Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

FRET FERROVIAIRE : Fret SNCF continue de perdre du terrain sur les opérateurs privés

21 Janvier 2009 , Rédigé par wk-transport-logistique.fr Publié dans #CHIFFRES

 FRANCE - Dans un contexte de ralentissement économique, les sept opérateurs privés de fret ferroviaire entrés sur le marché à la faveur de l'ouverture du fret à la concurrence en 2006, continuent de grignoter des parts de marché à Fret SNCF, dont les pertes représentent 350 millions d'euros en 2008. Fin novembre 2008, Euro Cargo Rail (filiale de Deutsche Bahn) et Veolia, ses deux principaux concurrents, s'arrogeaient à eux deux environ 8% du marché, contre 7,5 % un mois avant. Sur un an, leur progression est nette puisque fin 2007, ces deux opérateurs ne pesaient que 4,8%.

Les opérateurs privés seraient-ils plus souples pour s'adapter rapidement à la baisse d'activité commerciale et à celle du fret ?
Les nouveaux venus du fret ferroviaire affichent en effet de belles performances, alors que du côté de la SNCF, "on a senti un premier ralentissement fort en mai, un deuxième très fort en octobre", assurait récemment Pierre Blayau, le patron de la branche transports et logistique de la SNCF.

Nouveau symptôme du ralentissement économique, moins de trains de marchandises circulent sur le réseau, assure Réseau ferré de France (RFF) : "En novembre, nous avons connu une vraie rupture", explique Hervé de Tréglodé, directeur général adjoint de RFF. Le nombre de trains par la longueur parcourue par ces trains (trains-kilomètre) a chuté de 16% en novembre 2008 par rapport à octobre, à 7,73 millions.
La tendance devrait se confirmer pour décembre 2008, mais les chiffres ne sont pas publiés.

 


Dégringolade : Le fret ferroviaire s'essouffle, avec 16% de trains de marchandises en moins fin 2008. Et Fret SNCF semble souffrir plus que ses concurrents privés qui continuent à grignoter des parts de marché. Arf... Dur dur, le fret ferroviaire à la SNCF...

EXERCICE : Collision simulée entre un TGV et un TER en gare de La Roche-sur-Yon

21 Janvier 2009 , Rédigé par ouest-france.fr / Eric Publié dans #FLASH INFO

 FRANCE - Un TGV et un TER sont entrés en collision, ce matin, vers 10 h 45, en gare de La Roche-sur-Yon. Les deux trains transportaient 127 personnes. Bilan de cette catastrophe ferroviaire: un mort (une personne tombée sur la voie au moment de l’accident) et trois blessés dont le conducteur du TGV.

Le plan ORSEC et son dispositif opérationnel ACCIFER (accident de chemin de fer) ont aussitôt été déclenchés... sauf qu'il s’agissait en fait d’un exercice de sécurité en coordination avec les services opérationnels dont les objectifs étaient de tester le fonctionnement de la chaîne d’alerte, ainsi que les nouvelles procédures d’intervention liées au réseau électrique sur le domaine ferroviaire.

L'exercice s'est bien déroulé... on attend désormais les retour d'expérience pour décortiquer le déroulement de la simulation et les actions entreprises par les services de secours...

ACTU : Régime diesel pour tenter de garder la ligne Bayonne - Saint-Jean-Pied-de-Port

21 Janvier 2009 , Rédigé par sudouest.com Publié dans #ACTU

  FRANCE - La rame unique quitte Bayonne-Saint-Esprit. 15 tunnels plus loin, ponctués d'autant de coups de sirène, la voilà rendue en gare de Garazi, nom basque de Saint-Jean-Pied-de-Port. Kilométrage : 52,1. Nombre quotidien de rotations : huit. Durée du trajet : une heure et quart. Le voyageur prend le temps de compter les moutons à tête noire, sans s'endormir pour autant. Le paysage est de toute beauté. La voie longe, de bout en bout, une Nive montagnarde. Le petit train à crémaillère de la Rhune a de la concurrence. L'été, la Bayonne-Saint-Jean-Pied-de-Port (inaugurée en 1898) fait le bonheur des touristes. Le reste du temps, elle est devenue le pire cauchemar de ceux qui sont censés l'entretenir.

