Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
PASSION-TRAINS

METIER : La SNCF, un train de vocations

27 Novembre 2010 , Rédigé par lunion.presse.fr Publié dans #EMPLOIS

logo SNCF FRANCE - Monsieur tout le monde pense conducteur de train quand on évoque la SNCF. Mais pour rouler, les trains ont besoin d’une multitude de métiers. Le qotidien L’UNION a rencontré Thierry Polard, à la fois chef des gares de Laon et de Tergnier. Avec en poche le BAC d’électrotechnique passé au lycée Condorcet de Saint-Quentin, il s’inscrit au concours de la SNCF, essentiellement dans la perspective de pouvoir bénéficier de la sécurité de l’emploi.

 

Reçu, il exerce comme agent de mouvement à la gare de Vervins : « J’y pratiquais plusieurs métiers en un : vente de billets, lancement des trains, un peu de sécurité et de comptabilité. Un travail accompli avec d’autant plus de rigueur que la gare de Vervins est à voie unique. J’étais seul, avec beaucoup de responsabilités, avec la sécurité pour priorité, un mot bien ancré dans notre mentalité. »

 

C’est ensuite le passage pour trois années à la gare d’Anizy-Pinon et le souci d’évoluer, qui le conduisent vers d’autres horizons. Le professionnel réussi son examen. Agent de maîtrise en 1992, il connaît toutes les gares de l’Aisne. Il devient responsable d’équipe, chef d’escale à Laon et Saint-Quentin. Cadre de la SNCF en 2001, il est à l’équipement, il coordonne les travaux. Aujourd’hui, il est chef de gare de Laon et Tergnier : « Un personnel de 30 agents, du management, beaucoup de relations humaines. » Thierry Polard est très attaché à « l’esprit cheminot » et à la notion d’entraide. Il tient à citer ses deux assistants qui lui sont d’un grand soutien : Ludovic Grando, à Laon, et René Pata, à Tergnier.

 

La SNCF propose de multiples métiers : opérateur, technicien, conducteur de train, commercial, dans des domaines aussi variés que l’infrastructure, le matériel, la traction, le commercial, la surveillance générale. Il est possible de découvrir dans les fiches métiers de la SNCF sur le site Internet l’ensemble des postes : http://www.sncf.com. Où écrire ? Département du recrutement, de l’orientation et de l’accompagnement professionnel, 116, rue de Saussure - 75840 Paris.

 

Une présélection est effectuée après l’envoi d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae. Une évaluation est ensuite réalisé (les postulants sont invités pendant une journée). S’ils satisfont aux exigences de la Société nationale des chemins de fer français, les candidats obtiennent un rendez-vous sur l’établissement susceptible de les embaucher. Enfin, la décision est prise à la suite de cet entretien.

 

Angélique Masse, au guichet de la gare de Laon. Angélique Masse est agent commerciale. Originaire d'Iviers en Thiérache, elle obtient ses CAP et BEP en comptabilité-gestion au lycée professionnel Julie-Daubié à Laon.bDouée en la matière, elle poursuit son cursus au lycée Paul-Claudel, d'où elle sort avec son baccalauréat.

 « La comptabilité ce n'était pas mon truc, explique pourtant la jeune femme. J'ai eu la chance de bénéficier des premiers " contrats ville " en 1997. Après six mois à la SNCF à Laon, on m'a proposé un contrat de qualification en alternance pour passer le Bac Services pendant deux ans au siège de la SNCF à Saint-Quentin. »

 

Travaillant d'abord dans les bureaux, elle est ensuite venue au guichet, en gare de Laon : « Ça m'a fait découvrir autre chose du monde du travail. Timide, j'ai acquis de l'assurance. » Son diplôme obtenu, elle occupe un poste dans la petite gare d'Anizy : « Seule au guichet, responsable de la gare, on aime " sa gare ". C'est une expérience qui m'a plu, on connaît bien ses clients. »

 

