Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

ARRIVA : Quatre sociétés sur les rangs pour la reprise des activités allemandes

31 Octobre 2010 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #FLASH INFO

logo DB ALLEMAGNE - Quatre entreprises ont manifesté leur intérêt pour les activités d'Arriva en Allemagne, écrit le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung samedi, ajoutant qu'un accord pourrait intervenir dès novembre. Pour respecter le droit de la concurrence de l'Union européenne, Deutsche Bahn doit en effet vendre les acitivités allemandes d'Arriva, dont le chiffre d'affaires s'élève à 460 millions d'euros en 2009.

Le quotidien précise que sont sur les rangs Veolia, le fonds d'infrastructures Cube, parrainé par Natixis, Keolis, filiale de la SNCF, et Abellio, filiale des chemins de fer néerlandais. Deutsche Bahn s'est abstenu de tout commentaire. Veolia, Cube, la SNCF et Abellio n'ont pas répondu aux appels adressés en vue d'un commentaire.

Le Süddeutsche Zeitung, qui cite des sources proches du conseil de surveillance de Deutsche Bahn, ajoute que si un accord intervient bien en novembre, la vente pourrait être approuvée en réunion le 8 décembre. Une source proche du dossier a dit à Reuters qu'une décision pourrait intervenir d'ici la fin de l'année.

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Quand la SNCF se plie en quatre pour ses clients...

31 Octobre 2010 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

y8400.jpg Allez hop !  une fois n'est pas coutume, on termine la semaine sur les chapeaux de roues avec une sacrée belle tranche d'humour offerte par la SNCF ! L'idée ? Une arrivée ou un départ en Gare SNCF de Paris Est pour cinq clients de voyages-sncf.com arrangée selon leur passion, et qu'ils n'oublieront pas de si tôt !

 

La première qui s'y colle est Sylvie, une fan de heavy metal qui va assister à l'arrivée de son train au concert hard rock de sa vie....  le groupe auraient pu s'appeler les casseroles hurlantes, mais à la lecture des paroles aimablement traduites de l'anglais vers le français, vous remaquerez que un effort particulier a également été apporté aux paroles... et visiblement, ça plait : notre Sylvie en aurait presque sorti son briquet !

 

Pour Jade et Jenna, deux adorables petites filles, le départ est plus soft  : une bande de clowns accompagnent les petites filles au départ, et ce pour le plus grand plaisir de leurs parents !

 

Pour Gabrielle, la romantique, le départ de la gare, lui, promet d'être plus difficile : ah ben c'est sûr : c'est pas tous les jours qu'un inconnu vous chante une sérénade au piano !

 

La palme selon moi revient néanmoins à Fabien, le célibataire, et qui n'a probablement jamais vu autant de jeunes femmes se jeter à ses pieds... heureux homme, il n'a que l'embarras du choix, à telle point qu'il en oublie sa valise !  quel winner, ce Fabien...

 

Et enfin, pour Aurélien, spécialiste en arts martiaux et qui ne sort jamais sans sa garde rapprochée, c'est carrément du délire, à un tel point qu'il se demande probablement lui même où il se trouve.... mais qui conserve une zénitude à toute épreuve... quel talent !

 

Bref, une très belle vidéo, parfaite campagne de pub pour la SNCF, et qu'on aimerait voir plus souvent dans les halls de gare. D'Aileurs.... qui sait ? vous serez peut être le ou la prochaine ! 

 

Bonne vidéo et à dimanche prochain   ;-)

 

Eric

 

TRAVAUX : Coupure sur le Clermont-Paris ce week-end

31 Octobre 2010 , Rédigé par Lamontagne.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Les voyageurs du train Clemont-Paris perdent une heure ce week-end de Toussaint. La ligne a été réquisitionnée entre Vichy et Moulins pour grands travaux. La SNCF n'avait pas le choix, avance-t-elle. Il lui fallait interrompre la circulation ferroviaire entre Clermont et Paris dans la traversée de l'Allier. Pour laisser la voie libre à quatre ouvrages d'art. Dont la mise en place permettra de supprimer trois passages à niveau du côté de Varennes-sur-Allier. La période du week-end a été choisie « pour ne pas pénaliser « ceux qui travaillent et le fret, qui circule la semaine ». La Toussaint a été retenue pour bénéficier du lundi férié.