La voie unique électrifiée se trouve dans un état pitoyable. Les traverses ont 60 ans de moyenne d'âge, les ponts plus d'un siècle et le rail, dit de type double champignon et qui équipe toute la région, est dépassé. Un audit de RFF (Réseau ferré de France) a mis en avant des problèmes plus ou moins graves sur le RVB (rail, voie, ballast), les ponts et les petits ouvrages pour les écoulements des eaux.

Mais le pire est concentré sur ces fils conducteurs d'un peu plus d'un centimètre d'épaisseur. Les caténaires Midi, en arche, sont tellement vieilles que les agents SNCF n'arrivent plus à les régler. L'usure des pieds fait craindre leur chute. La ligne Bayonne-Saint-Jean-Pied de-Port (Bayonne, Villefranque, Ustaritz, Jatxou, Larressore, Cambo, Itxassou, Louhossoa, Pont-Noblia-Bidarray, Ossès-Saint-Martin-d'Arrossa et Saint-Jean-Pied-de-Port.) cumule, en surmultiplié, tous les maux. La facture prévisionnelle pour la régénération de la ligne flirte avec les 100 millions d'euros. Si tout était refait à neuf, il faudrait en aligner 100 de plus.

Faute de budget immédiat, le train régional, qui n'a d'express que le nom, a vu sa vitesse ralentie de 70 à 50 km/h, le 25 avril 2006. Pis, il y a quelques semaines, les tractions Diesel ont fait leur réapparition, faute de caténaires en état - l'une est d'ailleurs tombée sur un train en juin, sans faire de blessés. La SNCF a décidé d'arrêter l'exploitation électrique en décembre dernier. Pas question pour elle d'installer des caténaires neuves, dont le prix approche les 10 millions d'euros au kilomètre.

Pour parer au plus pressé, la Région a donc récupéré dans le Périgord des motrices Diesel qui ont évité que le trafic soit interrompu. Question écologie, c'est moins terrible, d'autant que les pompes de ravitaillement en gazole sont à Pau et pas à Bayonne. Le bon discours qui veut que le train évite l'émission de CO2 dans l'air n'est pas de mise dans ce cadre bucolique.

« Jamais l'État, RFF ou la SNCF n'ont envisagé d'investir pour sauver ces petites dessertes régionales. C'est pourquoi, dans le contrat de projet État-Région Aquitaine 2007-2013, on trouve à la ligne "régénération" 146 millions d'euros. Même si les voies ne sont pas de notre compétence, nous avons décidé de mettre l'argent nécessaire pour éviter que ces lignes soient fermées avant 2020. Bien avant pour certaines d'entre elles », explique Daniel Province, responsable infrastructures et transports au Conseil régional.

Avec de tels crédits, on est loin du compte. Le Conseil régional a sollicité une petite rallonge de l'État dans le cadre de son plan de relance. « Midi-Pyrénées a obtenu des fonds qui lui ont permis de mettre en place un plan rail. Et il faut bien reconnaître que leur travail de régénération et de maintenance de voies est plus à la hauteur que le nôtre », admet Daniel Province. En revanche, le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques ne s'est pas trop fait prier pour mettre la main à la poche.

Mais qu'y a-t-il là-haut, à Garazi, pour susciter autant d'attention de la part des élus locaux ? « Nous souhaitons simplement le maintien du service public en milieu rural. Saint-Jean-Pied-de-Port, c'est aussi deux lycées avec 500 élèves et 35 000 pèlerins de Saint-Jacques qui transitent ici, dont 10 000 viennent par le train. Et puis, sur les 1 400 Saint-Jeannais, il y en a quelques-uns qui travaillent à Bayonne. Alors je reste optimiste, même si les gens de la côte veulent arrêter les frais à Cambo. Je n'accepterais pas qu'on nous oublie », affirme le maire de la commune, Alphonse Idiart.

