Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SCANDALE : Le gouvernement songerait à une taxe de 5 % sur les billets TGV

30 Novembre 2007 , Rédigé par Le Figaro.fr Publié dans #REPORTAGE

logo-sncf.jpg FRANCE - C’est le sujet qui fâche à la SNCF : Selon un rapport de l’Inspection générale des finances dont Le Figaro s’est procuré une copie, le gouvernement réfléchierait à de nouvelles pistes pour financer les lignes ferroviaires déficitaires après 2010. Le rapport, intitulé «La tarification de l’infrastructure ferroviaire» et commandé en mai, propose la création d’une taxe «d’environ 5% sur le prix des billets TGV».

Le document rappelle que la SNCF est aujourd’hui en situation de monopole sur le transport de voyageurs. Elle peut assurer un équilibre entre ses activités profitables et ses activités déficitaires. La branche Voyageurs France Europe, qui comprend notamment le TGV, a ainsi réalisé 686 millions d’euros de résultat courant en 2006. Cela compense les pertes du transport public (– 39 millions de résultat courant en 2006), et des infrastructures (– 84 millions). À partir de 2010 cependant, année de l’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs, ces compensations ne seront plus possibles. Pour y remédier, le rapport préconise la mise en place d’un fonds indépendant « de péréquation des activités ferroviaires » qui financerait les activités déficitaires de la SNCF. Avec un tel système, malgré l’ouverture à la concurrence, il sera possible de maintenir le service sur des lignes non rentables, notamment sur les Corail Intercités.

Cette perspective irrite déjà la direction de la SNCF. «À chaque fois que l’on réfléchit à la construction d’une nouvelle ligne à grande vitesse, pour la financer on évoque un surcoût qui viendrait s’ajouter au prix du billet TGV, explique Mireille Faugère, responsable des grandes lignes à la SNCF. On ne peut pas évoquer le pouvoir d’achat des Français, le développement durable et en même temps proposer une telle mesure. » 

La SNCF se dit prête à «participer à des séances de travail avec le gouvernement», mais elle craint l’affaiblissement de ses grandes lignes. «Un prélèvement de 5% pour soutenir les lignes déficitaires pourrait renchérir de manière significative le prix du billet TGV, avertit Mireille Faugère. Il ne faut pas fragiliser cette activité qui va être ouverte à la concurrence internationale en 2010.» Le rapport répond déjà à ces arguments en rappelant que «les transports de voyageurs bénéficient d’un taux réduit de TVA de 5,5% en France, au contraire de l’Allemagne». 

Un bras de fer est en perspective donc entre la SNCF et l’État. Pour l’heure, le rapport reconnaît que la mise en place d’une telle taxe «soulèvera de nombreuses difficultés» et exigera «une forte concertation puis un texte législatif ».

corail-1e-2e.jpg

Après une taxe sur le poisson pour financer la hausse des coûts du pétrole, voici la taxe à la SNCF pour financer les lignes déficitaires et l’entretien du réseau : Triste destin économique que celui de la France qui flirte avec la faillite... Le train à grande vitesse pourrait donc perdre des clients à cause de cette taxe... et l'atmosphère gagner sérieusement en taux de C02 !

Commenter cet article

Foxy80 01/12/2007 11:41

Travailler plus pour gagner plus.... et au final payer plus de taxes. Super ! C'était bien la peine de nous vanter la baisse des impots avant les élections présidentielles pour en arriver là.Plutôt que de toujours pénaliser les mêmes, n'aurait il pas été plus intelligent de taxer les profits réaliser par la SNCF pour qu'elle finance elle même la réfection de son réseau ? car à preuve du contraire, la SNCF a une vocation de service public, et non pas de profits, non ???