De retour à Laon en 2002, elle devient agent de réserve en gares de Laon et d'Anizy, puis en poste fixe à Laon depuis 2006. Angélique Masse évoque son métier avec enthousiasme : « Nous sommes disponibles envers le client pour le conseiller et même pour organiser son voyage. Une dame à qui j'avais trouvé le meilleur prix pour Florence, en Italie, m'a envoyé une carte postale, une vraie reconnaissance. » Elle poursuit : « Nous nous orientons vers un travail d'agence de voyages, vendeur nous donnons aussi du rêve aux clients. »

 

 

Parce que la SNCF, ce ne sont pas que des conducteurs et des contrôleurs... différents corps de métiers sont proposés au sein de l'entreprise publique : chefs de gare, techniciens, agents de sécurité... Vous y trouverez bien un métier qui vous passionnera ! A vos CV, et à vos claviers sur le site Internet pour consulter l’ensemble des postes disponibles : http://www.sncf.com.

ATTENTAT : Attaque terroriste contre un chemin de fer au Daghestan

27 Novembre 2010 , Rédigé par fr.rian.ru Publié dans #FLASH INFO

logo-rzd-_russie_.jpg RUSSIE - Des inconnus armés ont attaqué un chemin de fer au Daghestan (Caucase russe) dans la nuit de vendredi à samedi, faisant exploser une bombe artisanale après le passage du train Astrakhan-Makhatchkala, un militaire a été tué, a appris RIA Novosti de sources policières.

 

"Une bombe a explosé près du chemin de fer vers 01h45 heure de Moscou. Des inconnus ont ensuite ouvert le tir à l'arme automatique contre une patrouille militaire dans le même secteur. Un militaire a été blessé" lors de la confrontation qui a duré une vingtaine de minutes, a indiqué la police du district de Kizliar. Samedi matin le militaire a succombé à ses blessures.

 

Un cratère de 2 mètres de diamètre et de 20 ou 30 centimètres de profondeur s'est formé sur la voie ferrée. La circulation ferroviaire a été suspendue. Deux trains de voyageurs Moscou-Makhatchkala (Daghestan) et Tioumen (Sibérie)-Bakou (Azerbaïdjan), ainsi que trois trains de marchandises ont été bloqués, selon le ministère daghestanais de l'Intérieur. Un groupe d'enquêteurs travaille sur les lieux, a rapporté à Moscou le Comité d'enquête auprès du Parquet général de Russie.

JUSTICE : La SNCF relaxée après la mort d'une touriste américaine

27 Novembre 2010 , Rédigé par Eric Publié dans #SOCIETE

logo SNCF FRANCE - Huit ans après l'accident qui a coûté la vie à Dana Staller, une jeune touriste américaine, happée par un train alors qu'elle descendait d'un TER en gare d'Hendaye-Plage, dans les Pyrénées-Atlantiques, la SNCF vient d'être relaxée par la cour d'appel de Paris, jeudi 25 novembre 2010.

 

La cour d'appel considère que l'accident a été provoqué par "une imprudence" de la victime et non par des manquements de la SNCF. La cour d'appel a tout de même estimé que la SNCF devait indemniser la famille de Dana Staller, originaire de Californie. Elle devra donc verser plus de 100 000 euros à la famille de la victime.

 

La compagnie ferroviaire avait été condamnée en première instance pour homicide involontaire à une amende de 50 000 euros.

 

 

Huit ans après l'accident qui a coûté la vie à une jeune touriste américaine, happée par un train alors qu'elle descendait d'un TER, la SNCF vient d'être relaxée par la cour d'appel de Paris, jeudi 25 novembre 2010. Dura Lex, sed Lex...

 

 

 

RENUMERATION : le salaire au mérite sera généralisé dès juillet 2011 aux CFF

27 Novembre 2010 , Rédigé par Romandie.com Publié dans #ACTU

logo-sbb.gif SUISSE - Les employés des CFF et de CFF Cargo seront tous rémunérés au mérite dès juillet 2011. Après six mois de négociations, une convention collective de travail (CCT) a été acceptée par les organisations du personnel. Elle vise à accroitre la productivité de l'entreprise."Le salaire au mérite existait déjà mais il sera étendu à toute l'entreprise", a dit vendredi à l'ATS le porte-parole des CFF Jean-Louis Scherz. Il a souligné que les collaborateurs conservent leurs acquis et que personne ne verra son salaire diminué avec l'introduction de cette CCT.

