Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

H1N1 : Protéger d'abord le personnel en contact avec le public

29 Août 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - Dans le groupe de distribution Auchan, tout semble prêt. Trois millions de masques FFP2 ont été commandés. «De quoi protéger 100 % du personnel présent en temps de pandémie (avec un taux d'absentéisme de 30 %) pendant 35  à 40 jours», précise Pierre Frisch, coordonnateur de gestion de crise du groupe. Auchan n'a, en revanche, pas investi dans des masques chirurgicaux, les employés grippés ou suspects de l'être n'étant pas censés venir travailler. «De toute façon, les masques de protection sont aussi antiprojection, alors que l'inverse n'est pas vrai», relève Pierre Frisch. Les employés d'Auchan ont aussi reçu par e-mail toutes les informations pratiques nécessaires au maniement correct de ces accessoires. Mais ici comme ailleurs, l'inquiétude est surtout de savoir si leur port sera effectif, vu la pénibilité du travail avec un masque en permanence sur le visage.

La Fédération nationale des transports routiers, qui s'était inquiétée mardi 25 août des retards de livraison de sa commande de 250 000 masques FFP2, admet volontiers que ce n'est pas pour des raisons médicales qu'elle a commandé la Rolls des masques : «Ce sont nos clients, et d'abord dans la grande distribution, qui nous imposent, pour des raisons réglementaires internes, de nous plier à leurs stratégies de sécurité sanitaire pour leurs employés.» Traduction : les contrats des transporteurs seraient annulés en cas de non-respect de ceux-ci.

La SNCF s'est dotée de 8 millions de masques FFP2, destinés à la protection des «agents en contact fréquent avec un public dense», c'est-à-dire les agents présents dans les gares, et de 10 millions de masques chirurgicaux pour l'ensemble du personnel. Air France ne souhaite pas répondre spécifiquement sur le nombre ou le type de masques utilisés : «Nous avons suffisamment de masques, nous sommes prêts. Si elles le souhaitent, aux autorités de tutelle de la compagnie de dire si elles sont sereines, rassurées, de l'état de préparation de la compagnie nationale !»

Air France a deux types d'employés, des rampants et des navigants, au contact du public. La compagnie doit être capable de gérer en vol une grippe déclarée, mais aussi de protéger son personnel à bord et en escale. Des kits individuels navigants contiennent un masque chirurgical. Des masques FFP2 seront mis à disposition en cas de force majeure (panne de navette de transport à l'aéroport).

Le groupe d'assurance Axa, qui emploie 22 000 personnes en France, a passé commande de 4 millions de masques, chirurgicaux et FFP2, pour faire face à la pandémie. Comme dans d'autres sociétés, les masques FFP2 sont destinés à protéger les employés en contact avec le public. Mais le groupe Axa a aussi prévu de les distribuer à l'ensemble de son personnel pour une utilisation pendant les transports professionnels. Des masques chirurgicaux sont par ailleurs prévus pour les employés non malades mais dont l'entourage présenterait des symptômes grippaux.

Dans les PME, l'absence de «M. Grippe» rend plus aléatoire la préparation d'un plan pandémie. Éric Renard, PDG d'une petite entreprise de fabrication de savons (25 personnes), ne s'était guère préoccupé de prévoir un stock de masques pour sa société jusqu'à ce que deux personnes de sa famille déclarent la grippe. Depuis, renseignements pris auprès de médecins, il a décidé de passer commande de masques FFP2 pour équiper ses employés, mais sans grande conviction.

Chez 3M santé, leader mondial des masques FFP2, avec plusieurs centaines de millions de masques fournis chaque année, il y a de l'amertume : «Nous avons participé à tous les appels d'offres du gouvernement français. Mais à ce jour, 3M ne fait pas partie des fournisseurs retenus. Nous avons compris que la raison majeure en est l'absence d'unités de production 3M (huit usines dans le monde) sur le territoire national.» Au ministère de la Santé, on réfute l'argument : «Ce serait une clause scélérate» et ce ne serait pas la raison pour laquelle 3M a été écarté…

Son concurrent direct, la firme française Sperian produit dans trois usines presque un million de masques par jour, soit quelques secondes par masque, et environ 150 millions de masques par an. Sperian a déjà bénéficié d'un contrat d'État courant de 2006 à 2009 pour la grippe aviaire, de 230 millions de masques avec, en 2010, un contrat supplémentaire de 25 millions d'euros. Sperian a une usine à Plaintel dans les Côtes-d'Armor !




Paré pour organiser la psychose : D'importants lots de masques FFP2 ont été commandés par les grandes entreprises, notamment dans les transports et la grande distribution. Tiens pour le coup, voilà qui risque de donner lieu à des situations pour le moins cocasse ! imaginez la scène avec le contrôleur :

- Bonjour (Mufgnugnu)-dames, contrôles des (Mufgnugnu)billets, s'il vous plait !
- des quoi ?!??
- des (Mufgnugnu)billets !
- hein ?
- des (Mufgnugnu)billets ! vous n'avez pas vos (Mufgnugnu)billets ?! Vous (Mufgnugnu) fraudez !
- ...

Commenter cet article