Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

CADENCEMENT : Compiègne refuse d’être à une heure de Paris

11 Novembre 2011 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #ACTU

Logo-RFF.jpg logo SNCF FRANCE - Les nouveaux horaires de trains de la SNCF, qui entreront en vigueur à partir du 11 décembre, continuent de susciter le mécontentement des usagers mais aussi des élus. Après Noyon, Creil et Chantilly, c’est au tour des élus de l’Agglomération de la région de Compiègne (ARC) de monter au créneau. Hier, ils ont adopté une motion pour dénoncer ces nouveaux horaires de trains liés à la mise en place du cadencement, censé permettre à Réseau ferré de France.

 

« Nous étions une ville à quarante minutes de Paris et nous allons devenir une ville à une heure de Paris », déplore Liliane Vezier, élue à Compiègne. Si la gare de Compiègne va bénéficier de plus de trains en direction de Paris, la plupart mettront en effet plus de temps pour rallier la capitale puisque les trains directs vont s’amenuiser. « Il y aura davantage d’arrêts à Creil, donc les usagers devront partir de chez eux plus tôt, afin de prendre les trains précédents. Ils perdront une heure par jour », s’indigne Renza Fresch, maire (PS) de Venette et elle-même usagère régulière de la ligne Compiègne-Paris.

 

« A l’évidence, il y aura une augmentation quantitative du service en gare de Compiègne mais aussi une dégradation qualitative. Montrons que nous ne sommes pas dupes du peu de concertation avec les usagers de la part de la SNCF », ajoute Philippe Marini, sénateur-maire (UMP) de Compiègne. La motion a été adoptée à l’unanimité moins une abstention. Quant à Bernard Hellal, maire de Margny-lès-Compiègne et cadre à la SNCF, il n’a pas pris part au vote, pour éviter tout conflit d’intérêts. « Compiègne est bien mieux lotie que d’autres plus petites gares. Les usagers de Noyon, Longueil ou Ribécourt seront plus touchés par les nouveaux horaires que ceux de Compiègne, qui n’auront pas de train en moins », estime néanmoins l’élu.

 

La motion votée par ses collègues risque de toute façon d’être un coup d’épée dans l’eau. La SNCF n’a en effet plus l’intention de changer quoi que ce soit. « L’impression des nouveaux horaires vient de commencer. Le cadencement est désormais figé. A Compiègne, les horaires vont un peu bouleverser les habitudes, j’en conviens. Mais l’offre pour les usagers est suffisante et des Intercités continuent de rallier Compiègne à Paris en quarante minutes. Entre 7h46 et 8h5, il y aura trois trains au départ de Compiègne et en direction de Paris. Un direct, un semi-direct qui s’arrêtera à Creil et Pont-Sainte-Maxence et un omnibus qui desservira toutes les gares », rappelle Thierry Alvoët, directeur de la communication de la SNCF-Picardie.

 

Ce dernier conteste également le manque de concertation évoqué par les élus de l’ARC. « En Picardie, contrairement à d’autres régions, nous avons fait le choix de dévoiler notre nouvelle grille dès le mois de juin afin d’informer les usagers. Un comité de ligne auquel l’ARC était invitée a d’ailleurs eu lieu le 12 juillet à Compiègne afin de faire remonter les demandes des usagers », précise Thierry Alvoët.

 

Inutile, donc, pour les Compiégnois et tous les autres mécontents du département d’espérer le moindre changement sur les grilles horaires. Ils devront maintenant attendre la fin de l’année prochaine pour envisager une refonte du cadencement.

 

 

Avec le cadencement, les Compiégnois vont parfois mettre jusqu’à vingt minutes de plus pour rallier Paris. Les élus grondent, mais la SNCF maintient sa position... Le cadencement, une autre façon de vous faire aimer le train...

Commenter cet article