Effectivement, la première tranche de travaux de maintenance prévue cette année ne concerne que le tronçon de 15 kilomètres Bayonne-Ustaritz-Cambo. Ils sont prévus sur un jour le 23 février et du 16 mars au 17 avril. Alphonse Idiart ne désespère pas de les voir arriver jusqu'à chez lui. En attendant, il doit se contenter d'une gare réhabilitée. Les toits ont été refaits fin 2008 et l'intérieur, la signalétique et les quais sont prévus pour ce premier trimestre. C'est acté. Et ce serait pour le moins un comble que la SNCF et RFF modernisent une gare qui n'accueillerait plus de trains.



La ligne Bayonne - Saint-Jean-Pied-de-Port est la ligne TER la plus mal en point de la région. Et elle n'est pas la seule ! il suffit de cliquer ici pour consulter la liste complète des lignes d'Aquitaine et du Poitou-Charentes concernées par des travaux de ralentissement des trains. Du coup, la réhabiliter coûterait une fortune... alors retour à la motrice Diesel. Un grand pas en avant pour l'environnement...

PERIMEE : La carte Orange, c'est fini!

20 Janvier 2009 , Rédigé par lejdd.fr Publié dans #ACTU

  FRANCE - Gardez votre dernière carte Orange, elle va devenir collector: ça y est, le coupon papier, né en 1975, est obsolète. A partir de mardi, les 2,4 millions d'abonnés mensuels du métro et du Transilien ne pourront renouveler leur abonnement pour février que sur Navigo. En un an et demi, le passage du coupon magnétique au microprocesseur s'est accéléré (près de 100.000 demandes par mois), grâce à une campagne d'information offensive. Une mesure contraignante a surtout bien fonctionné: le nombre de guichets vendant des cartes Orange s'est réduit comme peau de chagrin, obligeant les passagers à opter pour Navigo ou, sinon, à se déplacer et chercher, parfois frénétiquement, une station délivrant encore les billets papier.

Résultat: 93% des abonnés mensuels à Transilien sont déjà passés au Navigo. A la RATP, au 15 janvier, ce chiffre se montait à 96%. Il reste 31.000 irréductibles, qui attendent le dernier moment pour faire le saut technologique. "Pour nous, c'est le dernier épisode, on ne veut surtout pas le rater, explique Michèle Germain, responsable de la mission télébilletique de la RATP. La carte Orange, c'est 34 ans de notre histoire." Du coup, les agences délivrant les passes Navigo immédiatement seront ouvertes les deux week-ends prochains. Le 2 janvier, des passagers ont en effet trouvé des "clubs RATP" n'en ayant plus en stock; d'autres ont dû longuement faire la queue. Des difficultés "très locales", selon la régie qui "n'en a pas entendu parler".

Les critiques de la Cnil ont en revanche fait du bruit. Il y a dix jours, la Commission nationale de l'informatique et des libertés a rendu publics les résultats d'un testing auprès de vingt stations de métro: les enquêteurs voulaient vérifier comment le public est informé aux guichets de l'existence du passe anonyme, le Navigo Découverte. Cette carte à puce ne permet pas de suivre nominativement les déplacements individuels, ce qui est techniquement possible avec le Navigo classique. Selon la Cnil, "les conditions d'information et d'obtention de [ce passe] sont particulièrement médiocres, voire dissuasives". Ce que corrobore la délégation Ile-de-France de la Fnaut, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports: "De par les retours que nous avons, il est clair que la RATP ne fait pas la promotion de cette carte."

Selon la régie, les guichets ont depuis été fournis en Découverte et des consignes transmises aux agents. En tout cas, le nombre de nouvelles cartes Découverte a doublé, passant de 20.000 par mois à 40.000 en décembre. 400.000 voyageurs ont opté pour cette solution. Bien peu, certes, par rapport aux 4 millions d'usagers d'une carte Navigo (mensuelle, annuelle, jeunes...). "Le grand public accepte assez bien que l'on garde des traces de son passage, explique Jacques Henno, auteur de Tous fichés, mais souvent les gens n'ont pas vraiment conscience des risques: il peut toujours y avoir un jour la tentation d'utiliser une technologie à des fins de surveillance totale."



