurrence ».

 

David Azema, directeur financier : « La Deutsche Bahn fixe ses propres péages. Donc elle sait 10 ans à l’avance ce qu’elle va débourser, et peut prévoir ses investissements ».

 

Guillaume Pepy, président : « En Allemagne, le système n’est pas éclaté, comme chez nous, entre le chef des rails (RFF) et le chef des trains (SNCF). Et c’est une décision politique ». 

 

Pierre Blayau, directeur fret et logistique : « On a un modèle, c’est DB Schenker. Si on doit s’appeler SNCF-Geodis ou Geodis-SNCF, cela ne me posera aucun problème ». 

 

Subtil, n’est-ce pas ?

 

Je rappelle qu’en ce moment ont lieu les Assises du Ferroviaire, jusqu’en janvier. Deux points cruciaux pour l’avenir de la SNCF y seront débattus :

 

1.     le statut des cheminots (pardon : leurs « conditions de travail », comme dit la ministre des Transports, Nathalie Kosciusko-Morizet). En Allemagne, les cheminots employés par la Deutsche Bahn après la réunification ont conservé leur statut, alors que ceux qui ont été embauchés après l’ont été sous contrat de droit privé, après de longues renégociations entre l’Etat, les syndicats et la Deustche Bahn.

 

2.     la réunification entre le propriétaire des rails (RFF) et l’entreprise qui en assure la maintenance (la SNCF). Pour l’instant, ça ne fonctionne pas, la dette gonfle, les coûts s’envolent, l’hostilité grimpe. En Allemagne, la DB a gardé les deux – regroupés au sein de DB Netz.

 

Enfin, c’est peut-être une coïncidence, allez savoir...

  

 

  

Voici qui fait furieusement penser à une fable de la fontaine... Mais pourquoi diable la Deutsche Bahn est-elle devenue le modèle de la SNCF ? Mmmm... A cause de ses résultats, peut être ?

PANNE : A Pessac, un train Corail sème la pagaille avec trois heures d'embouteillages

26 Septembre 2011 , Rédigé par Sudouest.fr / Guy A. Publié dans #REPORTAGE

logo SNCF FRANCE - Mercredi dernier, un train Corail est tombé en panne dans l'après-midi en gare de Pessac, bloquant tout le trafic en direction d'Hendaye et Arcachon. « J'ai pris le train de 16 h 35, à Bordeaux, explique Floriane, étudiante. Il a fait un arrêt en gare de Pessac. Des passagers sont montés. Et là, impossible de repartir. On sentait des à-coups comme une voiture qui n'arrive pas à redémarrer. À plusieurs reprises, on a entendu des messages comme quoi le mécanicien n'arrivait pas à relancer la machine. »

 

Le voyage à Hendaye s'est arrêté à une poignée de kilomètres de la gare Saint-Jean. La comparaison avec la voiture s'arrête là. Car on ne peut pas pousser un train en panne sur le bas-côté. À la sortie des bureaux, le convoi bloquant une des deux voies, n'a pas tardé à provoquer d'énormes bouchons sur les rails et les quais. Très vite, la gare de Pessac a vu grossir la foule. Car beaucoup d'habitants du bassin d'Arcachon prennent le TER pour venir travailler dans l'agglomération bordelaise.

 

Sylvie, par exemple, de Gujan-Mestras. En guise de bagages, elle emmène un vélo pour les trajets maison-gare, puis gare-travail. « Quand ils rétabliront le service, je ne risque pas de monter dans le premier train. Pareille mésaventure m'est arrivée l'an dernier. C'était aussi le train d'Hendaye qui était en panne mais un peu plus loin des quais. On l'avait poussé avec le nôtre. J'étais arrivée chez moi à 20 h 30 au lieu de 18 heures. Mais globalement, les pannes sont rares et aujourd'hui, il fait beau… »

 

Une jeune Dacquoise est plus sévère : « Il y a souvent des retards. » Une dame d'origine britannique ne décolère pas : « Lundi, il y a déjà eu une panne, c'est inadmissible ». Mais elle ne sait pas trop si ça marche mieux au pays de sa Gracieuse majesté, depuis la privatisation : « Je n'y suis pas retournée ».

