Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

Articles avec #emplois tag

EMPLOIS : Voyages-sncf.com recrute 60 profils IT

7 Septembre 2011 , Rédigé par lemondeinformatique.fr Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - Le site Voyages-sncf.com recherche une soixantaine d'ingénieurs d'ici 2012 pour sa filiale Technologies. Les profils recherchés seront basés à Paris, Lille et Nantes. Il s'agit d'ingénieurs d'études et développement, de spécialistes du datamining, de chefs de projets techniques (décisionnel, web, mobilité) et également de consultants fonctionnels. Les postes à pourvoir sont ouverts aux jeunes diplômés et aux expérimentés.

 

Voyages-sncf.com Technologies intervient non seulement comme DSI de Voyages-Sncf.com, avec pour mission la maintenance et le développement du site internet et des applications mobiles, mais aussi comme fournisseur de solutions technologiques pour d'autres acteurs du monde ferroviaire.

 

La plate-forme, qui compte 400 collaborateurs revendique une moyenne de 11 millions de visiteurs uniques par mois et 2,8 milliards de volume d'affaires en 2010.

 

La filiale technologique du site Voyages-sncf.com ouvre une soixantaine de postes à des ingénieurs d'études et développement, à des experts de la mobilité, à des consultants fonctionnels ainsi qu'à des chefs de projets techniques. Vous avez le niveau ? alors à vos CV !

EMPLOIS : La SNCF organise une soirée de recrutement le 30 mai à Paris

22 Mai 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - En 2011, la SNCF souhaite recruter 1 000 salariés expérimentés, cadres et non cadres, sur un total de 9 000 postes à pourvoir dans l’ensemble du groupe. Pour ce faire l'entreprise organise un événement le lundi 30 mai à Paris.

L’objectif est de rencontrer 500 candidats ayant au moins 7 ans d’expérience avec des compétences transférables vers les métiers SNCF, notamment dans les domaines de la circulation ferroviaire, de la conduite des trains, de la maintenance des trains et de l’infrastructure ferroviaire, des services, de la sûreté ferroviaire.

Pour participer à cette rencontre, les candidats doivent postuler sur le site dédié : http://www.sncf-experience-avenir.fr. Les équipes de recrutement contacteront ensuite le candidat pour vérifier si ses compétences correspondent au profil des postes à pourvoir.

 

À saisir dès maintenant : 1000 postes d’électricien de maintenance, 700 postes d’ingénieur et cadre, 500 postes de conducteur de train, 400 postes d’aiguilleur, 400 postes d’agent commercial en gare, 200 postes d’agent de sûreté, 100 postes de contrôleur.

 

Opération recrutement de la SNCF, ruée de candidats en gare du ...

 

La SNCF souhaite recruter 1 000 salariés expérimentés en 2011 et organise donc une soirée spéciale de recrutement le lundi 30 mai à Paris pour rencontrer 500 candidats potentiels. A vos CV...

EMPLOI : Filiale fret ferroviaire d’Eurotunnel, Europorte recrute dans toute la France

15 Mai 2011 , Rédigé par Leprogres.fr Publié dans #EMPLOIS

logo europorte FRANCE - Alors que le fret ferroviaire est en crise en France, Europorte, filiale de fret ferroviaire d’Eurotunnel s’enorgueillit de se développer et d’avoir apporté 98 millions d’euros de chiffre d’affaires à Eurotunnel en 2010. Elle ne représente cependant que 4 % des parts de marché mais affiche de belles ambitions de croissance. La jeune société a racheté en décembre 2009 les activités françaises de Veolia Cargo, la SNCF devenant propriétaire des activités étrangères de cette même société.

 

Pour accompagner son développement, Europorte recrute actuellement une centaine de salariés en France : conducteurs, agents au sol. Une dizaine de ces recrutements concerne la région lyonnaise où 125 personnes travaillent déjà pour Europorte ou Socorail, sa filiale chargée de la manutention ferroviaire. Europorte précise qu’elle offre des formations rémunérées au Smic à des titulaires d’un bac +2 ou d’un BEP.

 

Europorte qui était déjà en charge du réseau de voies ferrées du port de Dunkerque (250 km) depuis décembre 2010 a gagné en janvier 2011 l’appel d’offres lancé par le port de Nantes-Saint Nazaire. Dans les semaines qui viennent, elle exploitera ses 42 km de voies ferrées. Plus localement, la société ferroviaire privée exploite des liaisons entre Lyon et Marseille, Lyon et Lerouville (Lorraine), Lyon et Le Boulou, près de Perpignan.

