Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

TRANSMANCHE : Eurotunnel relève les estimations du coût de l'incendie de 2008

29 Mai 2010 , Rédigé par Boursier.com Publié dans #ACTU

logo-et.gif logo-eurostar.gif EUROTUNNEL - Lors de l'Assemblée Générale des actionnaires de Groupe Eurotunnel, qui s'est tenue sur le nouveau site de l'entreprise à Coquelles (Pas-de-Calais), Jacques Gounon a évoqué l'incendie survenu dans le tunnel en 2008, les pertes d'exploitation générées par le sinistre et les dédommagements perçus. "Les conséquences de l'incendie sont là et encore bien là" a dit Jacques Gounon. "Fort heureusement, nous étions assurés et même surassurés jusqu'à 900 Millions d'Euros pour 2 ans d'exploitation, c'est-à-dire jusqu'au 10 septembre 2010".

 

Le dirigeant a ensuite évoqué le différend connu avec Eurostar... "Eurostar, voyant que nous engrangions de façon positive les premiers remboursements d'assurance, a eu le mauvais goût de s'adresser, sans nous prévenir, par voie de justice directement auprès de nos assureurs pour demander une part de ces indemnisations. Le juge en référé a pris la décision simpliste de renvoyer sur le fond et donc de tout geler. En conséquence, nous avons 59 ME d'indemnisations, qui sont bloqués par Eurostar".

 

Jacques Gounon n'a pas mâché ses mots quant à cette démarche initiée par Eurostar : "Eurostar est notre 1er client, notre première source de revenus, réussit formidablement, mais il faut reconnaître que dans ce couple que nous formons, l'agression qu'ils ont réalisée sur la partie d'indemnisation d'assurance est très préoccupante, non pas en valeur absolue parce que nous la percevrons un jour, mais en terme de calendrier... Il est évident que si nous ne touchons pas les indemnités, nous ne pouvons pas présenter des comptes satisfaisants".

 

Jacques Gounon a alors précisé à ses actionnaires les anticipations financières de coûts de l'incendie jusqu'à septembre 2010 : "A fin décembre 2009, nous avons présenté aux assureurs le coût de l'incendie que nous estimons à 250 ME. Nous extrapolons, compte tenu de la situation actuelle des trafics, les pertes liées à cet incendie à 280 ME au 10 septembre 2010, c'est-à-dire beaucoup plus que ce que nous avions initialement pensé".

 

Cette nouvelle estimation couvre à la fois "les coûts des travaux" mais aussi les pertes d'exploitation générées par l'incendie. En effet, "lorsque les clients partent à la concurrence, il est extrêmement difficile de les récupérer ou plus exactement, ceux qui en ont bénéficié c'est-à-dire les ferries font des prix concurrentiels, très agressifs pour garder ces clients tombés du ciel" a exliqué le patron d'Eurotunnel.

 

Jacques Gounon a conclu ce chapitre des indemnités d'assurances sur les derniers dédommagements perçus en ces termes : "Au 31 décembre 2009, nous avions reçu 141 ME d'indemnités, 51 ME pour les travaux, 10 ME pour le matériel roulant, 80 ME pour les pertes d'exploitation (44 ME en 2008 et 36 ME en 2009). Nous avons considéré que nous recevrions de la part de la deuxième tranche d'assurance 33 ME supplémentaires. Sur ces 33 ME comptabilisés en 2009, nous avons reçu, en trésorerie, 16 ME en 2010. Ceci prouve que le deuxième niveau d'assurance fonctionne, Eurostar n'ayant fort heureusement bloqué que le premier niveau".

 

 

De la brouille dans le ménage ? Eurostar fait un enfant dans le dos à Eurotunel en réclamant par voie de justice et sans en informer l'opérateur Transmanche une part du gateau des indemnisations, soit 59 millions d'euros qui sont désormais bloqués par la justice... Sympa, le client ! en revanche, pour les 5 Eurostars qui ont bloqué le trafic l'hiver dernier, pas un mot... Eurostar serait elle donc frappée d'amnésie sélective ???

Commenter cet article