 

Beaucoup pestent contre le manque d'informations, tandis qu'un panneau lumineux annonce toujours l'imminence d'un train à 17 h 12… Il est 18 h 50. Une employée de la SNCF sans micro ni porte-voix fait ce qu'elle peut, dans le flou le plus total. La SNCF reconnaîtra plus tard le pilotage à vue : « Comment faire autrement, avec une panne qui bloque une ligne majeure et perturbe tout le trafic, y compris du fret ? Il faut inventorier les scénarios possibles et mettre en place le plus efficace. Il a fallu trouver une locomotive de dépannage, un autre train, un conducteur disponible. En plus, il faut prendre en compte les travaux à Lamothe, près de Facture… »

 

Finalement, le convoi en panne a été tiré jusqu'à Facture un peu après 19 heures. Plusieurs trains passant au compte-gouttes ont absorbé progressivement les passagers pour Arcachon en roulant sur la voie de droite habituellement réservée au sens inverse. « J'espère qu'ils ont bien calculé leur coup », s'inquiétait un peu Daniel, de La Hume.

 

 Quant aux voyageurs pour Hendaye, deux heures et demi après leur départ, ils sont montés dans un nouveau train, tiré par… deux locomotives, arborant sur leur flanc et leur front comme une promesse : « Bon voyage ».

 

 

Les rames Corail, les parents pauvres de la SNCF ? c'est à croire si on en lit la mésaventure qui est arrivé aux usagers du train pour Bordeaux. Las ! on a pas tous la chance de rouler en TGV...

SORTIE DE DEPOT : Lot Locotracteur + 1 wagon Jouef, Réf. 800100, neuf et sous blister !

8 Septembre 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #LES SORTIES DU DEPOT

 Lot Locotracteur Y 51130 + 1 wagon tombereau Jouef ref. 800100 de la SNCF, neuf et sous blister !

Avis aux collectionneurs  de la marque française : je propose à la vente aujourd'hui un petit lot sympa et à petit prix d'un locotracteur en livrée orange / liséré blanc et d'un wagon tombereaux à essieux de la SNCF, ref. 800100.

Quelques photos
:

 

 
Fonctionnement / Etat général : Le locotracteur et le wagon sont rigoureusement neufs et n'ont jamais servi : et pour cause, ils sont encore sous blister non ouvert ! il n'y a aucun
manque, tous les tampons et attelages (boitier NEM) sont présents et la peinture est impeccable. Les photos en témoignent !  Idéal pour un collectionneur de la marque Jouef (C'est l'une des dernières productions de la marque avant son dépôt de bilan dans les années 1990) un complément de rame, pour panacher un convoi de marchandises ou mieux : créer un rame pour train de travaux ! la couleur de la motrice s'y prête parfaitement. moyennant l'ajout d'un décal SecoRail, elle sera parfaite sur votre réseau !

Particularité(s)
: locotracteur + Wagon neuf, encore sous blister.

Nombre de lots mis en vente : 2

Prix de vente
:  Un prix de vente sympa de 29,90 EUR est fixé pour ce lot, hors frais de port et à l'unité.

Frais de port
: à la charge de l'acheteur - Consulter mes conditions générales de ventes pour plus de détails. - Optimisez vos frais de port : regardez mes autres ventes, vous trouverez sûrement un autre objet qui vous intéressera. Envoi vers les DOM/TOM et à l'étranger accepté !

Vous êtes intéressé par ce lot, ou vous avez des questions ? Alors dépêchez vous : réservez le sans tarder ou contactez moi en
cliquant ici

SORTIR : Eurotunnel ouvre ses portes dans le cadre des Journées du Patrimoine

7 Septembre 2011 , Rédigé par Eurotunnel.com Publié dans #LOISIRS-FOIRES-EXPOS

LogoEurotunnel t EUROTUNNEL - Avis aux amateurs, Eurotunnel ouvrira ses portes  pour la première fois dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine, et donnera la possibilité au grand public de visiter le Tunnel sous la Manche et ses installations de Coquelles le 17 septembre 2011.

 

Cette visite guidée d'une durée de 60 minutes se déroulera à bord d'autocars. Il y a deux ans, la journée Découverte Familiale avait déjà permis de faire visiter le terminal de Coquelles aux conjoints et/ou enfants des membres son personnel.
 

Pour effectuer cette visite, une préinscription est obligatoire. N’hésitez donc à visiter l’adresse Web http://www.eurotunnelgroup.com/fr/events/Journées-du-Patrimoine/ pour accéder au formulaire et le remplir avant le 15 septembre 12h00. 