 

Recrutement de conducteurs et agents au sol /DR

 

Europorte, la petite boite qui monte....La jeune société représente aujourd’hui 4 % du marché national et recrute du personnel ! Intéressé(e) ? alors adressez vos candidatures  sur le site recrutement@europorte.com

EMPLOI : La SNCF et ses filiales ont 8.000 postes à pourvoir d'ici fin 2011

24 Avril 2011 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - Le groupe SNCF propose 8.000 postes à pourvoir d'ici la fin de l'année, dont la moitié dans la maison mère (transport ferroviaire de voyageurs) et l'autre dans ses filiales privées, dédiées notamment de transport urbain, interurbain et de marchandises, a annoncé mercredi la direction. "Nous renouons avec une politique de recrutement plus ambitieuse qu'auparavant et avons encore, sur un total de 9.000 embauches prévues en 2011, encore 8. 000 postes à pourvoir", a indiqué le directeur des ressources humaines François Nogué, évoquant "un véritable défi à relever".

 

La moitié de ces embauches (soit 4.500 postes) doit se faire au sein de l'établissement public SNCF, qui assure le transport ferroviaire de voyageurs (TGV, TER, Transilien, etc.).Ces postes concernent des métiers techniques (maintenance des voies, des trains), des métiers liés à la circulation (conducteurs, aiguilleurs, etc.) et du commercial. Plus de la moitié de ces offres au sein de la maison-mère doivent répondre à des besoins en Ile-de-France, "où le marché est très concurrentiel", a souligné François Nogué.

 

Les effectifs de la maison-mère ne cessent néanmoins de baisser depuis plusieurs années et avoisinent actuellement les 155.000 postes. En 2011, le solde des départs et des embauches sera encore négatif avec plus de 1.800 suppressions de postes, selon le budget 2011, mais les filiales privées de la SNCF ne cessent elles de grossir comme notamment Keolis (transport urbain et interurbain) et Geodis (transport ferroviaire et routier de marchandises, logistique), de sorte que le groupe SNCF emploie désormais plus de 235.000 personnes.

 

Keolis doit embaucher 3.500 personnes, dont 90% de conducteurs de bus et tramways, en région parisienne, mais aussi en Rhône-Alpes, à Bordeaux et Lille. Geodis pour sa part vise 1.000 embauches, dont 400 chauffeurs routiers et 400 opérateurs de logistique.

 

Tout candidat potentiel peut aller sur le site www.sncf.com (rubrique: "rejoignez-nous") pour examiner les profils recherchés et les parcours possibles.

 

A vos CV ! Le groupe SNCF a 8.000 postes à pourvoir d'ici la fin de l'année, dont la moitié dans la maison mère (transport ferroviaire de voyageurs) et l'autre moitié dans ses filiales privées, notamment de transport urbain, interurbain et de marchandises... vous y trouverez bien votre bonheur !

EMPLOI : Le Train pour l’emploi et l’égalité des chances sur les rails ce 15 mars 2011

14 Mars 2011 , Rédigé par ouestfrance-emploi.com Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - Pour la 4 ème année consécutive et du 15 mars au 1er avril 2011, la SNCF est partenaire du train pour l’emploi et l’égalité des chances. À Paris et dans nos régions, un dispositif exceptionnel est déployé avec pour seul objectif : l’emploi !

 

Le top départ de cette opération sera donné le 15 mars à Paris en Gare du Nord, première étape d’un grand tour de France de trois semaines : 11 villes accueilleront successivement le train pour l’emploi et l’égalité des chances. À son bord : des spécialistes du recrutement, des conférences thématiques, des informations et des solutions concrètes… mais surtout de nombreuses offres d’emplois et de contrats d’alternance.

 

La SNCF proposera plus de 1000 postes en CDI et 200 contrats en alternance sur une quarantaine de métiers. Elle recherche ainsi des candidats diplômés de BEP à Bac+5, dans les secteurs technique (conducteur, maintenance du matériel et des installations ferroviaires, ingénieur, etc.) ou commercial (agent commercial à bord des trains, en gare ou en boutique). Et parce que SNCF s’engage pour un accès équitable à l’emploi, tous ses métiers sont ouverts à tous les profils.

