Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TRAVAUX : Coupure sur le Clermont-Paris ce week-end

31 Octobre 2010 , Rédigé par Lamontagne.fr Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Les voyageurs du train Clemont-Paris perdent une heure ce week-end de Toussaint. La ligne a été réquisitionnée entre Vichy et Moulins pour grands travaux. La SNCF n'avait pas le choix, avance-t-elle. Il lui fallait interrompre la circulation ferroviaire entre Clermont et Paris dans la traversée de l'Allier. Pour laisser la voie libre à quatre ouvrages d'art. Dont la mise en place permettra de supprimer trois passages à niveau du côté de Varennes-sur-Allier. La période du week-end a été choisie « pour ne pas pénaliser « ceux qui travaillent et le fret, qui circule la semaine ». La Toussaint a été retenue pour bénéficier du lundi férié.

 

Résultat, les vacanciers en sont quittes pour prendre leur mal en patience. Jusqu'à lundi à 2 heures, ils mettront une heure de plus et prendront le car de Vichy à Moulins (cela vaut pour les deux sens évidemment). Ces travaux sont spectaculaires. Il s'agit de mettre à flot deux ponts-rails pour que les voitures passent sous les voies ferrées, et un pont-route qui, lui, enjambe les rails. Ces équipements plaident pour une sécurité renforcée par rapport aux passages à niveau existants. Lesquels ne seront supprimés qu'à l'été 2011, entre juin et septembre, car il reste à raccorder la voirie aux ouvrages d'art. Un passage souterrain pour les piétons en gare de Varennes-sur-Allier s'ajoutera à l'ensemble.

 

Derrière la suppression des passages à niveau, il y a aussi l'intérêt de gagner du temps. L'enjeu de ce gros chantier est de poursuivre la modernisation. Avec le renforcement de la voie, prévue en 2012, les trains rouleront à 200 km\heure contre 160 actuellement. Sur douze kilomètres supplémentaires, entre Varennes et Saint-Germain-des-Fossés

 

Le gain en soit ne sera pas énorme, « une minute en temps réel », estime Réseau Ferré de France, le maître d'ouvrage. Mais il sera en revanche précieux, tout comme le confort apporté au voyageur, pour coller au plus près de l'offre commerciale. Le fameux « à moins de 3 heures » de Paris que la SNCF a encore du mal à tenir sans retard tant la marge de manoeuvre est étroite aujourd'hui.

Commenter cet article