Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

BUDGET : Les CFF vont engager un programme d'économie

7 Septembre 2011 , Rédigé par TSR.ch Publié dans #ACTU

logo-sbb.gif SUISSE - En dépit d'un résultat stable durant le premier semestre, les CFF vont engager un programme d'économies de 550 millions de francs suisses d'ici à 2017. Des emplois seront supprimés.

 

L'ex-régie invoque une hausse des charges et de lourds investissements, notamment dans le matériel roulant pour justifier ces mesures. Elles constituent la contribution de l'entreprise aux investissements qui seront nécessaires pour le développement ferroviaire, a expliqué mercredi devant la presse le directeur général des CFF Andreas Meyer. D'ici à 2017, les CFF entendent réduire leurs coûts administratifs et structurels d'environ 220 millions de francs suisses ou d'un cinquième. "Certaines fonctions seront optimisées, mais des places de travail vont tomber", a annoncé Andreas Meyer, sans préciser combien.

 

Le directeur des CFF espère que la réduction de postes puisse se faire grâce aux départs naturels, sans licenciements. Il y aura des réductions d'effectifs dans les services administratifs, mais à l'inverse d'autres unités croîtront. Les principes de ce programme ont été convenus avec la commission du personnel et les syndicats, précisent les CFF. Les détails sont actuellement en discussion.

 

Le Syndicat du personnel des transports (SEV) s'est montré "ouvert mais sceptique" à l'annonce de ce plan. "Dans certains secteurs des CFF, la productivité a atteint la limite de l'acceptable", écrit le SEV. Il préconise plutôt un étoffement des effectifs afin de faire face à la demande croissante. Transfair demande lui une mise en oeuvre socialement supportable.

 

Les CFF prévoient en outre d'améliorer leur l'efficacité ce qui devrait dégager 250 millions de francs suisses pour l'infrastructure. Ils vont également prendre des mesures d'assainissement à hauteur de 80 millions dans le secteur du trafic marchandises, où l'objectif est de ne plus faire de pertes.

 

Pour le premier semestre de l'année, les CFF ont dégagé un bénéfice net de 166,5 millions de francs suisses, un résultat comparable à celui des six premiers mois de 2010 (165,9 millions). Mais ce bénéfice s'explique notamment par des facteurs exceptionnels d'un montant de 45 millions, dont des ventes de biens immobiliers (16 millions). Dans le trafic voyageurs, le résultat semestriel affiche une baisse de près de 40% par rapport à 2010, passant de 155,6 millions l'an passé à 94,4 millions au premier semestre 2011. Ce recul est largement imputable à l'augmentation des dépenses, pour une part dues à la hausse du prix du sillon, pour l'autre à l'accroissement des charges de personnel.

 

A ce propos, l'Association transports et environnement (ATE) a appelé les CFF à ne pas reporter intégralement la hausse du prix du sillon sur la clientèle. Un tel report pourrait faire augmenter de 9% le prix du billet ces deux prochaines années. Interrogé, Andreas Meyer a indiqué que l'augmentation resterait "supportable".

 

Chaque jour, quelque 960'000 personnes ont pris le train, soit une augmentation de 3,5%. La ponctualité a également été améliorée (+2,9%), 91,6% des trains étant arrivés à destination avec moins de trois minutes de retard, un résultat exceptionnel, selon Andreas Meyer.

 

De même, les ventes d'abonnements généraux ont augmenté de 18'600 unités (+4,6%), celles des abonnements demi-tarif de 53'000 (+2,3%). Au total, le nombre d'AG en circulation atteint 423'600 et celui des demi-tarif 2,34 millions.

Commenter cet article