 

Résultat, les vacanciers en sont quittes pour prendre leur mal en patience. Jusqu'à lundi à 2 heures, ils mettront une heure de plus et prendront le car de Vichy à Moulins (cela vaut pour les deux sens évidemment). Ces travaux sont spectaculaires. Il s'agit de mettre à flot deux ponts-rails pour que les voitures passent sous les voies ferrées, et un pont-route qui, lui, enjambe les rails. Ces équipements plaident pour une sécurité renforcée par rapport aux passages à niveau existants. Lesquels ne seront supprimés qu'à l'été 2011, entre juin et septembre, car il reste à raccorder la voirie aux ouvrages d'art. Un passage souterrain pour les piétons en gare de Varennes-sur-Allier s'ajoutera à l'ensemble.

 

Derrière la suppression des passages à niveau, il y a aussi l'intérêt de gagner du temps. L'enjeu de ce gros chantier est de poursuivre la modernisation. Avec le renforcement de la voie, prévue en 2012, les trains rouleront à 200 km\heure contre 160 actuellement. Sur douze kilomètres supplémentaires, entre Varennes et Saint-Germain-des-Fossés

 

Le gain en soit ne sera pas énorme, « une minute en temps réel », estime Réseau Ferré de France, le maître d'ouvrage. Mais il sera en revanche précieux, tout comme le confort apporté au voyageur, pour coller au plus près de l'offre commerciale. Le fameux « à moins de 3 heures » de Paris que la SNCF a encore du mal à tenir sans retard tant la marge de manoeuvre est étroite aujourd'hui.

REORGANISATION : MAV et Volan réunis dans une holding fin 2011

30 Octobre 2010 , Rédigé par hu-lala.org Publié dans #FLASH INFO

logo-mav.gif HONGRIE - Pal Volner, secrétaire d'Etat en charge de l'infrastructure au ministère du développement national, a déclaré que l'entreprise publique des chemins de fer hongrois MAV et la compagnie nationale de bus Volan seront détenus par une seule et même holding à la fin de l'année prochaine.

 

M. Volner n'a fait que confirmer ce que le premier ministre Viktor Orban avait déja annoncé dans son discours sur les réductions des dépenses publiques au Parlement lundi : les deux sociétés seront gérées par le même portefeuille. M. Volner a notifié que 10 milliards HUF sur 32 milliards HUF supplémentaires pour MAV cette année proviendraient d'obligations garanties par le gouvernement. Le reste sera alloué par l'Etat pour l'entretien des voies, a t-il précisé.

 

Selon l'agence de presse MTI, le PDG de MAV, Ferenc Szarvas, a déclaré qu'il espérait que la création de cette holding améliorera la situation de MAV. Du côté de la direction de Volan, Elemer Saslics pense qu'unifier les transports publics longue distance en province peut être une décision bénéfique quant à l'amélioration de l'efficacité du service auprès des usagers.

 

Quoi qu'il en soit, selon la logique de fonctionnement d'une holding, on peut s'attendre à une vague de licenciements dans les transports publics nationaux en Hongrie l'an prochain.

 

 

Réorganisation des transports publics en Hongrie : dès 2012, l'entreprise publique des chemins de fer hongrois MAV et la compagnie nationale de bus Volan seront détenus par une seule et même holding. Reduction des coûts... et réduction du personnel aussi. Rien n'est gratuit dans ce monde...

ANALYSE : Régions / SNCF, ou le point noir des retraites

30 Octobre 2010 , Rédigé par lunion.presse.fr Publié dans #ACTU

logo SNCF FRANCE - Décentralisation depuis  le 1er janvier 2002 oblige, la SNCF a signé des conventions avec les Régions qui ont hérité de compétences élargies en matière de transports et tout particulièrement de trains express régionaux (TER). Or s'il est plaisant de jouer au chef de gare avec de jolis train-trains quand on est président - souvent socialiste - d'une région de France, s'il est tout aussi gratifiant de jouer au Père Noël en supportant les revendications des camarades syndicalistes de la SNCF face au gouvernement, il est en revanche furieusement déplaisant d'avoir à payer...  pour le régime très spécial des retraites de cette bonne vieille SNCF.