 

Le système actuel de rémunération et d'indemnités date de l'époque où les CFF étaient une régie de la Confédération. Ce dispositif comprend pas moins de 29 paliers et rétribue plus fortement une longue collaboration auprès de l'employeur que les bonnes prestations individuelles. Ces faiblesses sont écartées par la nouvelle CCT. A l'avenir, le salaire ne va plus progresser automatiquement. Il va dépendre des exigences d'un poste, des prestations individuelles et des conditions du marché. "De cette façon, les salaires versés se rapprochent de ceux du marché et vont favoriser la productivité de l'entreprise", a expliqué M. Scherz. La nouvelle CCT doit encore être confirmée par le Conseil d'administration des CFF et par la commission des syndicats.

 

Une fois signée, elle entrera en vigueur le 1er juillet 2011. Elle restera en vigueur au moins jusqu'à fin 2014. Plus de 26'000 personnes sont employées par CFF et CFF Cargo. La nouvelle CCT sera introduite progressivement. "Les négociations ont été rudes", a indiqué Markus Jordi, chef du personnel des CFF, cité dans un communiqué. Quant au vice-président du Syndicat du personnel des transports Manuel Avallone, il signale que le nouveau système "soutient les catégories salariales les plus basses et contient des potentiels de développement."

 

 

Autres temps, autres moeurs : Les employés des CFF et de CFF Cargo seront tous rémunérés au mérite dès juillet 2011. Exit, donc, l'ancien système de rémunération et d'indemnités qui datait de l'époque où les CFF étaient encore une régie de la Confédération Suisse. Allez, soyons fous : à quand la même chose en France ? avec CGT Cheminots et Sud-Rail, n'y pensez même pas !

ACCIDENT : La locomotive d'un train de frêt suspendue dans le vide

27 Novembre 2010 , Rédigé par lindependant.com Publié dans #FLASH INFO

logo SNCF FRANCE - Les images sont impressionnantes. Mais par chance, l'accident rare qui s'est produit hier sur les installations ferroviaires de la gare de Rivesaltes n'a pas fait de blessés.

 

Il était près de 13 h 30 lorsque le train de frêt s'est engagé sur une voie de triage, visiblement suite à une erreur d'aiguillage d'après ce qu'ont pu en déduire les gendarmes. Le train a poursuivi sa route jusqu'à percuter le butoir de fin de voie. Sous le choc, la locomotive a quitté les rails et s'est retrouvée suspendue dans le vide, entraînant le premier des 20 wagons qu'elle tirait dans sa chute avant de s'immobiliser… au-dessus d'une traverse menant à des jardins.

 

Aussitôt, les sapeurs-pompiers, les gendarmes et les autorités municipales ont été alertés. À leur arrivée sur place, les pompiers ont tout d'abord pris en charge le conducteur du train, très choqué mais indemne, afin de le conduire à l'hôpital. Mais une deuxième urgence attendait les secours : dans l'accident, le réservoir de fioul a été perforé et s'est mis à déverser son liquide à l'extérieur, menaçant de polluer les cours d'eau tout proche.

 

Rapidement les équipes de risque technologique du centre départemental d'incendie et de secours ont été appelées en renfort afin d'endiguer les quelque 1 500 à 2 000 litres répandus. Dans le même temps, les agents d'EDF sont intervenus pour sécuriser une petite ligne électrique, endommagée dans le déraillement. Mais l'opération la plus délicate restait à venir : organiser le relevage de la locomotive…

 

 Les agents de la SNCF, après avoir coupé toute circulation sur cette voie secondaire, ont fait appel à une grue de relevage et à un train spécial destiné à tirer la locomotive pour la replacer sur les rails. Des techniciens étaient attendus hier soir pour étudier les possibilités d'intervention. Les opérations de relevage à proprement parler, elles, ne devraient débuter qu'aujourd'hui. C'est pourquoi par sécurité, et même si le chemin au-dessus duquel la locomotive est suspendue est très peu fréquenté, les autorités municipales ont pris un arrêté interdisant d'y circuler jusqu'à la fin des opérations engagées.

