Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SOCIAL : Chute spectaculaire des départs en retraite à la SNCF

29 Mai 2010 , Rédigé par Lesechos.fr Publié dans #ACTU

logo-sncf.jpg FRANCE - La réforme des régimes spéciaux de retraite, entrée en vigueur en 2008, a des effets beaucoup plus importants que prévu à la SNCF. Les mesures mises en place pour que les cheminots travaillent plus longtemps jouent déjà à plein, si l'on en croit un premier bilan réalisé par le ministère du Budget. « La fin des mises à la retraite d'office a entraîné un important mouvement de recul des départs, observe un rapport budgétaire publié cette semaine. Ainsi, seuls 40 % des agents en situation de pouvoir partir à la retraite en 2009 sont effectivement partis » : 4.800, contre une prévision de 7.700 (- 37 %). Encore cette estimation date-t-elle de l'automne dernier. « Entre ce moment et la fin de l'année, la tendance au recul des départs s'est encore amplifiée. »

 

Cette petite révolution pour le groupe public se solde par des économies pour l'Etat, qui subventionne tous les ans la caisse de retraite de la SNCF, un régime particulièrement déséquilibré (il compte presque deux fois plus de pensionnés que de cotisants). Elles restent très limitées toutefois : 31 millions d'euros, sur une subvention totale de 3 milliards.

 

Pour la SNCF, en revanche, la réforme est coûteuse puisque les agents les plus âgés, et donc les mieux rémunérés, restent en poste. Dans la fonction publique d'Etat, c'est la réforme de 2003 qui produit ses effets. Au fur et à mesure que la durée de cotisation s'allonge - un trimestre par an jusqu'en 2012, comme dans le privé -, les fonctionnaires sont contraints de partir plus tard. Ils sont également nombreux, 28 %, à prolonger leur activité au-delà de ce qui est nécessaire. Résultat, on a recensé 68.000 départs l'an dernier, contre 81.000 en 2007 et 2008. L'âge moyen du départ a reculé de 4 mois l'an dernier, pour atteindre 59,7 ans chez les civils. Le report n'était que de 2 mois par an en 2006, 2007 et 2008. « Cette accélération s'explique aussi par la crise, affirme Anne Baltazar (FO). Certains fonctionnaires ont retardé leur départ parce que l'emploi de leur conjoint était menacé dans le secteur privé. »

 

L'accélération est notable pour les agents classés en catégorie active, comme les policiers, les douaniers ou les contrôleurs aériens, qui peuvent partir dès 50 ou 55 ans. Ils ont retardé leur départ de 3 mois en moyenne en 2009, contre 1,5 mois les années précédentes. « Depuis 2004, la part des agents de catégorie active radiés après 55 ans a augmenté de 17 points (passant de 31 % à 48 %) », note le rapport. Ces départs plus tardifs ont permis une économie de 250 millions d'euros.

 

 

Chute spectaculaire des départs en retraite à la SNCF : Seuls 40 % des cheminots qui pouvaient prendre leur retraite l'an dernier sont effectivement partis. C'est le résultat des incitations au prolongement d'activité mises en place en 2008... Et pourtant : lors de l'annonce de la régime spéciaux, l'affaire avait fortement mobilisé les cheminots. Un brin râleurs les employés de la SNCF ? pensez vous...

Commenter cet article