 

Et c'est précisément ce que devraient faire nos Régions pour les cheminots affectés aux jolis TER, car les fameuses conventions SNCF/Régions couvrent la prise en charge par ces dernières de l'ensemble des coûts liés à l'exploitation des TER, trains et… cheminots. Or, la récente réforme du régime de retraite des lointains descendants de «La Bête humaine», entrée en vigueur courant 2008, impose à la SNCF de cotiser d'avantage, les intéressés travaillant plus longtemps ; les régimes spéciaux, dont celui de la SNCF, auront à s'aligner sur le même nombre d'annuités que les autres, du public et du privé, en 2016 sur la base de 41 annuités de cotisation.

 

Pour les Régions, qui constituent un genre d'Etat fédéral socialiste superposé à la République jacobine, la chose est insupportable. Par l'intermédiaire de leur congrès, ou plus précisément de l'Association des Régions de France, elles sonnent le tocsin, car selon Jacques Auxiette, président des Pays-de-Loire et expert en transports ferroviaires de l'ARF, cité par «La Lettre A», «le surcoût lié au nouveau régime de retraite des cheminots pourrait passer de 23,5 millions d'euros en 2008 à quelque 138 millions en 2012 pour l'ensemble des Régions». Ce qui, sur l'ensemble de la période, donnerait la bagatelle de 450 millions d'euros…

 

Comble de malheur, le gouvernement Fillon a été sensible - peut-être un peu trop - aux pressions de la gauche, des syndicats et des bonnes âmes progressistes, quand il s'est agi de réformer les régimes spéciaux. Moralité, les cheminots ont récupéré quelques avantages immédiats en échange de l'allongement progressif et différé de leur durée de cotisation ; en sus d'une retraite toujours calculée sur la base des six derniers mois de salaires, primes de fin d'année y compris, des augmentations de salaires sont automatiquement attribuées aux futur retraités.

 

Quant à ceux qui persistent à trimer au-delà de l'âge canonique de 55 ans (cinq de moins pour les conducteurs), en dépit des insistantes incitations au départ de la part des syndicats et de leur hiérarchie, ils bénéficient d'une rafale de majorations (ndr : on dit surcote, en jargon progressiste…), autant de gains qui se répercutent sur la retraite. Et comme le régime spécial des cheminots était déjà largement déficitaire…

 

 

Les régimes spéciaux ne font pas que des heureux, même à gauche. Ainsi, les Régions refusent de supporter les surcoûts des retraites des cheminots que leur facture la SNCF au titre des TER. Ils n'ont rien contre le chemin de fer mais préfèrent voir payer l'Etat, et donc le contribuable. Une histoire compliquée qui conduit bien au-delà d'une bisbille en matière de petits trains…

 

INSECURITE : Un contrôleur des CFF poussé sous un train

30 Octobre 2010 , Rédigé par TDG.ch Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - Dans la nuit de dimanche à lundi, un contrôleur CFF a frôlé la mort en gare de Morges, relate Le Matin.ch. Deux individus l'ont poussé sous le train d'un coup de pied dans le dos. «J'ai été projeté entre le quai et le rail, presque sous la voiture. Le convoi allait démarrer. Par réflexe, je me suis relevé d'un bond et j'ai pu remonter sur le quai!» témoigne-t-il. Le premier train du matin est connu pour transporter les fêtards qui rentre de Lausanne en direction de Genève.

 

Sentant que la situation était tendue dans les wagons de deuxième classe, le contrôleur s'était réfugié avec d'autres voyageurs en première classe, renonçant  au contrôle des titres de transport. C'est la procédure prônée par les CFF dans cette situation. C'est sur le quai, après avoir tourné la clé qui permet le départ du convoi, qu'il a été agressé par deux noctambules.

 

Une décision a été prise pour éviter ce genre d'accident à l'avenir. «Le train InterRegio de 4h20 disposera désormais tous les week-ends d'une présence systématique d'agents de sécurité», assure Frédéric Revaz, porte-parole des CFF, à nos confrères du Matin.ch.