 

Par ailleurs, la circulation des trains sur les voies principales n'a pas été impactée par cet incident et s'effectue normalement.  
  

La locomotive d'un train de frêt suspendue dans le vide

 

Oups... tombera, tombera pas ? suite à une erreur d'aiguillage, une locomotive a quitté les rails près de Perpignan et s'est retrouvée suspendue dans le vide, entraînant le premier des 20 wagons qu'elle tirait dans sa chute avant de s'immobiliser… au-dessus d'une traverse menant à des jardins. Vite : appelez Bruce Willis, il va sauver le train.

HI-TECH : Du Wifi dans le TGV-est

26 Novembre 2010 , Rédigé par micro.lemondeinformatique.fr Publié dans #TECHNOLOGIE

logo SNCF FRANCE - Après le Thalys, c'est au tour du TGV Est de se doter d'une connexion WiFi. L'offre, baptisé, BoxTGV permettra aux voyageurs, à partir du 1er décembre 2010, de surfer et d'avoir accès à différents services. Sur le plan technique, les travaux ont duré plus de deux ans. Alstom, Orange Business Services et Eutelsat ont planché sur la solution permettant d' donner un accès à Internet dans un train se déplaçant à 320 k/h. Les rames sont dotées sur le toit d'antenne satellitaire. La liaison est assurée par le satellite AB2 d'Eutelsat avec un débit de 2 Mo en voie descendante et et 512 kbt/s en voie montante pour une rame (qui comprend environ 350 personnes).

 

Béatrice Chavanel , responsable du projet à la SNCF explique « nous avons dimensionner le réseau pour que 10% de la rame se connecte en simultanée, une augmentation des capacités sera prévue en cas de succès du service ». Lors de la démonstration à la presse, les conditions météorologiques ont un peu perturbé la connexion et les tests. Pour les heureux connectés, les débits ont été de 4,68 Mbit/s en réception et 397 kbt/s en émission. L'investissement est assez conséquent pour la SNCF environ 350 000 euros par rame. En sachant, que la flotte du TGV Est comprend 52 rames.

 

Côté infrastructure embarquée, on retrouve des serveurs, des commutateurs Ethernet, un réseau LAN desservant l'ensemble des voitures de la rame et qui relie des points d'accès WiFi (placés dans les faux-plafonds). La gestion des données a nécessité la mise en place d'une architecture informatique adaptée. En effet, 3 types de flux circulent, les données de « contenu » qui ne sortent pas de la boucle embarquée et sont rafraîchies toutes les 15 minutes (dans le cadre des actualités sur le portail par exemple). Les informations techniques comme les données des clients, sont stockées sur les serveurs puis transmis au sol. Enfin, le flux Internet est géré par les serveurs via la liaison satellitaire ou le WiFi. Une connectivité 3G a été intégrée au système, mais qui est pour l'instant désactivé. Béatrice Chavanel indique « il s'agit d'un pari sur l'avenir, quand les opérateurs basculeront sur l'évolution de la 3G vers LTE, nous serons prêts aussi. Cela peut également nous servir de lien de secours en cas de perte de l'accès satellitaire ».

 

A la différence de Thalys, la SNCF a fait le pari de mettre en place un portail de service. Au programme, des cours de langue, des recettes de cuisine, des packs pour enfant (jeux, dessins animés), vidéo, etc. sont disponibles sur le portail BoxTGV. Les contenus sont payants  de 0,49 à 10 euros pour une connexion à Internet pendant le trajet. Des contenus gratuits sur la géolocalisation du train, les informations en temps réel sur la vitesse de la rame, les kilomètres restants ou les retards éventuels. On notera que les possesseurs d'iPad ou d'iPhone n'auront accès qu'à la connexion à Internet et à ces informations de trafic, car les terminaux d'Apple ne supportent pas le Flash.