La carte Orange devient collector: à partir de mardi, les 2,4 millions d'abonnés mensuels du métro et du Transilien ne pourront renouveler leur abonnement pour février que sur Navigo. A ce jour, 93% des abonnés mensuels à Transilien sont déjà passés au Navigo. A la RATP, au 15 janvier, ce chiffre se montait à 96%. Il reste 31.000 irréductibles.

TRAFIC : Un train défectueux perturbe le trafic en Belgique

20 Janvier 2009 , Rédigé par Rtlinfo.be Publié dans #FLASH INFO

 BELGIQUE - Aux alentours de 7h45, un train en provenance du Limbourg et en direction de Bruxelles a rencontré un problème de traction lors de son entrée en gare de Schaerbeek. L'incident a causé près d'1h30 de retard. "Derrière le train défectueux attendaient encore trois autres convois. Le premier a pris un retard de 40 minutes, le second de 60 minutes et le dernier 110 minutes.

Schaerbeek est en effet un carrefour important", indique le porte-parole. L'incident a de lourdes conséquences sur le trafic ferroviaire. De nombreux retards ont été signalés en cours de matinée et, dans l'après-midi, les trains reliant Louvain à Bruxelles auront 20 à 30 minutes de retard dans les deux sens.

Le trafic ferroviaire en direction de Gand devrait également être perturbé.



En panne : Le trafic ferroviaire était perturbé ce matin en raison d'un problème technique survenu lors de l'entrée en gare d'un train à Schaerbeek, indique Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel. Les perturbations devraient se prolonger jusque dans l'après-midi...*

ILE DE FRANCE : La SNCF et la RATP feront mieux d'ici à 2014

20 Janvier 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #ACTU

  FRANCE - Les voyageurs d'Ile-de-France devront être patients. Guillaume Pepy, le président de la SNCF, et Pierre Mongin, celui de la RATP, ont été auditionnés lundi par la Région Ile-de-France, mécontente de ses transports. Il y a de quoi. En 2008, seulement 88 % des trains de banlieue de la SNCF sont arrivés à l'heure. Ces chiffres ne prennent pas en compte les grèves à répétition mais intègrent les nombreux incidents dont l'entreprise n'est pas directement responsable : 2 suicides par jour en Ile-de-France, 20 signaux d'alarme tirés abusivement et 17 actes de malveillance. La vétusté du réseau est aussi à l'origine de nombreux retards.

À la RATP, ce n'est guère plus brillant avec une ligne 13 saturée. Les autres devraient l'être dans moins de dix ans. En 2008, 98,7 % des clients de la Régie ont eu un métro en moins de trois minutes en heure de pointe. «Le problème chez nous n'est pas la régularité mais les conditions du trajet et le temps de parcours », indique Pierre Mongin.

Dans de telles conditions, Jean-Paul Huchon, président du conseil régional, aurait aimé annoncer du neuf et du concret. Guillaume Pepy et Pierre Mongin n'ont pu que rappeler les projets de longue haleine déjà dans les cartons. Lundi, il n'avait pas la moindre mesure d'urgence à annoncer. «Il faut privilégier les projets, déjà prêts, qui peuvent avoir des résultats d'ici quatre à cinq ans, explique Guillaume Pepy. Mon mandat est de mettre le paquet pour les transports en Ile-de-France.»

Après un automne calamiteux pour la régularité des trains, une grève d'un mois à Saint-Lazare, ponctuée par une fermeture de la gare mardi dernier, l'exaspération des voyageurs est à son comble. Lundi, Dominique Bussereau, secrétaire d'État aux Transports, a lancé l'idée «d'un geste de solidarité des clients» en cas d'agression. Ce serait «peut-être mieux que des gestes d'absence de transport qui finalement pénalisent tout le monde», a-t-il dit. Il a aussi suggéré à Guillaume Pepy d'augmenter le rôle des comités d'hygiène et de sécurité (CHSCT) dans ce type d'incident.