 

Les CFF vont donner suite à cette affaire. «Nous ne tolérons aucune agression envers notre personnel. Une plainte a été déposée. En cas d'agression verbale ou physique, il y a délit d'office», déclare Frédéric Revaz. Les CFF veulent aussi «généraliser l'emploi de vidéosurveillance».

 

 

 Un contrôleur CFF a évité la mort de justesse. Un  noctambule l'a poussé sous le train prêt au départ... et la victime n'a dû sa survie qu'à un geste de réflexe. Un acte bête et méchant qui aurait pû conduire au meutre... et que les CFF n'entendent pas laisser passer : désormais tous les week-ends, les contrôleur bénéficieront d'une présence systématique d'agents de sécurité.

RETRAITES : Retour à la normale pour la SNCF

30 Octobre 2010 , Rédigé par Europe1.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Après plus de deux semaines de grève contre la réforme des retraites, les agents de la SNCF reprennent petit à petit le travail. La direction attend ainsi un retour progressif à la normale pour le week-end de la Toussaint sur tous les réseaux, aussi bien TGV que TER, Transilien ou Corail.  Le taux de grévistes, qui s'était élevé le premier jour de la grève, le 12 octobre, à 40 à 50%, a chuté vendredi à 2,6%.

 

La SNCF invite toutefois les voyageurs du week-end à vérifier leurs horaires de train. Des "perturbations ponctuelles" peuvent en effet encore intervenir, "du fait des opérations techniques nécessaires pour revenir à un trafic normal". Des perturbations sont également encore à attendre sur quelques lignes du Transilien et certaines liaisons TER dans les régions.

 

 

Le trafic ferroviaire en France, perturbé depuis plusieurs semaines par le mouvement social contre la réforme des retraites, reviendra à la normale au cours du week-end de la Toussaint, annonce la SNCF. Plus de deux semaines de conflit sans paye pour les grévistes, et que les syndicats n'hésitent pas à qualifier de "succès" (!) ; vu le résultat obtenu, et surtout ce qui a été perdu, elle est où, la victoire ? mais là, pas un mot.... "on recommencera, camarades... protester dans la rue, c'est mieux que dans l'isoloir."

RFF : hausse de 5% à 7% des péages

30 Octobre 2010 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

Logo-RFF.jpg FRANCE - Hubert du Mesnil, président de Réseau Ferré de France (RFF), a confirmé ce samedi sur France Info une hausse moyenne de 5% à 7% des tarifs de redevance pour les lignes de TGV. Il a également précisé que les lignes TGV les plus rentables seraient celles qui se verraient appliquer la hausse de péage la plus importante.

 

"Il n’est pas anormal qu’on augmente plus les péages sur les lignes les plus rentables car c’est ce qui nous permet de ne pas les augmenter sur les lignes les moins rentables, a-t-il expliqué. Et nous tenons absolument à ce que ces lignes puissent continuer parce que le déploiement du réseau est très utile…"

 

Ce péage, qui représente actuellement 20 à 25% du prix du billet, coûtera à la SNCF en 2010 3,16 milliards d'euros, dont près de 50% pour la seule circulation des TGV. C'est près de 10% de son chiffre d'affaires, qui devrait atteindre 30 milliards d'euros cette année.

 

ligne-lgv.jpg

 

Hubert qui rigole.... et Guillaume qui va faire la tronche : les péages en France vont connaitre une hausse moyenne de 5% à 7% des tarifs de redevance pour les lignes de TGV. Et plus la ligne sera rentable, plus la hausse sera importante. Le train plus compétitif que l'avion ? c'est vrai aujourd'hui... mais pour encore combien de temps ? 

ETUDE : La lecture, l'occupation favorite des passagers à la SNCB

29 Octobre 2010 , Rédigé par rtlinfo.be Publié dans #SOCIETE

logo sncb BELGIQUE - En Belgique, la lecture est l'occupation favorite des passagers de trains. Environ 79% des passagers ont lu un livre ces derniers mois, selon une enquête de Stichting Lezen et de la SNCB menée auprès de 659 passagers sur leurs habitudes de lecture.