 

Soutenus par l’Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances (ACSE), SNCF et ses partenaires souhaitent affirmer les valeurs de l’égalité des chances. Le Train sera accessible librement et gratuitement de 9h00 à 18h00 (à Rennes, le train ouvrira ses portes à 10h30). Un dispositif est mis en place sur chaque étape pour l’accueil des candidats à mobilité réduite. Les candidats peuvent préalablement s’inscrire pour un entretien à bord sur le site internet de l’opération : www.train-emploi.fr.

 

Le train pour l’emploi et l’égalité des chances fera escale à  Paris Nord le 15 mars, Paris Est le 16 mars, Paris Austerlitz le 17 mars, Orléans le 21 mars, Lille le 22 mars, Clermont Ferrand le 23 mars, Marseille Saint Charles le 24 mars, Reims le 25 mars, Rennes le 28 mars, Bordeaux Saint-Jean le 29 mars, Toulouse le 30 mars, Lyon Perrache le 31 mars et Metz le 1er avril.

 

 

Du 15 mars au 1er avril 2011, montez à bord du train pour l’emploi et l’égalité des chances : Pour la 4 ème année consécutive, la SNCF est partenaire du train pour l’emploi et l’égalité des chances et déploiera un dispositif exceptionnel pour l’emploi. Alors à vos CV ? prêts... partez !

EMPLOI : Europorte recrute des conducteurs de trains grandes lignes

5 Mars 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #EMPLOIS

logo europorte FRANCE - Dans le cadre de son développement en France, la société Europorte, filiale de Groupe Eurotunnel SA, recherche 12 conducteurs polyvalents de trains grandes lignes en contrat à durée illimitée.

 

Au terme d'une formation en alternance et rémunérée et d'une durée de 7 mois, vous aurez alors la responsabilité de conduire des trains de marchandises sur le réseau ferré national, dans le respect des consignes de sécurité et de la réglementation.

 

Les candidats idéaux doivent posséder une formation initiale de niveau bac à bac+2 en mécanique, électricité, électrotechnique… être consciencieux, réactif et aimer travailler en toute autonomie. Dans le cadre de leur mission, ils travailleront en roulement et régulièrement de nuit.

 
Les déplacements et repos hors résidence sont fréquents. Ces 12 postes sont à pourvoir dans les agences Europorte France Est, Bourgogne-Champagne, Rhône Alpes, Sud Est et Sud Ouest. Cette 18ème cession de formation , de 12 personnes, est prévue pour début mai 2011.

  

 

Envie de conduire des trains, mais pas pour la SNCF ? que cela ne tienne, il n'y plus que l'entreprise nationale pour faire de votre passion votre métier : Europorte, une filiale de Groupe Eurotunnel SA recherche des conducteurs de train, 12, pas moins ! intéressé(e) ? alors n'hésitez plus : postulez ! renseignements auprès de Magali.Maurin@europorte.com

EMPLOI : La SNCF recrute, pour tous ses métiers

5 Mars 2011 , Rédigé par pole-emploi.fr Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - Le groupe SNCF, composé de la maison mère SNCF et de dizaines de sociétés filiales, est présent dans 120 pays. Ses cinq branches – grande vitesse, transport de proximité, gares, infrastructures ferroviaires, transport de marchandises/logistique – ont réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 30 milliards d’euros. Le groupe SNCF emploie 240 000 personnes dans le monde, dont 206 000 en France. SNCF, acteur engagé de la mobilité propre, ne cesse de déployer de nouvelles offres au service de la collectivité, des voyageurs et des industriels.

 

 

Les parcours professionnels, solidement ancrés dans les 150 métiers de l’entreprise, sont l’objet d’une attention particulière de la part des responsables RH autant que des managers, responsabilisés sur le développement des compétences de leurs collaborateurs, avec lesquels ils doivent partager au moins une fois par an un rendez-vous professionnel approfondi.