 

Les modes de paiement sont variés, des cartes prépayées de 5 ou 10 euros vendues dans les gares ou dans la voiture bar du train, mais également le paiement par carte bancaire de manière sécurisée. Par exemple pour accéder à Internet, deux options sont possible 1h pour 4,99 euros ou l'ensemble du trajet pour 9,99 euros. La consommation n'est pas fractionnable, ni reportable sur un autre trajet. Beatrice Chavanel souligne « cette offre de contenu s'étoffera au fur et à mesure de l'utilisation, il faut rester pragmatique ». Pour l'instant tout est ouvert et rien ne bloque des applications comme Skype ou des sites de streaming. Seuls les jeux en réseaux ne sont pas autorisés pour des questions de sécurité, assure-t-on à la SNCF...

 
antenne satellite sur TGV
 

Il y avait déjà du Wifi à titre plus ou moins expérimental dans le Thalys. Mais pour concurrencer les connexions Internet en 3G déjà disponibles directement sur les téléphones mobiles et les tablettes, il faut en offrir « plus ». L'offre de la SNCF s'appelle donc « Box TGV » et repose sur une connexion par satellite couplée à des relais par fibre optique pour les tunnels et du wifi pour redistribuer la connexion Internet dans les voitures avec la promesse d’une liaison constante sans coupure.. On arrète décidément pas le progrès.

SNCB LOGISTICS : Le plan social approuvé par les syndicats

26 Novembre 2010 , Rédigé par RTLinfo.be Publié dans #FLASH INFO

logo sncb BELGIQUE - La CSC-Transcom a approuvé hier jeudi, à une courte majorité, le plan social négocié dans le cadre de la filialisation de SNCB Logistics, le département fret de la compagnie de chemins de fer, a-t-on appris de source syndicale. Malgré l'opposition de la CGSP, la restructuration de l'unité et sa filialisation vont désormais pouvoir se poursuivre. L'acceptation du volet social du plan par l'un des 2 syndicats principaux était en effet suffisante pour qu'il puisse être officiellement approuvé vendredi lors d'une réunion de la commission paritaire nationale, l'organe paritaire le plus important au sein de la SNCB.

 

Après le rejet du plan par le syndicat socialiste, la SNCB avait menacé de cesser complètement ses activités cargo si aucun accord n'était trouvé d'ici vendredi. Si la CSC a finalement donné son feu vert, elle l'assortit néanmoins d'interrogations concernant les conditions de travail dans la nouvelle société, a indiqué Luc Piens (CSC). De son côté, la SNCB n'a pas souhaité réagir.

 

S'il assure "respecter" la décision de la CSC, Jos Digneffe, le président de la CGSP-Cheminots, estime tout de même que les questions soulevées par le syndicat chrétien à propos des conditions de travail "constituent 50 pc de la problématique". Selon ce dernier, la base de la CGSP Cheminots n'est pas non plus convaincue que la filiale SNCB Logistics ne continuera pas à "ronger", à l'avenir, les autres activités de la compagnie de chemins de fer. Pour rappel, la CGSP Cheminots a déposé dans ce dossier un préavis de grève pour le 30 novembre. Elle décidera dans les jours à venir si cette action aura bel et bien lieu.

 

 

Après le rejet du plan par le syndicat socialiste, la SNCB avait menacé de cesser complètement ses activités cargo si aucun accord n'était trouvé d'ici vendredi. La CSC-Transcom ayant accepté ce plan, tout rentre dans l'ordre... à la plus grande satisfaction des usagers.

MULTIMODALITE : Le port de Nantes Saint-Nazaire devient gestionnaire de son infrastructure ferroviaire portuaire

24 Novembre 2010 , Rédigé par wk-transport-logistique.fr Publié dans #ACTU

 FRANCE - L'Établissement public de sécurité ferroviaire (EPSF) a validé, le 18 novembre 2010, le Règlement de Sécurité de l'Exploitation (RSE) du grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire. "Conformément aux dispositions de l'article R411-6 du Code des ports maritimes, l'approbation de ce document vaut agrément du grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire en qualité de gestionnaire des infrastructures ferroviaires portuaires, pour une durée de 5 ans", a précisé le port dans un communiqué publié le 23 novembre 2010.