 

 patrimoine ET

 

Envie de visitter le tunnel sous la Manche ? Alors décidez vous vite ! Les places sont limitées. Ne tardez pas à partager cette information avec votre entourage !

CONTRAT : Siemens annonce 2,5 milliards d'euros de contrats en Russie

7 Septembre 2011 , Rédigé par Boursorama.com Publié dans #ECONOMIE - FINANCE

logo-rzd-_russie_.jpg  RUSSIE - Un consortium auquel appartient Siemens indique avoir reçu une commande supplémentaire de trains régionaux Desiro RUS de la part des chemins de fer russes (RZD). La commande porte sur 1.200 voitures et sa valeur globale est de deux milliards d'euros. Un accord préliminaire à ce sujet avait été signé en juin dernier. Le consortium, baptisé Train Technologies, regroupe Siemens et l'équipementier ferroviaire russe Sinara.

 

Les chemins de fer de Russie ont également signé avec Siemens un contrat de maintenance d'une durée de 40 ans, effectif à partir de 2013, qui portera sur les 54 trains du même type déjà vendus en 2009 et 2010. Ce second contrat est chiffré à 500 millions d'euros.

ASTUCE : Les billets de Congé Annuel SNCF, des billets à moitié prix !

7 Septembre 2011 , Rédigé par evous.fr Publié dans #LE SAVIEZ VOUS

logo SNCF FRANCE - Le billet de Congé Annuel, vous connaissez ? c'est un produit proposé par la SNCF pour vous faire bénéficier d’une réduction spéciale pour partir en vacances. Délivré une fois par an, ce billet permet à chacun de faire un voyage (aller et retour) d’au moins 200km au total. La réduction passe à 50% si vous payez au moins la moitié du billet en chèques vacances.

 

Qui peut en bénéficier ? Les salariés, les agents de la fonction publique, les travailleurs à domicile, les artisans et les exploitants agricoles (sous certaines conditions), les demandeurs d’emplois bénéficiant d’une allocation de chômage, les stagiaires de la formation professionnelle et les pré-retraités. Sur justificatifs, votre conjoint, vos enfants de moins de 21 ans, ou vos parents si vous êtes célibataire, peuvent en bénéficier, s’ils voyagent en même temps que vous.

 

Comment l’obtenir ? rien de plus simple, Il faut remplir un formulaire spécial que l’on peut retirer au guichet d’une gare SNCF ou dans une agence de voyages agréée. Ce formulaire doit être complété et signé par l’employeur pour les salariés. Les retraités et pensionnés, les demandeurs d’emploi et les travailleurs non salariés (artisans, agriculteurs…) doivent fournir une déclaration sur l’honneur.

 

Le billet annuel, le bon plan pour voyager pour pas cher ! Intéressé(e) ? Alors téléchargez vite votre formulaire de demande en cliquant ici

BUDGET : Les CFF vont engager un programme d'économie

7 Septembre 2011 , Rédigé par TSR.ch Publié dans #ACTU

logo-sbb.gif SUISSE - En dépit d'un résultat stable durant le premier semestre, les CFF vont engager un programme d'économies de 550 millions de francs suisses d'ici à 2017. Des emplois seront supprimés.

 

L'ex-régie invoque une hausse des charges et de lourds investissements, notamment dans le matériel roulant pour justifier ces mesures. Elles constituent la contribution de l'entreprise aux investissements qui seront nécessaires pour le développement ferroviaire, a expliqué mercredi devant la presse le directeur général des CFF Andreas Meyer. D'ici à 2017, les CFF entendent réduire leurs coûts administratifs et structurels d'environ 220 millions de francs suisses ou d'un cinquième. "Certaines fonctions seront optimisées, mais des places de travail vont tomber", a annoncé Andreas Meyer, sans préciser combien.

 

Le directeur des CFF espère que la réduction de postes puisse se faire grâce aux départs naturels, sans licenciements. Il y aura des réductions d'effectifs dans les services administratifs, mais à l'inverse d'autres unités croîtront. Les principes de ce programme ont été convenus avec la commission du personnel et les syndicats, précisent les CFF. Les détails sont actuellement en discussion.

 

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) s'est montré "ouvert mais sceptique" à l'annonce de ce plan. "Dans certains secteurs des CFF, la productivité a atteint la limite de l'acceptable", écrit le SEV. Il préconise plutôt un étoffement des effectifs afin de faire face à la demande croissante. Transfair demande lui une mise en oeuvre socialement supportable.