Entreprise socialement responsable, la SNCF est engagée dans la valorisation de toutes les facettes de la diversité. Elle est ainsi active auprès des filières de formation techniques pour promouvoir ces métiers auprès des jeunes filles, et la moitié des cadres qu’elle recrute sont des femmes. De même, elle est engagée dans une politique d’embauche donnant toute leur chance aux personnes expérimentées, et s’est dotée d’un « plan seniors » complet pour valoriser les carrières jusqu’à la fin du parcours professionnel de ses salariés. La SNCF organise aussi régulièrement des rendez-vous de recrutement dans les quartiers populaires et zones urbaines sensibles. Enfin, elle consacre chaque année 13 millions d’euros à sa politique en faveur des travailleurs handicapés, qui sont déjà 5 600 au sein de ses équipes.

 

Employeur majeur en France, la SNCF doit recruter pour sa maison-mère plus de 4 500 personnes en 2011, sur une grande variété de métiers et de profils, répartis sur tout le territoire national. Les procédures de recrutement, rodées de longue date, sont exigeantes : il s’agit de s’assurer avec rigueur et objectivité, et évidemment sans aucune forme de discrimination, de la compétence des candidats et de leur motivation.

 

Sur ses métiers techniques (conduite des trains, de trams-trains, maintenance des trains et du réseau ferré, entretien de la signalisation électrique et de sécurité, aiguilleurs, ingénieurs, chefs de travaux…) comme sur ses métiers commerciaux (commerciaux en gare ou en boutique, agents d’escale en gare, agents à bord des trains…), la SNCF recrute des hommes, des femmes, des jeunes comme des salariés dotés d’une solide expérience, des bacheliers et des diplômés de l’enseignement supérieur. Tous ses métiers sont ouverts aux personnes en situation de handicap. Elle propose également chaque année 3 000 contrats de formation en alternance, pour préparer des diplômes reconnus par l’Etat allant du bac pro à bac + 5.

La SNCF recrute actuellement dans les domaines suivants :

- circulation ferroviaire
       
- Agent de la circulation ferroviaire (H/F)


- conduite
        - Conducteur de trains (H/F)
        - Conducteur de tram-train (H/F)

- ingénierie

         - Ingénieur d’études Ouvrage d'Art / Génie électrique (H/F)
         - Chef de projet Génie Civil / Génie électrique (H/F)

- maintenance
         - Opérateur de Maintenance du Matériel roulant (H/F)
         - Agent de maintenance et de travaux sur le réseau ferré (spécialités électrique, électrotechnique, électronique, génie civil, automatismes, mécanique, télécoms…) (H/F)
         - Assistant d'ingénieur en génie civil / génie électrique (H/F)
         - Responsable méthodes (H/F)
         - Responsable pôle Ingénierie (H/F)
         - Directeur de travaux et maintenance en Génie civil / Génie électrique (H/F)
         - Manager travaux et  maintenance en Génie civil /  Génie électrique (H/F)

-service
         - Commercial à bord des trains (H/F)
         - Commercial en gare (H/F)
         - Agent d’escale et de service en gare (H/F)

-sûreté
          - Agent de Sûreté ferroviaire (H/F)

 

casquette-sncf.jpg

Intéressé(e) par un emploi à la SNCF ? ça tombe bien, la vielle dame recrute : Retrouvez des présentations des métiers et toutes les offres d’emploi sur le site www.sncf.com ; Pour déposer votre candidature, sur la page d’accueil du site, cliquez sur le bouton « Rejoignez-nous », créez votre compte candidat, puis postulez aux offres qui vous correspondent. Gogogo !

RECRUTEMENT : La SNCB veut engager 1.300 personnes

25 Février 2011 , Rédigé par 7sur7.be Publié dans #EMPLOIS

logo sncb BELGIQUE - Le Groupe SNCB veut engager 1.300 personnes cette année, soit autant que l'an dernier, a-t-il annoncé mercredi alors qu'il lance une campagne de communication sur cette opération de recrutement. La SNCB entend, avec ces engagements, mieux faire face aux départs en retraite. D'ici 2020, 20.000 membres du personnel accéderont en effet à la pension.

 

Outre des fonctions opérationnelles (accompagnateurs et conducteurs de trains), le groupe recherche aussi activement des techniciens et des ingénieurs. Quelque 180 personnes étaient déjà engagées fin janvier.

EMPLOI : Cherche femmes désespérément aux CFF

8 Février 2011 , Rédigé par Lenouvelliste.ch Publié dans #EMPLOIS

logo-sbb.gif SUISSE - Rappelez-vous Jean Gabin dans «La bête humaine» et mettez ce souvenir au musée. Il est fini le temps où seul un homme pouvait incarner un pilote de locomotive.