Ces récents événements, instrumentalisés par SUD-rail, n'ont fait que rappeler une situation qui n'est pas nouvelle. La SNCF et la RATP paient le prix fort de plusieurs décennies de sous-investissement dans les transports en Ile-de-France alors que le nombre de voyageurs est en croissance constante. En 2008, la RATP a transporté chaque jour 300 000 personnes de plus qu'en 2007. Sur le Transilien, le nombre de voyageurs a augmenté de 4 % l'an dernier et de 27 % en sept ans. En 2008, l'Ile-de-France s'est engagée à investir 17 milliards d'euros en dix ans, mais elle demande à l'État de participer à hauteur de 4 à 6 milliards. C'est le prix à payer pour que les transports d'Ile-de-France soient au niveau.




La SNCF et la RATP feront mieux d'ici à 2014 ? peut-être... Les deux entreprises ont lancé des réformes de long terme. En attendant, elles n'ont aucune mesure immédiate pour améliorer les transports publics en Ile-de-France.... mouais... Sud-Rail doit bien se marrer.

RECRUTEMENT : Devenez conducteur de train à la SNCF !

20 Janvier 2009 , Rédigé par Leparisien.fr Publié dans #EMPLOIS

 FRANCE - Conduire un train... Si vous êtes titulaire d’un diplôme allant de BEP à bac + 2, cela pourrait peut-être devenir une réalité, pour un peu que vous rendiez le mercredi 28 janvier, entre 13 heures et 20 heures, au siège de la SNCF, 34, rue du Commandant-Mouchotte 75014 Paris. Ce jour-là, la Direction de la traction de la SNCF organise une opération de recrutement selon un schéma de type job dating, déjà utilisé en 2008.

En fonction de votre diplôme, vous aurez l’opportunité de passer un entretien qui, s’il est satisfaisant pour les deux parties, vous permettra d’intégrer rapidement le processus de recrutement. Ce processus prévoit ensuite d’autres entretiens et des tests, dont la réussite mènera à une intégration dans l’entreprise. La formation aux métiers de la conduite débutera dès mars 2009.

Deux opérations similaires, mais consacrées à d’autres métiers, suivront : le 4 février à Lyon Part-Dieu pour les recrutements régionaux, et le 11 février à Paris gare de Lyon pour les métiers de la maintenance du matériel. La SNCF a envisagé d’effectuer 8 000 recrutements cette année.



Conduire un train ? fascinant ! mais pour d'autres.... cela reste tout simplement très intéressant. Reste ques les régimes spéciaux viennent de prendre fin. Si donc la conduite vous motive toujours, préparez vos CV !

REOUVERTURE : Le tunnel sous la Manche rouvrira totalement le 10 février 2009

20 Janvier 2009 , Rédigé par Lefigaro.fr Publié dans #FLASH INFO

 EUROTUNNEL - Le tunnel sous la Manche sera entièrement rouvert à la circulation "dans la nuit du 9 au 10 février", après trois mois et demi de travaux consécutifs à un incendie, a annoncé aujourd'hui Eurotunnel.

Eurostar, le train à grande vitesse qui relie la Grande-Bretagne à la France et la Belgique, a annoncé "le retour à la normale de ses services à partir du lundi 23 février", dans un communiqué publié séparément. Les temps de parcours des Eurostar reviendront alors à la normale: 2 heures 15 entre Paris et Londres et 1 heure 51 entre Bruxelles et Londres. Les fréquences habituelles seront aussi "rétablies", avec jusqu'à 19 trains par jour entre Paris et Londres et 10 trains entre Bruxelles et Londres.