 

Les CFF prévoient en outre d'améliorer leur l'efficacité ce qui devrait dégager 250 millions de francs suisses pour l'infrastructure. Ils vont également prendre des mesures d'assainissement à hauteur de 80 millions dans le secteur du trafic marchandises, où l'objectif est de ne plus faire de pertes.

 

Pour le premier semestre de l'année, les CFF ont dégagé un bénéfice net de 166,5 millions de francs suisses, un résultat comparable à celui des six premiers mois de 2010 (165,9 millions). Mais ce bénéfice s'explique notamment par des facteurs exceptionnels d'un montant de 45 millions, dont des ventes de biens immobiliers (16 millions). Dans le trafic voyageurs, le résultat semestriel affiche une baisse de près de 40% par rapport à 2010, passant de 155,6 millions l'an passé à 94,4 millions au premier semestre 2011. Ce recul est largement imputable à l'augmentation des dépenses, pour une part dues à la hausse du prix du sillon, pour l'autre à l'accroissement des charges de personnel.

 

A ce propos, l'Association transports et environnement (ATE) a appelé les CFF à ne pas reporter intégralement la hausse du prix du sillon sur la clientèle. Un tel report pourrait faire augmenter de 9% le prix du billet ces deux prochaines années. Interrogé, Andreas Meyer a indiqué que l'augmentation resterait "supportable".

 

Chaque jour, quelque 960'000 personnes ont pris le train, soit une augmentation de 3,5%. La ponctualité a également été améliorée (+2,9%), 91,6% des trains étant arrivés à destination avec moins de trois minutes de retard, un résultat exceptionnel, selon Andreas Meyer.

 

De même, les ventes d'abonnements généraux ont augmenté de 18'600 unités (+4,6%), celles des abonnements demi-tarif de 53'000 (+2,3%). Au total, le nombre d'AG en circulation atteint 423'600 et celui des demi-tarif 2,34 millions.

PARTENARIAT : Accord entre Europorte et Trenitalia

7 Septembre 2011 , Rédigé par CercleFinance.com Publié dans #FLASH INFO

logo europorte logo-fs.gif FRANCE / ITALIE - Europorte, filiale d'Eurotunnel, a signé un accord stratégique avec l'opérateur ferroviaire Trenitalia pour établir une liaison internationale de fret ferroviaire entre la France et l'Italie.

 

Europorte assure la collecte de céréales dans une trentaine de silos en Bourgogne puis leur transport vers le Sud-Est pour le compte du logisticien TMF. La connexion se fait à Amberieu (Ain) avec Trenitalia, jusqu'à Modane, avant de desservir plusieurs destinations en Italie.

 

Démarrée sur la base de cinq allers-retours par semaine, cette liaison représente un tonnage annuel de 450.000 tonnes et permet d'éviter le passage sur les routes d'environ 30.000 camions par an. "Ce contrat est emblématique car il atteste du potentiel de croissance du fret en France et des compétences d'Europorte : savoir-faire en matière de desserte locale et nationale, couverture d'une liaison longue distance internationale", commente l'opérateur de fret ferroviaire.

 

 

Partenariat entre Europorte et la FS : cette liaison représente un tonnage de céréales annuel de 450.000 tonnes et permet d'éviter le passage sur les routes d'environ 30.000 camions par an. Plutot sur le fer que sur la route...

CONDAMNATION : Peine de travail... pour avoir conduit un train sans licence

7 Septembre 2011 , Rédigé par 7sur7.be Publié dans #FLASH INFO

logo sncb BELGIQUE - Le tribunal correctionnel de Termonde a condamné, lundi, un jeune homme de 21 ans originaire de Grammont à une peine de travail de 50 heures pour avoir conduit sans licence un train. Les faits se sont déroulés dans le courant de l'année 2010. L'homme a notamment traversé en train les villes d'Anvers, d'Alost et de Bruxelles. Il était parvenu à convaincre des conducteurs qu'il était aspirant-conducteur et avait ainsi gagné leur confiance.

 

Le prévenu n'a jamais nié les faits et a indiqué qu'il était passionné par les trains depuis l'enfance. S'il n'effectue pas sa peine de travail, il devra passer 14 jours en prison.