 

L'électronique a remplacé le charbon et la profession s'est ouverte aux femmes. Encore timidement il est vrai, si bien que les CFF ont décidé de se donner les moyens de recruter davantage de femmes en proposant une formation à temps partiel. «Ce n'est pas un apprentissage de second choix, souligne Stephanie Kriesel, porte-parole de «login», l'organisme auquel les CFF confient la formation de leur personnel. Il durera simplement un an et demi au lieu d'un an». Les cours débuteront en août. Dans un premier temps, ils auront lieu seulement à Zurich. Les Romandes devront patienter.

 

Cette formation à temps partiel s'adresse aux détenteurs d'un CFC ou d'une maturité. Elle peut aussi être suivie par les hommes, mais ce sont les femmes qui sont le public cible principal. Pour les CFF, il ne s'agit pas seulement de mettre en pratique une politique d'égalité mais d'élargir leur champ de recrutement. Les besoins sont énormes. «En raison des départs à la retraite et de l'élargissement de l'offre ferroviaire, nous aurons besoin de 1000 mécaniciens supplémentaires au cours des dix prochaines années», indique le porte-parole des CFF, Jean-Philippe Schmidt.

 

Pour Peter Moor, du Syndicat du personnel des transports (SEV), les CFF ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes s'ils sont confrontés à de tels besoins. «Entre 1995 et 2005, ils n'ont presque pas formé de nouveaux mécaniciens en raison d'une politique de réduction des engagements. Ils ont attendu trop longtemps pour redresser la barre». Le syndicaliste applaudit cependant cette ouverture aux femmes. «La possibilité d'une formation à temps partiel est une bonne idée. Pour nous, l'important est que le niveau des exigences ne soit pas réduit». Il ne partage pas les craintes du syndicat concurrent, le Syndicat des mécaniciens de locomotives et aspirants (VSLF). Ce dernier redoute une flexibilisation des horaires au détriment du personnel en place.

 

Depuis que les CFF ont confié la formation à login, il y a une demi-douzaine d'années, diverses expériences ont été tentées en matière de recrutement. En 2006, login avait imaginé un modèle comparable à celui des pilotes d'avion formés dans des écoles privées. Les personnes aspirant à conduire une locomotive étaient invitées à payer elles-mêmes leur formation, soit un investissement de l'ordre de 50 000 francs. Un montant faramineux pour un métier dont le salaire de départ est d'environ 5500 francs suisses par mois, d'autant qu'il n'y avait pas de garantie d'emploi à la clé. L'expérience a rapidement tourné court.

 

«Pendant la période de recrutement, nous avons reçu un mandat de formation des CFF, raconte Stephanie Kriesel. Tous les candidats de la classe libre ont alors transféré leur candidature sur cette offre de cours. En définitive, aucun d'eux n'a eu à payer quoi que ce soit. Ils ont au contraire été rémunérés par les CFF pendant leur formation».  A la même époque, les CFF ont aussi testé une formation à temps partiel pour des étudiants, afin de soulager les mécaniciens circulant sur le RER zurichois. «Nous avions engagé 10 étudiants dont 4 travaillent encore pour nous parallèlement à leurs études», indique Jean-Philippe Schmidt.

 

Là aussi, l'expérience n'a pas été reconduite. «Ce n'était pas une solution durable», souligne le syndicaliste Peter Moor. «A l'époque, nous avions combattu ce projet car il était évident que les étudiants changeraient de métier après avoir obtenu leur diplôme. La situation est différente avec les femmes. Tant mieux si le temps partiel leur permet d'entrer plus facilement dans la profession».

 

 

Les CFF doivent former 1000 mécaniciens supplémentaires en dix ans. Pour séduire les femmes, ils proposent une formation à temps partiel... mouais, pourquoi pas ?

CHANTIER : La LGV Tours-Bordeaux embauche 1.300 Picto-Charentais

5 Janvier 2011 , Rédigé par charentelibre.fr Publié dans #EMPLOIS

Logo-RFF.jpg FRANCE - "Le chantier du siècle recrute: au moins 1.300 emplois à pourvoir en Poitou-Charentes.» Tel pourrait être l'intitulé de la petite annonce rédigée par les partenaires de la future ligne à grande vitesse (LGV) Tours-Bordeaux.

