Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

SONDAGE : Les employés des CFF ont moins confiance en leurs dirigeants

28 Novembre 2010 , Rédigé par Romandie.com Publié dans #FLASH INFO

logo-sbb.gif SUISSE - Les employés des CFF se méfient de leurs dirigeants. Selon une enquête de l'ex-régie fédérale, la confiance du personnel dans la direction du groupe a reculé d'environ 16% en quatre ans. L'entreprise s'en inquiète et veut améliorer la situation de ses collaborateurs.

 

La confiance du personnel dans la direction du groupe se montait à 43 points sur 100 en 2010, contre 51 en 2006, écrivent les CFF jeudi dans un communiqué. Sa satisfaction a légèrement diminué. Elle a passé de 60 points il y a quatre ans à 58 cette année, a précisé un porte-parole interrogé par l'ATS. De même, avec 72 points, l'engagement et la fidélité des employés accusent une tendance à la baisse, selon les CFF.

 

La direction du groupe a pris connaissance "avec regret et souci" de la détérioration des résultats de l'enquête de satisfaction du personnel. "En 2010, nous avons créé de la transparence dans de nombreux domaines et c'est douloureux", selon le directeur général Andreas Meyer, cité dans le communiqué. Le groupe entend élaborer des mesures d'amélioration.

 

Le syndicat du personnel (SEV) s'inquiète lui aussi de ces résultats. Une culture malsaine de réorganisation permanente règne aux CFF, écrit-il dans un communiqué. Le personnel se sent incompris lorsqu'il parle de surcharge de travail. Les CFF doivent montrer leur reconnaissance envers leurs employés et freiner les réorganisations, demande le SEV. L'enquête de satisfaction du personnel s'est déroulée entre la mi-septembre et la mi-octobre 2010 auprès d'environ 25'000 employés. Environ 57% d'entre eux y ont répondu.

 

 

Douche froide : Selon une enquête de l'ex-régie fédérale, les employés des CFF se méfient de leurs dirigeants. La confiance du personnel dans la direction du groupe a reculé d'environ 16% en quatre ans. L'entreprise s'en inquiète et veut améliorer la situation de ses collaborateurs... Il serait temps.

Commenter cet article