Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

LGV : 10.000 emplois promis par Eiffage autour du chantier pour le TGV Le Mans-Rennes

31 Juillet 2011 , Rédigé par Eric Publié dans #FLASH INFO

Logo-RFF.jpg FRANCE - La phase préparatoire terminée, la construction de la Ligne à Grande Vitesse Le Mans-Rennes va pouvoir démarrer. Marc Legrand, président de Eiffage Rail Express, qui a obtenu le marché de la construction, était présent, jeudi, au Conseil régional, à Rennes, pour évoquer les emplois qui seront créés grâce à ce chantier.

 

Des ingénieurs, des coffreurs, des maçons, des conducteurs d'engin, des électriciens mais aussi des géomètres et des comptables, sont une partie des corps de métier nécessaires à la réalisation de la Ligne à Grande Vitesse (LGV). Selon Marc Legrand, environ 1.500 personnes vont travailler directement sur le chantier.

 

Les recrutements débuteront dès le début de l'année prochaine, afin de permettre de former les équipes. Les travaux, eux, ne devraient pas démarrer avant l'été prochain. «Pendant un an, vous ne verrez rien, a expliqué Marc Legrand. C'est une phase d'étude».

 

Ces travaux préparatoires seront suivis, en 2013 et2014, du terrassement et des ouvrages d'art. En 2015, la superstructure sera mise en place, puis la pose des voies et la mise en électricité. Pour toutes ces tâches, le recrutement et la formation se feront localement. Une petite partie des travaux sera confiée à des sous-traitants locaux.  «On ne dépassera pas les 30 % de sous-traitance, explique le directeur. Car c'est à nous qu'on a confié les travaux, pas à quelqu'un d'autre». La direction du projet sera ancrée à Rennes et comptera environ 300 personnes. Deux bases de pose de voies seront installées à Laval et Sablé-sur-Sarthe. Une fois le chantier terminé, elles deviendront des bases de maintenance, générant une centaine d'emplois.

 

Pendant le chantier, Eiffage s'est engagé à ce que 8 % des heures travaillées soient réservées à des personnes en insertion. Au total, Eiffage et Réseau Ferré de France estiment que 10.000 personnes seront amenées à travailler, de près ou de loin, sur ce chantier. «Il ne faut pas oublier toutes les activités indirectes, notamment les services, qui vont bénéficier de ce projet», ajoute Hubert du Mesnil, président de RFF.   

 

 

Selon le constructeur Eiffage, qui a obtenu le marché de réalisation de la LGV (Ligne à grande vitesse), 10.000 personnes devraient, de près ou de loin, travailler sur le chantier. Début des travaux en 2012, mais 10.000 emplois... ça sent l'effet d'annonce...

Commenter cet article