 

Hier, à la préfecture de Poitiers, devant les «forces vives» de la région, l'état, le conseil régional, Pôle Emploi et la direction de Coséa - le groupement de constructeurs chargé de piloter les travaux - ont pris un engagement que leurs interlocuteurs sauront leur rappeler à l'heure du bilan: tout faire pour que le projet à 7 milliards d'euros donne la plus importante bouffée d'oxygène possible à l'emploi local. «L'impact de ce chantier, c'est 4.500 emplois dont environ 1.300 doivent être occupés par des demandeurs d'emploi de Poitou-Charentes, martèle Bernard Tomasini, le préfet de région. On ne doit pas manquer cette opportunité exceptionnelle et se démener pour que le constructeur n'ait pas besoin d'aller chercher des bras ailleurs.» Les partenaires dressent une liste non exhaustive des postes sur le marché: conducteurs de grues ou d'engins, coffreurs, manoeuvres mais aussi agents administratifs ou agents de sécurité. Des cadres? «Une trentaine a déjà été recrutée», précise Bernard Tomasini.

 

L'autre engagement fort formulé hier par les partenaires de la LGV, c'est de tout faire pour que les personnes recrutées ne soient pas obligées de retourner pointer au chômage après 2017, l'année où le train s'élancera sur la nouvelle voie. «Nous proposons des "contrats à durée de chantier", mais l'ambition est bien de conserver les employés», reconnaît Erik Leleu, le directeur des ressources humaines de Coséa, sans s'engager sur le nombre de CDI qui pourraient être signés à terme. «Il est encore un peu tôt pour le dire.» Mais à l'attention des candidats à l'embauche définitive, le groupement d'entrepreneurs glisse une précision de taille: ils ont intérêt à être mobiles. Quand la ligne Tours-Bordeaux sera achevée, il faudra, de toute évidence, accepter de poser son sac à dos ailleurs.

 

Avant de penser à l'après-LGV, encore faut-il réussir à dénicher maintenant les compétences idoines. Pour y parvenir, chacun son rôle: la direction régionale de Pôle Emploi met en place une cellule spécialement dédiée au chantier. Le conseil régional se charge de la formation des candidats. Ils sont condamnés à aller vite: la plus grosse partie du recrutement local est prévue en 2012, en deux vagues.«Nous mettons en place une équipe par département concerné c'est-à-dire la Charente, la Vienne et la Charente-Maritime», détaille Dominique Morin, directeur régional de Pôle Emploi, attaché à ce que son organisme soit le «guichet unique» du chantier LGV. «Mais qui dit guichet unique, ne dit pas que nous comptons travailler seul. Pôle Emploi n'a pas de monopole sur cette opération, la mobilisation de tous les réseaux est la bienvenue.»

 

Le défi auquel est aujourd'hui confrontée la région dépasse cependant le seul recrutement de 1.300 Picto-Charentais. Les entreprises locales prêtes à intervenir sur ce chantier ont aussi intérêt à ne pas manquer le train. «On souhaite que 20% des marchés leur soient confiés», insiste Bernard Tomasini. Et pour être compétitives, ont insisté hier les partenaires, elles doivent s'organiser, notamment en se rassemblant en «groupements d'employeurs». «Dans ce domaine, les chambres consulaires de Charente ont pris une longueur d'avance sur la Vienne et la Charente-Maritime», a reconnu hier le préfet de région.

 

À côté des emplois directs générés par le chantier, il reste enfin à ajouter les emplois indirects, c'est-à-dire les activités qui, parce qu'elles sont situées aux abords du tracé de la future ligne, vont en profiter: les restaurants, les hôtels... Il y a quelques mois, l'ancien secrétaire d'état aux transports et toujours président du conseil général de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, avait estimé que la LGV ce serait, tout compris, 6.000 emplois de Tours à Bordeaux. «Je n'ai pas d'éléments objectifs pour confirmer ce chiffre mais je ne serai pas étonné qu'au final on soit proche de cette estimation», a glissé hier Bernard Tomasini.

 

 

Le chantier de la future ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux créera 4.500 emplois dont 1.300 dans la région. Les partenaires du projet s'y sont engagés hier. Pôle Emploi recevra les candidatures. A la recherche d'un emploi ?! alors,vite, à vos CV...