 

La plupart des passagers (63,2%) lisent des journaux et des magazines. Les livres arrivent en seconde position (44,1%). Les autres occupations des passagers sont parler, regarder autour de soi et/ou ne rien faire. Ecouter de la musique arrive en cinquième position. Les comportements des passagers varient en fonction du sexe. Ainsi, les hommes travaillent plus que les femmes (21,1% contre 13,8%) dans les wagons. Les hommes dorment aussi plus que les femmes (23,5% contre 17,1%).

 

Enfin, les femmes parlent beaucoup plus que les hommes dans les trains (43% contre 28,9%).

 

 

Je lis, je me cultive.... 79% des passagers ont lu un livre ces derniers mois à la SNCB. C'est du moins ce qui ressort d'une enquête de Stichting Lezen sur les petites manies de nos voisins belges... et on les comprend : tout, décidément, est prétexte à bouquiner !

POLEMIQUE : Échec du fichage ethnique à la SNCF

29 Octobre 2010 , Rédigé par Lepoint.fr Publié dans #ACTU

logo SNCF FRANCE - La SNCF se serait bien passée de cette affaire embarrassante. En plein conflit sur la réforme des retraites, la direction régionale de la SNCF en Paca a dû faire face à une fronde syndicale d'un tout autre genre. En cause ? Une fiche de signalement distribuée aux agents de Marseille afin qu'ils fassent remonter à la police ferroviaire des informations sur les auteurs d'agressions dans les trains, notamment sur leurs origines.

 

Intitulé "Restons acteurs de la sûreté", le document, diffusé depuis une semaine par la compagnie nationale et publié par le quotidien régional La Marseillaise, présente un modèle de fiche de signalement "déjà utilisé entre le Service interdépartemental de sécurisation des transports en commun (SISTC) et la Régie des transports de Marseille". Dans le détail, la fiche prévoit de préciser le sexe, la taille, la couleur de cheveux, la tenue vestimentaire et le "type" de l'individu. Sous la rubrique "Type", il est notamment possible d'indiquer si le ou les agresseurs sont "européens", "africains", "nord-africains", "asiatiques", "latino-américains", "gitans" ou originaires des "pays de l'Est".

 

"C'est une honte. La méthode est purement subjective : comment ne pas faire d'amalgame entre un Antillais et un Africain ?" dénonce le secrétaire Sud-Rail de Marseille, Joël Nodin, dont le syndicat s'est fendu mercredi d'un communiqué dénué de toute ambiguïté. Extraits : "La mission de service public des cheminots consiste d'abord à assurer la sécurité de circulation et celle des usagers et non de concourir à des actes de stigmatisation des individus en fonction de leur type." Et de demander à "tous les cheminots" de "refuser de participer à ce genre de descriptions qui servent de paravent à la mise en oeuvre de la politique antisociale du gouvernement". Moins virulent mais tout aussi scandalisé par la démarche, Daniel Tourlan, responsable régional CGT des cheminots en Paca, estime pour sa part : "Si la lutte contre la fraude et les agressions est légitime, le procédé est antirépublicain, à la limite de la déontologie."

 

La SNCF, qui souhaite apaiser les esprits, parle d'une "méprise". "Ce n'est en aucun cas un fichier ethnique, avance d'emblée un chargé de communication de la direction régionale. Notre souci était de recueillir le plus d'éléments afin d'interpeller le ou les agresseurs le plus rapidement possible. C'est un outil d'urgence. Une fois le signalement indiqué aux policiers, la fiche aurait atterri à la poubelle. Tout ceci est une fâcheuse erreur d'interprétation." Devant le tollé général, l'entreprise publique a toutefois décidé de retirer le document mercredi soir, en expliquant qu'à sa connaissance, aucune fiche n'avait été "remplie" et que si c'était le cas, elle serait "détruite".

 

 

"Je m'excuse de m'être fait agresser... mais comme mes potes de CGT cheminots ne veulent pas que je remplisse des fiches pour décrire mon agresseur, je ne pourrais même pas vous dire qui a fait le coup..." Effectivement, voici un discours très cohérent ! C'est bien de dénoncer les agressions contre les agents ; c'est encore mieux de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Mais allez expliquer ça à un syndicaliste...