 

Le grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire est actuellement sous convention de transition avec la SNCF, jusqu'au 31 décembre 2010. Un appel d'offre a été lancé, portant sur sur la gestion, l'exploitation et la maintenance des voies ferrées portuaires. "Le prestataire choisi, sur les bases du Règlement de Sécurité de l'Exploitation défini par le grand port maritime, sera opérationnel début 2011", indique le port. Les candidats ont jusqu'au 25 novembre 2010 pour remettre leur dossier.

 

Depuis l'ordonnance du 2 août 2005, les voies ferrées portuaires ont vocation à être gérées par les autorités portuaires, se substituant à RFF. L'arrêté ministériel du 20 février 2008 a défini le périmètre du réseau ferré portuaire placé sous la responsabilité du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire. Ce dernier en est devenu propriétaire par le décret du 4 septembre de la même année.

 

 

Le grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire a été agréé comme gestionnaire de son infrastructure ferroviaire. C'est le deuxième port français, après Dunkerque, à obtenir le droit de gérer, d'exploiter et d'entretenir ses voies ferrées. "Pssst... Europorte.... une nouvelle opportunité de développement ! "

PERTES : Les grèves d'octobre ont coûté 150 millions d'euros à la SNCF

24 Novembre 2010 , Rédigé par money-invest.com Publié dans #CHIFFRES

logo SNCF FRANCE - Les grèves d'octobre sur la réforme des retraites ont coûté 150 millions d'euros à la SNCF, a indiqué mardi son président, Guillaume Pepy, devant des députés.

 

Manque à gagner et coûts supplémentaires ont affecté le groupe public à hauteur de 200 millions d'euros, a précisé Guillaume Pepy devant la commission du Développement durable de l'Assemblée nationale, mais cette somme est ramenée à 150 millions si l'on retranche ce que la SNCF n'a "pas dépensé" (droits de circulation des trains, retenues sur salaires...).

 

La SNCF avait indiqué fin octobre que les effets de la grève pèseraient sur ses comptes du quatrième trimestre.

ANNONCES : "Sänkt u 4 träweling wis Deutsche Bahn"

24 Novembre 2010 , Rédigé par allemagnehorslesmurs.blogs.rfi.fr Publié dans #SOCIETE

logo DB ALLEMAGNE - Officiellement, la compagnie des chemins de fer allemands ne veut pas saoûler ses voyageurs avec des annonces à rallonge en allemand et en anglais qui n'en finissent pas. A l'avenir, le bilinguisme sera réservé aux grandes gares comme Berlin, Francfort, Hambourg ou Munich et aux liaisons désservant les aéroports internationaux. Des enquêtes ont montré que les annonces à n'en plus finir énervaient les passagers qui ne retenaient pas grand chose.

 

Les non germanophones qui exploreront à l'avenir la province allemande ont intérêt à réviser leur allemand avant de monter à bord. Ceci dit: ont-ils toujours compris ce que le sémillant personnel de la Deutsche Bahn voulait leur dire dans un anglais un peu "rugueux". L'hilarité est souvent de mise dans les trains. 

 

Pour les amateurs, un petit exemple pas piqué des hanetons :

  

 
Quand l'anglais parler avec un accent allemand faire sourire....  une fois n'est pas coutume, je garde ma liberté de parole et souhaiterais cependant apporter un bémol à cet article, un brin moqueur, sur les performances linguistiques des agents de la DB. Car parler parfaitement une langue étrangère, c'est bien... mais faire l'effort de la parler, c'est encore mieux ! Nul doute que le voyageur étranger appréciera toujours d'entendre une information dans sa langue, même si l'accentuation est écorchée. Qu'on se le dise.... et mes respects les plus sincères à ceux qui, chaque jour, se prètent à cet exercice !