Eurotunnel précise de son côté que les réservations pour les navettes passagers (transportant les voitures et leurs passagers) "prenant en compte cette pleine capacité retrouvée sont d'ores et déjà accessibles" et que le nombre de départs de navettes de camions pourra être porté à six par heure dans chaque sens à partir du 10 février.

Un incendie s'était déclaré sur une navette de camions le 11 septembre, paralysant le trafic pendant environ trente heures. Depuis le sinistre, la circulation des Eurostar, des trains de marchandises et des navettes de tourisme, est perturbée.



Réouverture totale à Eurotunnel du tunnel sud le 10 février prochain à 00:30 ; tout d'abord avec 4 départs par heures dans la nuit... puis à 6 départs par heure dans la journée. En voiture Simone...

LA VIDEO DE LA SEMAINE : Le Venise - Simplon Orient Express... en Slovaquie

18 Janvier 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #VIDEOS

 Direction la Slovaquie cette semaine... pour y découvrir (ou redécouvrir) un train d'exception : je veux parler du Venise-Simplon Orient express, avec ses voitures CIWL à la couleur bleu-roi si caractéristique !

Bon, un regret : la vidéo ne présente pas l'intérieur des wagons, mais offre toutefois un bon panel de vues extérieures de la rame : A droite, à gauche, devant, dérrière, la rame est vue et revues sous toutes ses coutûres ! de quoi faire plaisir aux fans de ce train mytique... et d'attirer l'attention des autres passionnés ! Pour moi personnellement, le mal est fait : voilà que ma rame au 1/87e se remet à tourner sur mon réseau... En ira t'il de même pour vous ?    ;-)

Allez, bonne vidéo... et à la demaine prochaine !

Eric

TELE : France 5 diffuse "La france TGV" sur son antenne

18 Janvier 2009 , Rédigé par Eric Publié dans #SOCIETE

 FRANCE - France 5 (encore !) a proposé ce dimanche 18 janvier 2009 à 15 heures 37 le documentaire de Xavier Deleu "La France TGV". Un documentaire télé à voir et qui valait le coup d'oeil !

Depuis sa première mise en service en 1981, le TGV a en effet transporté plus d'un milliard et demi de voyageurs. Rapide, sûr, moderne et plus écologique que la voiture ou l'avion, le "train à grande vitesse" a profondément modifié le paysage sociologique français. Plus qu'un moyen de transport, le TGV est devenu un phénomène de société. En " rétrécissant" le pays, il a révolutionné notre mode de vie : avec lui est apparue la figure du nomade moderne.

Qu'on les appelle les "turbocadres" ou les "navetteurs", ils ont fait du train leur outil de travail. Le TGV fait le lien entre les familles désunies. Aux vacances, beaucoup d'enfants aux parents divorcés font la navette entre un parent à Paris et l'autre en province.

Le TGV permet également aux couples éloignés géographiquement de tenir malgré la distance. Désormais, la carte de France n'est plus celle des antiques livres de géographie. La grande vitesse rapproche les métropoles régionales les unes des autres, le TGV aménage le territoire. Certaines villes profitent de l'effet TGV comme Reims, autrefois située à une heure et demie de la capitale, aujourd'hui à quarante-cinq minutes de la gare de l'Est et trente minutes de Roissy.

Mais le rétrécissement des distances ne s'est pas fait uniformément et certaines villes se sentent "sacrifiées", rayées de la carte SNCF. A quoi ressemblera le voyage du futur ? La SNCF, qui perdra le monopole du transport de voyageurs en 2010, essaie de faire "voyager autrement" l'usager...

Vous avez manqué la première diffusion de ce reportage for intéressant ? pas grave : il y a un répêchage  ! l'émission sera rediffusée le Mardi 20 janvier 2009 à 16 heures 26. A vos magnéstocopes et DVD e salon ! il n'y aura pas de 2e rappel...



France 5, la chaine publique qui parle de la SNCF en général... et des TGV en particulier. Ne manquez pas l'excellent reportage "La france TGV" rediffusé mardi prochain ! ça vaut le coup d'oeil...