Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

POLEMIQUE : La France fait dérailler le train Annecy-Genève

30 Août 2007 , Rédigé par letemps.ch Publié dans #ENVIRONNEMENT

logo-sncf.jpglogo-sbb.gif  FRANCE / SUISSE - Les cinq liaisons ferroviaires quotidiennes Annecy-Genève vont être supprimées à compter du 9 décembre 2007. Elles seront remplacées par des dessertes autocar dont le temps de parcours sera de 1h30 (15 minutes de plus que le train). 

La décision prise par la Région Rhône-Alpes dans le cadre d'une refonte générale pour 2010 des services TER fait grincer les dents de part et d'autre de la frontière. Certains usagers menacent de passer à l'action en bloquant des trains. L'Association européenne pour le développement du transport ferroviaire (AEDTF) qui défend les intérêts de ces mêmes usagers indique que «des milliers de Savoyards, Genevois et Dauphinois vont être bousculés dans leurs déplacements quotidiens». 

Les autorités cantonales genevoises, de leur côté, disent avoir été informées de ces suppressions «qui ne sont pas une très bonne nouvelle». «Nous allons interpeller dès cet automne nos partenaires de la Région Rhône-Alpes à ce sujet», prévient Christophe Genoud, secrétaire-adjoint chargé de la mobilité au Département du territoire. 

«La fermeture de lignes ferroviaires signifie plus de véhicules, dans un contexte de quasi-saturation du réseau routier genevois à certaines heures. On comprend que cette initiative ne soit pas la bienvenue», souligne Lionel Brasier, responsable de l'Association Rail Dauphiné Savoie Léman (ARDSL), qui relève que déjà «25000 voitures font en moyenne le déplacement Annecy-Genève chaque jour». 

Les diverses associations rappellent que la Haute-Savoie, l'Ain, la Savoie et l'Isère sont les départements les plus prospères de Rhône-Alpes et qu'ils attirent chaque année de nouveaux ménages, «ce qui va multiplier les besoins de transport dans le Sillon Alpin». La fréquentation de ces trains est par ailleurs en hausse de 25% chaque année depuis 2002. 

Les autorités de Rhône-Alpes justifient la suppression des lignes «à cause d'une infrastructure ancienne, à voie unique et d'une signalisation manuelle datant de plus de 60 ans qui ne rentrent pas dans le nouveau plan de cadencement de nos services TER». «Mais les usagers pourront continuer à utiliser les correspondances par La Roche-sur-Foron ou Annemasse», tempère une chargée de mission. 



Exit, les cinq liaisons ferroviaires quotidiennes Annecy-Genève... Elles seront désormais remplacées par des dessertes autocar dont le temps de parcours sera de 1h30 (15 minutes de plus que le train). A l'heure où l'on culpabilise en permanence le français moyen à cause du réchauffement climatique, voici une décision pas très orthodoxe... et pas franchement en faveur de la planète ! "Faites ce que je dis... ne faites pas ce que je fais..."

Commenter cet article